Colorée, participative et ouverte, une « Maison citoyenne » en construction au Neudorf
Environnement 

Colorée, participative et ouverte, une « Maison citoyenne » en construction au Neudorf

La joyeuse maisonnette colorée au début du Neudorf à Strasbourg veut permettre aux habitants de se retrouver autour d’un lieu commun, permettant rencontres, réunion, coworking… et un café associatif. L’intense rénovation est menée par l’association Eco-Quartier, qui sollicite l’aide des Strasbourgeois pour une ouverture prévue à la rentrée 2018.

On ne peut décidément pas la rater : la petite maison colorée à l’entrée du Neudorf à Strasbourg, bordée par les lignes A et E du tram, ne passe pas inaperçue. D’autant qu’elle est actuellement en chantier : l’association Eco-Quartier souhaite la réhabiliter pour en faire un lieu de vie et de rencontre, au profit des habitants et associations du quartier.

Emmanuel Marx, directeur d’Eco-quartier, détaille le projet :

« On est encore au tout début du chantier : en ce moment, des charpentiers interviennent pour reprendre toutes les parties abîmées du colombage et consolider la structure. À l’étage, on voudrait créer un espace de réunion pour les associations du quartier, et un espace de coworking. Au rez-de-chaussée, on va organiser un espace de convivialité pour le quartier, notamment sous la forme d’un café associatif. »

Les besoins du quartier pour un tel lieu sont importants, selon Maïté Gayet, bénévole au sein de l’association :

« Il y a vraiment de grands enjeux dans le quartier, entre les nouvelles constructions qui sortent de terre et l’arrivée de nouveaux habitants. Il existe déjà un bon terreau d’initiatives citoyennes, avec plusieurs projets d’habitat participatif (notamment Eco-logis, ndlr). Le quartier porte un vrai projet autour du “vivre ensemble”, donc c’était logique qu’un lieu comme la Maison citoyenne s’installe ici. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’association voulait d’abord mener elle-même les travaux, pour impliquer les bénévoles à chaque étape de la rénovation, et créer un lieu qui soit fait « par et pour ses habitants ». Mais l’état de la maison s’est avéré plus problématique que prévu, selon Emmanuel Marx :

« En entrant dans les lieux, on a vite compris que ce ne serait pas si simple… On a fait venir des entreprises pour faire un diagnostic et il s’est avéré qu’il fallait qu’on refasse entièrement les soubassements. Les 50 000 euros de travaux prévus au début sont vite devenus 200 000 euros… »

Alors la petite équipe a fait appel à un architecte, Olivier Hangen, qui travaille au sein du cabinet Atolh Architectures.

Un financement participatif via HelloAsso

Pour financer ces travaux, l’association bénéficie de fonds publics, mais a refusé de demander une subvention à la Ville de Strasbourg :

« On ne voulait pas être dépendant de la Ville pour l’équilibre budgétaire. On ne voulait pas devoir répondre à un cahier des charges et entamer notre autonomie. Mais nous avons réussi à obtenir une subvention de l’État via le programme des « Territoires à énergie positive pour la croissance verte ». On a eu aussi 50 000 euros de la Région Grand Est via un appel à manifestation d’intérêt pour les Initiatives territoriales, 25 000 euros par des fondations privées (par exemple la fondation d’entreprise Batigère, ou encore la fondation UP), et on commence à être soutenu par du mécénat d’entreprise… »

Pour financer l’aménagement intérieur de la maison, l’association Eco-Quartier a lancé une campagne de financement participatif, via HelloAsso, avec l’objectif de recueillir 25 000 euros. Cette campagne se termine à la fin du mois de mai.

En avril, une trentaine de bénévoles se sont lancés dans le chantier participatif de l’isolation de la Maison, avec des bottes de paille.

Une isolation avec des bottes de paille (doc remis)

Une isolation avec des bottes de paille (doc remis)

Ensuite, la Maison compte bien être autonome financièrement, via les recettes du café associatif. « L’idée pour nous, c’est que la Maison citoyenne reste à l’écoute des rêves des habitants du quartier. C’est le café associatif qui doit nous permettre d’équilibrer le budget », explique Emmanuel Marx.

Les travaux doivent se prolonger encore tout l’été, pour permettre l’ouverture de la Maison citoyenne en septembre 2018.

Aller plus loin

Sur Maison-Citoyenne.org : le site Internet de la Maison Citoyenne

Sur Hello Asso : la page de la campagne de financement participatif.

L'AUTEUR
Elise Baumann
Elise Baumann
Journaliste stagiaire pour deux mois - intéressée particulièrement par les questions politiques et sociétales.

En BREF

L’A35 sera fermée une partie de l’été entre la Vigie et l’Elsau

par Hélène Janovec. 4 586 visites. 6 commentaires.

La Grenze ouvre enfin, victime de la difficulté d’installer des lieux éphémères en France

par Maxime Nauche. 1 645 visites. 8 commentaires.

François Bouchard quitte la direction générale de la CCI Grand Est

par Pierre France. 1 398 visites. Aucun commentaire pour l'instant.