Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Aux Bains municipaux de Strasbourg, le sport-santé a évincé l’hôtel de luxe
Environnement 

Aux Bains municipaux de Strasbourg, le sport-santé a évincé l’hôtel de luxe

par Jean-François Gérard.
Publié le 29 novembre 2017.
Imprimé le 23 octobre 2021 à 06:06
5 588 visites. 5 commentaires.

La rénovation des Bains municipaux de Strasbourg passera par un espace pour le Sport sur ordonnance. Confortée dans cette direction, la municipalité attribue « l’aile médicale » du bâtiment au développement de la pratique sportive curative. Un choix qui écarte l’implantation d’un hôtel de luxe, inaccessible aux Strasbourgeois.

La municipalité de Strasbourg muscle ses ambitions pour le sport sur ordonnance. Même si le dispositif a bien du mal à se généraliser en raison des réticences du ministère de la Santé (pour tout comprendre, relire l’entretien avec le Dr Alexandre Feltz), le président de la République Emmanuel Macron veut voir 500 « Maisons du Sport Santé » être construites pendant son quinquennat. La ministre des Sports, l’ancienne escrimeuse Laura Flessel, est de son côté très réceptive à ce concept.

L’un de ces établissements devrait trouver sa place à Strasbourg, ce qui serait normal étant donné que la ville est à l’initiative de ce dispositif, lancé en 2012 et rejoint depuis par une cinquantaine de communes. Cela tombe bien, la mairie voulait profiter de la rénovation des Bains municipaux pour en faire un « vaisseau amiral » du Sport Santé. De plus en plus de créneaux horaires dans les bassins seront notamment dédiés à la natation sous toutes ses formes, prescrite par les médecins, et quasi-remboursée pour de la prévention secondaire.

L’aile médicale plutôt que la chaufferie

Changement de programme dans l’édifice rouge brique construit en 1908. La chaufferie, bientôt inutile grâce au raccordement à un réseau de chaleur, devait se transformer en lieu d’accueil mutualisé pour des praticiens, agents et patients, mais ces derniers se seraient trouvés à l’étroit dans les 300 m², vu l’essor de la discipline et la relative bienveillance du gouvernement.

Direction donc l’aile médicale du bâtiment et ses 1 800 m² sur quatre niveaux ; plus de place, plus d’ambition pour cette partie des Bains municipaux. Aujourd’hui, seuls quelques kinés y travaillent.

 

L’aile médicale ne sera pas transformée en hôtel de luxe. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

La pression citoyenne a fonctionné

La municipalité a plusieurs fois répété qu’elle ne souhaitait pas qu’un établissement hors de prix s’implante en profitant de la rénovation des Bains, ce qui n’a pas désarmorcé l’expression de nombreuses craintes en ce sens. La comparaison était souvent établie avec le gigantesque hôtel Molitor à Paris. Le choix d’y installer le Sport Santé met fin à cette hypothèse.

La Société publique locale (SPL) des Deux-Rives, qui suit la rénovation de l’établissement, a en effet changé ses plans. Pour son président, le maire Roland Ries (PS mais plus trop), cette décision fait en partie suite aux interpellations de citoyens, notamment via « des tribunes dans la presse locale » (dont une partie sur Rue89 Strasbourg, l’une d’elle pointait « La tentation du morcellement ») :

« On avait l’idée de neutraliser cette partie pendant que le reste avancerait, mais on nous a signalé à raison que cet ensemble avait une cohérence. »

Les travaux de rénovation spécifiques à ce bâtiment sont estimés entre 3,5 et 4 millions d’euros, contre 2 millions d’euros pour la plus modeste chaufferie. Dans ce jeu de poupées russes, l’affectation de la chaufferie reste désormais à préciser…

Le rez-de-chaussée de l’aile médicale servira de lieu de consultation et d’évaluation des patients. L’institut de formation pour des praticiens se logera les étages 1 et 2. Les étages 3 et 4 ne sont pas encore affectés dans le détail. L’adjoint en charge du dossier, Olivier Bitz (LREM) et l’adjoint à la Santé, Alexandre Feltz (La Coopérative), évoquent d’éventuelles jeunes entreprises ou structures en lien avec le sport et le bien-être.

