Législatives : En Marche en tête en Alsace, net recul du FN
Politique 

Législatives : En Marche en tête en Alsace, net recul du FN

actualisé le 12/06/2017 à 09h24

La République en Marche réalise une première réussie en Alsace. Ses candidats arrivent souvent en tête ou au coude à coude avec « Les Républicains ». Certains députés LR sortants se trouvent en difficulté. Le FN enregistre un net recul. Suivez la soirée électorale sur Rue89 Strasbourg ci-dessous.

Relire le compte-rendu de la soirée électorale ci-dessous.

00.33

Réaction de Jean Rottner, maire (LR) de Mulhouse :
"C'est vrai notre pays a besoin d'aller dans un élan différent pour pouvoir s'en sortir. La stratégie d'Emmanuel Macron, depuis le début de sa campagne, c'est de dire "je travaillerai avec tout le monde". On peut rester à droite tout en votant un certain nombre de mesures qui sont bonnes pour la France, on peut les accepter et les défendre, voir les amender et les améliorer. Il faut que le gouvernement dirigé par Edouard Philippe, qui est issu de nos rangs, et que le président acceptent d'entendre nos positions ou celles de forces politiques qui ne soient pas forcément issus des rangs d'En Marche pour que notre pays puisse aller de l'avant et que les lois qui seront voter dorénavant soient le plus profitable possible pour les Français."


00.23

Réaction d'Andrea Didelot, candidat FN dans la première circonscription du Bas-Rhin (vidéo Khedidja Zerouali / Rue89 Strasbourg)


00.20

Réaction de Roland Ries, maire (PS) de Strasbourg, aux résultats du premier tour des élections législatives (vidéo Khedidja Zerouali / Rue89 Strasbourg)


00.17

Réaction d'Anne-Pernelle Richardot, première secrétaire fédérale du PS du Bas-Rhin. (vidéo Khedidja Zerouali / Rue89 Strasbourg)


00.05

Réaction de Philippe Richert, président (LR) de la région Grand Est :
"Dans le Grand Est, la droite et le centre sont présents au second tour dans de nombreuses circonscriptions, même si certains candidats auront besoin de mobiliser de manière importante leurs soutiens pour arriver à emporter la mise dimanche prochain. Dans un contexte difficile, quelques parlementaires sortants ont néanmoins assuré leur avance par une implantation forte dans leur territoire. La Droite et le Centre constitueront la seconde force politique du pays, le Parti socialiste s’effondrant totalement et le Front National n’obtenant pas les scores qu’il annonçait. Aucun candidats FN ne semble véritablement en position de l’emporter au second tour dans le Grand Est. Les mouvements régionalistes n’ont pas plus effectué la percée qu’ils espéraient. Ce premier tour des législatives porte en lui un bouleversement considérable de la représentation nationale. Il est manifeste que nos concitoyens ont souhaité donner au Président de la République les moyens de sa politique.  Il importe cependant que nos institutions puissent également être des lieux de débats autour des grands enjeux et de la manière dont notre pays doit faire face aux défis qui se présentent à lui. Une assemblée monolithique ne permettra pas ces échanges. Nos concitoyens, en soutenant les candidats de la droite et du centre dimanche prochain, permettront une représentation d’une réelle diversité d’opinion."


23.56

Réaction de Robert Herrmann, président (PS) de L'Eurometropole de Strasbourg :
"Les résultats de ce soir sont marqués par une abstention record sous la cinquième République. Ils confirment aussi le désir de renouvellement politique des Français, leur volonté de voir des réponses gagnantes aux problèmes du chômage, du pouvoir d'achat, des inégalités sociales. Je suis aussi convaincu de la richesse générée par le débat et la diversité des opinions politiques. Le débat favorise la démocratie et enrichit l'action publique. Je l'expérimente au quotidien à L'Eurometropole de Strasbourg. Pour ce second tour je soutiens fidèlement Philippe Bies qui a fait la preuve de son expérience et de son travail au service de Strasbourg et de nos concitoyens. Mon soutien va aussi à Eric Elkouby sur la première circonscription. Philippe Bies et Eric Elkouby se sont exprimés pour la réussite de ce quinquennat qui doit être utile à la France et aux Français. C'est une raison supplémentaire pour leur apporter votre soutien."


23.19


23.14


23.11


23.08


23.04


23.00


22.51


22.49

Dans Strasbourg-nord, circonscription 3, le PS est cinquième. Son candidat Serge Oehler (6,40%) est devancé par le FN (8,95%), la France insoumise (11,59%), en plus des deux candidats qualifiés Bruno Studer (LREM) avec 39,5% et Georges Schuler (LR) avec 16,60%.


