Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Une marche pour « une vraie loi climat » dimanche
L'actu 

Une marche pour « une vraie loi climat » dimanche

par Louise Chappe.
Publié le 26 mars 2021.
Imprimé le 19 avril 2021 à 13:57
1 103 visites. 2 commentaires.

Lundi 29 mars, le projet de loi « climat et résilience » sera examiné par l’Assemblée Nationale. En prévision les associations Citoyens pour le climat et Alternatiba Strasbourg organisent dimanche 28 mars une marche pour exiger « une véritable loi climat » plus proche des propositions de la Convention citoyenne pour le Climat.

Deux membres de la Convention Citoyenne pour le Climat ; Sylvie et Nadine Breneur seront dimanche 28 mars au départ d’une marche à 14 heures de la place de la République à Strasbourg. . Avec les associations Citoyens pour le climat et Alternatiba Strasbourg, ils demandent une « Vraie loi climat ».

Le lendemain, le projet de loi « climat et résilience », partiellement issu des 149 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat crée en 2019, sera examinée en session plénière à l’Assemblée Nationale.

D’autres organisations strasbourgeoises se joindront à la manifestation comme Alsace Nature, Campus vert, Greenpeace, la Fédération Syndicale Unitaire ou encore la fédération du Bas-Rhin du Parti communiste français. Le cortège partira à 14 heures de la place de la République pour rejoindre le Parc Heyrtiz en passant par le Quai des Bateliers et la Rue de la 1ère Armée.

Trajet de la marche pour « une vraie loi climat » du dimanche 28 mars. (Document remis)

Une « vraie loi climat » plus proche des propositions des citoyens

L’objectif de cette manifestation, pour les organisateurs, est « d’exiger une véritable loi climat, telle que proposée par les 150 citoyens qui composent la Convention Citoyenne pour le Climat ».

Une marche pour le Climat à Strasbourg. (Photo Alternatiba Strasbourg)

Pour Zoé Mary, porte parole de la marche du climat et de l’association Alternatiba Strasbourg, le gouvernement français n’a pas pris en compte les objectifs climatiques et environnementaux fixés cette assemblée de citoyens tirés au sort, qui ont planché pendant 9 mois sur le sujet avec des spécialistes :

« Le président Emmanuel Macron n’a pas respecté ses engagements. Quand il a lancé la Convention Citoyenne pour le Climat en 2019 le président a promis de soumettre les propositions des citoyens sans aucun filtre au parlement. Mais dans le projet de loi « Climat et Résilience » seulement une dizaine de propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat a été gardée sur 149. Les autres propositions ont été réduites ou modifiées. Cela a vidé le texte de sa substance. Il y a une grande différence entre ce que le président s’était engagé à faire et le texte actuel. C’est une trahison ! »

Les propositions concernant la rénovation globale des bâtiments, la réduction de l’empreinte carbone des grandes entreprises ou la régulation de la publicité ont par exemple été  » repoussées à plus tard ou vidées de leur substance », selon les organisateurs. Autre préoccupation pour Zoé Mary : « en l’état actuel des choses cette loi ne permet pas au gouvernement d’atteindre son objectif climatique, qui est une baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 ».

Un appel national lancé par le garant

« Nous répondons à l’appel à manifester de Cyril Dion qui est l’un des garants de la Convention citoyenne pour le climat. Il y aura des manifestations dans plusieurs villes en France dimanche. C’est une marche nationale », explique Zoé Mary. Le réalisateur français fait partie du collège chargé de veiller au respect des règles d’indépendance et de déontologie au sein de la Convention citoyenne pour le Climat.

Y aller

Marche pour « une vrai loi climat », dimanche 28 mars, départ à 14h de la Place de la République, Strasbourg – Neustadt.

L’appel à manifester sur Facebook.

L'AUTEUR
Louise Chappe
Louise Chappe
Etudiante en Relations Internationales. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

La Ville crée une commission spéciale pour agrandir et créer de nouvelles terrasses

par Guillaume Krempp. 1 100 visites. 7 commentaires.

La mosquée Eyyub Sultan renonce à sa demande de subvention

par Pierre France. 1 464 visites. 9 commentaires.

La Cour européenne des droits de l’Homme empêche in extremis l’expulsion d’un Tchétchène strasbourgeois

par Pierre France. 947 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×