De gauche à droite, Alexandre Feltz, Roland Ries et Olivier Bitz, les trois hommes en charge des Bains municipaux ont écarté l’hôtel de luxe (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Quatre groupements candidats pour le reste de la rénovation

Pour le reste de la rénovation, la SPL des Deux-Rives a sélectionné quatre groupements d’entreprises pour la rénovation sur six candidatures. La sélection du prestataire final est prévue pour février.

Liane Zoppas, critique virulente par le passé n’hésite pas à parler de « petite victoire pour tous », car il s’agissait d’une demande du collectif qu’elle a cofondé, la Victoire pour tous. Néanmoins, elle reste vigilante:

« Je suis très contente si ce projet devient réalité. N’oublions pas que l’aile médicale intègre le sauna, mais sera-t-il toujours accessibles à tous ? Il ne faudrait pas que ces annonces cachent une privatisation réelle du reste. Quel est le programme exact proposé aux quatre opérateurs sélectionnés ? Est-ce que l’opérateur trouve que la chaufferie qui donne sur la cour arrière où va être installée une piscine extérieure est intéressante ? Difficile de croire que les élus ne savent pas ce qu’ils vont en faire alors qu’ils reçoivent des candidats à la rénovation complète. Tous ces bâtiments communiquent et il ne faudrait pas retomber dans la fragmentation.

Et je remarque que la SPL vient de prendre une décision différente de celle qui a été votée par le conseil municipal en juin… Rien ne garantit donc que les futures décisions soient conformes aux engagements pris devant les élus. »

L’architecte se demande si son idée d’une production de « bière des bains » ne va pas aussi être reprise. Pas sûr…

Pour le conseiller municipal d’opposition Jean-Philippe Vetter (LR), cette évolution ne bouscule pas les principales orientations :

« Plus de place pour le Sport Santé qu’a développé Alexandre Feltz est une bonne chose, car trop de citoyens sont éloignés de la pratique sportive. Mais sur le projet global, je suis toujours étonné que l’on puisse rénover avec de l’argent public cet établissement, pour ensuite confier la gestion et les bénéfices au privé, qu’on va en plus payer 1,6 million d’euros par an pour maintenir le prix d’entrée dans les deux piscines. J’ai demandé des garanties ou des fourchettes sur les prix des autres prestations, mais en vain. Je n’étais pas spécialement opposé à l’hôtel en soi, mais je suis pour des bains accessibles à tous. Dans la configuration actuelle, il est toujours possible d’avoir un espace bien-être très haut de gamme, à 40 ou 50 euros l’entrée, ce qui est prohibitif pour beaucoup de Strasbourgeois. »

La municipalité ne s’est jamais engagée sur l’avenir des bains romains et du sauna historiques, contrairement au maintien à prix publics des piscines intérieures ou des douches publiques. Le droit d’entrée pour la piscine extérieure, à construire, répond à l’appellation pour le moins large de « prix libres ».

Travaux durant l’été 2018

Les travaux doivent débuter à l’été 2018, au moment de la réouverture de la piscine de Hautepierre. Des douches publiques supplémentaires ont été construites à l’accueil de jour voisin, rue Fritz-Kiener pour pallier la fermeture provisoire.

Le montant de la rénovation totale est toujours estimé à 30 millions d’euros. La réouverture des Bains est prévue en 2020 ou 2021. Canalisées pour le moment, les eaux des bains devraient encore faire quelques remous.


Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur les Bains municipaux

Sur Strasbourg.eu : la page dédié au sport-santé sur ordonnance

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 491 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 080 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 579 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×