22.45


22.45

Dans Strasbourg 1, le FN est sixième avec 6,34% des voix. La France insoumise est troisième (13,49%) et Elsa Schalck (LR) est quatrième 12,91% et les écologistes cinquième avec 7,15% des voix.


22.42

Définitif : pour 123 voix, Eric Elkouby (PS) se qualifie au second tour dans la circonscription 1 du Bas-Rhin à Strasbourg. Il a néanmoins un retard considérable sur Thierry Michels (LREM), d'environ 6 000 voix. L'abstention est de 53,75%


22.42


22.38


22.33


22.28

Sur le plateau de France 3 Alsace, le maire de Strasbourg Roland Ries (PS), répète qu'il souhaite garder la cohésion de son équipe municipale jusqu'au bout du mandat et que les élus En Marche peuvent rester dans son groupe au conseil municipal.


22.27

Il reste 11 bureaux de vote à dépouiller dans Strasbourg-centre (circonscription 1), et il y a 4 voix d'écart entre Elsa Schalck (LR) et Eric Elkouby (PS).


22.19

Philippe Bies (PS), sur France 3 Alsace, depuis son QG de campagne :
"Strasbourg n'a pas été épargné par le tsunami socialiste. Je pense possible d'inverser la tendance. Je sais que la bataille sera difficile. Une assemblée trop unicolore pourrait nuire au débat démocratique."
Philippe Bies est distancé d'environ 20 points par Sylvain Waserman (Modem).


22.11

Réaction de Bruno Studer, référent d'En Marche dans le Bas-Rhin et candidat à Strasbourg-nord (circonscription 3) "Le rôle du député cristallise toute la défiance vis-à-vis de la politique."
Vidéo Khedidja Zerouali


22.09

Selon des résultats encore partiels, voici la liste des duels du second tour en Alsace :
  • 67-1 : Thierry Michels (LREM) face à Eric Elkouby (PS) ou Elsa Schalck (LR)
  • 67-2 : Sylvain Waserman (LREM) face à Philippe Bies (PS)
  • 67-3 : Bruno Studer (LREM) face à Georges Schuler (LR)
  • 67-4 : Martine Wonner (LREM) face à Sophie Rorhfritsh (LR)
  • 67-5 : Antoine Herth (LR) face à Gérard Simler (Unser Land)
  • 67-6 : Laurent Furst (LR) face à Guy Salomon (Modem / LREM)
  • 67-7 : Patrick Hetzel (LR) face à Antoinette De Santis (LREM)
  • 67-8 : Christian Gliech (LREM) face à Frédéric Reiss (LR)
  • 68-1 : Eric Straumann (LR) face à Stéphanie Villemin (LR)
  • 68-2 : Hubert Ott (LREM) face à Jacques Cattin (LR)
  • 68-3 : Jean-Luc Reitzer (LR) face à Patrick Striby (LREM)
  • 68-4 : Aurélie Tacquard (LREM) face à Alain Favaletto (FN) ou Raphaël Schellenberger (LR)
  • 68-5 : Cécile Lehr (LREM) face à Olivier Becht (LR)
  • 68-6 : Bruno Fuchs (LREM) face à Francis Hillmeyer (LR) ou Sylvain Marcelli (FN)


21.56

Dans la circonscription 1 de Strasbourg : Eric Elkouby (PS) et Elsa Schalck (LR) au coude-à-coude pour la deuxième place, autour de 14%


21.50


21.46

À Schiltigheim, Bruno Studer (LREM) l'emporte largement. Derrière, la France insoumise est deuxième avec 14,82%, Les Républicains avec 13,25%, le FN avec 8,93%, EELV avec 8,19% et Andrée Munchenbach, présidente d'Unser Land suit avec 6,19%. Le PS arrive septième (5,40%). L'abstention est de 58,86%.


21.46

Dans la 4e circonscription du Haut-Rhin, selon des résultats encore partiels (72% de la saisie), Aurélie Tacquard (LREM) est en ballotage favorable (32,66%) face à Alain Favaletto (FN) avec 17,13%. Le candidat LR, Raphaël Schellenberger n'obtient 16,79% des suffrages et pourrait être éliminé.


21.41


21.35

Sur France 3 Alsace, Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg, passé du PS à "En Marche" la semaine dernière dit avoir un "pincement au cœur pour les militants", mais que les dirigeants du PS ont trahi ses valeurs ces dernières années.


21.30

Après 14 bureaux de vote dépouillés sur 65 de la circonscription 1 (Strasbourg-centre et ouest), le député PS sortant "majorité présidentielle" Eric Elkouby est distancé par Thierry Michel, le candidat "En Marche" : 30% contre 14%


21.25

Dans les trois circonscriptions de Strasbourg, la République en Marche est en tête selon les résultats des premiers bureaux de vote.


21.20


21.16

Dans la circonscription 3 Bruno Studer (En Marche) remporte la commune UDI d'Hoenheim (39,85%) devant Georges Schuler (LR) avec 20,56% des voix. Aucun autre candidat dépasse les 10%.


21.16


21.11


21.06


20.51


20.51

A Lucelle, au sud du Haut-Rhin (32 inscrits et 34,38% d'abstention), la candidate de l'UPR, Brigitte Richart, remporte 84,21% des suffrages.


20.44


20.41

Sur France 3 Alsace, le sénateur André Reichardt (Les Républicains) trouve que le message de son parti a été "complètement inaudible" lors des élections législatives.


20.39


20.33


20.29

Net recul du Front national qui remporte très peu des communes en Alsace. La plupart des résultats des communes ici => http://www.rue89strasbourg.com/legislatives-alsace-t1-121459


20.24

A Souffelweyersheim, ville UDI de la circonscription 3 du Bas-Rhin (Strasbourg-nord), Bruno Studer (LREM) atteint 44,06% des voix, suivi par Georges Schuler (LR) et 19,9%.


20.20

Les résultats des communes commencent à arriver sur notre carte des résultats en Alsace.


20.14

Sur la 9e circonscription du Bas-Rhin, c'est le candidat de LA République En Marche, qui est arrivé en tête, selon des résultats encore partiels portant sur la moitié de la saisie. Vincent Thiebaut obtient 34,87% des suffrages exprimés. Il est suivi par Etienne Wolf (LR) avec 25,76% puis Laurent Gnaedig avec 13,38%.


20.07

Dans la 4e circonscription du Bas-Rhin, selon des résultats partiels (46% de la saisie), Martine Wonner (LREM) est en tête avec 41,08% des voix. Sophie Rorhfritsch (LR) est deuxième avec 24% des suffrages exprimés.


20.06

À Illkirch-Graffenstaden, seule ville hors de Strasbourg de la circonscription 2, Sylvain Waserman (Modem) est en tête avec 37,27% suivi par Philippe Bies (PS, député sortant) avec 13,24% des voix.


20.02

Selon les premières estimations nationales, La République En Marche serait en tête avec 32% des voix. Le parti d'Emmanuel Macron est suivi par Les Républicains, qui obtiendraient 21% et le Front National serait à 14%. Le Parti Socialiste n'obtiendrait que 10% des voix, derrière la France Insoumise entre 11 et 12% des voix.


19.33

La participation devrait être autour de 50% en France comme en Alsace. Cela rend assez improbable une triangulaire. Il faudrait que le troisième candidat s'approche des 25% des voix.


18.31

Selon Harris Interactive, la participation finale aux élections législatives en France pourrait atteindre un record d'abstention.

participation aux élections législatives


17.47

La participation à Strasbourg est plus faible qu'en Alsace, selon des chiffres communiqués par la Ville de Strasbourg, elle s'établit en moyenne à 35,96%
Législatives 2017 12h 17h
1er tour Circonscription 1 15,20% 34,83%
  Circonscription 2 18,40% 35,70%
  Circonscription 3 16,36% 37,21%
  Circonscription 1 - 2 - 3 16,71% 35,96% 


17.14

Adjoint au maire de Strasbourg, Éric Schultz (ex-EELV) a profité de l'opération "alter-votants" pour permettre à un résident étranger de participer au vote.


17.08

En fin d'après-midi, le taux de participation dans le Bas-Rhin est de 42,10%, selon une estimation de la préfecture. En 2012, ce même pointage était à 43,89%. Lors de l'élection présidentielle, les Bas-Rhinois avaient été 73,44% à participer à cette heure. Dans le Haut-Rhin, le taux de participation à 17h est de 39,82%. En 2012, ce même taux était de 47,29%.


15.14


12.04

Les estimations de participation à la mi-journée pour le premier tour des élections législatives ont été communiquées par les Préfectures du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. Elle s'établit à 20,38% dans le Haut-Rhin et 20,89% dans le Bas-Rhin. À titre de comparaison, elle était de 29,13% dans le Bas-Rhin pour l'élection présidentielle en avril. Au niveau national, les électeurs se sont pour le moment un peu moins mobilisés, puisqu'elle est de 19,24% À partir de 19h, suivez notre soirée électorale en direct avec les résultats, des cartes et des réactions. En attendant, vous pouvez relire les quatre enjeux de ce premier tour et nos autres articles.


L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Il a fallu un effort collectif pour fournir cet article ! Pfiou.

En BREF

Un camp d’une soixantaine de sans-abris aux Canonniers, à l’entrée du Neuhof

par Jean-François Gérard. 1 120 visites. 2 commentaires.

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 510 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 400 visites. 1 commentaire.