Municipales : un projet de liste réclame « la transparence »
Politique 

Municipales : un projet de liste réclame « la transparence »

« Les habitants aux commandes » tentent de monter une liste sans parti politique, ni élu sortant pour les élections municipales.

« Chantal Cutajar propose une liste autour de la démocratie participative et une semaine plus tard elle lance une étude pour implanter la foire Saint-Jean dans le centre-ville, sans interroger ses habitants. Le tout après les débats qu’on a eu cet hiver sur les contraintes que posent le Marché de Noël. »

Au bar la Perestroïka, Pacha Mobasher commente un article des DNA, circonspect. Avec Jean-Luc Poussin et d’autres Strasbourgeois, ils tentent de monter la liste « Les Habitants aux commandes » aux élections municipales de mars 2020.

« Aucune liste d’habitants n’émergeait »

Des contacts avec l’association de Chantal Cutajar, « Citoyens engagés, » avaient été noués. Mais la propulsion de l’adjointe comme candidate début janvier a poussé les Strasbourgeois à créer une nouvelle liste.

Pacha Mobasher a été candidat sans étiquette aux élections législatives 2016 (partielle) puis en 2017 à Strasbourg. Il livre son constat :

« L’offre politique s’est dessinée à l’automne et on a constaté qu’aucune liste d’habitants n’émergeait, contrairement aux projets actuels de partis et de personnes. »

Le tram à l’ouest, exemple qui ne passe pas

Pour Jean-Luc Poussin, cadre à la SNCF, c’est le dossier du tracé du tram vers Koenigshoffen qui l’a décidé à s’engager :

« Roland Ries a eu une salle hostile face à lui, puis une enquête publique où l’écrasante majorité a préféré le tracé par la gare. Mais le tracé rue du Faubourg-National a été choisi, uniquement parce qu’il coûtait moins cher. C’était pourtant une opportunité pour faire de l’intermodalité avec la gare. Et on aurait pu faire un espace de verdure pour le quartier dans la rue du Faubourg-National. »

Lassés que le terme « citoyen », à la mode, soit utilisé par plusieurs équipes, les deux amis parlent de liste « d’habitants ».

« Strasbourg capitale de la transparence » ?

Avec son programme, la liste plaide pour que Strasbourg devienne la capitale de la « démocratie participative », de la « transparence financière » et la « capitale des données publiques ». En clair, mettre en ligne tous les contrats, conventions, données et dépenses de la collectivité.

Jean-Luc Poussin donne un exemple du « dialogue bloqué » à Strasbourg :

« La municipalité a des procédures envers de nombreux habitants. Certains font des demandes pour avoir accès à des documents publics et doivent les réclamer devant les tribunaux. La collectivité se défend avec des avocats payés par le contribuable. Puis entre temps les documents sont fournis, donc la personne perd en Justice. »

Le « comité d’éthique« , issu du Pacte de la démocratie locale et supervisé par le déontologue, a déjà dénoncé ce type de dysfonctionnement.

Le logo du projet de liste. Les deux personnes citées dans l’article ont préféré ne pas apparaître en photo pour « ne pas se mettre en avant. » (doc remis)

Des propositions déjà formulées

La liste a déjà plusieurs propositions (à retrouver ici) comme une adaptation du Référendum d’initiative citoyenne (RIC) à l’échelle locale, un « chèque verdure » pour « redonner l’initiative aux gens » ou un budget culture à réorienter vers les quartiers. « Le théâtre du Maillon a par exemple quitté Hautepierre pour le Wacken », dénonce Jean-Luc Poussin.

Les personnes intéressées se retrouvent chaque mercredi soir à 18h au 10 boulevard Poincaré, dans le quartier Gare.

Un appel à candidats

Mais avant de se présenter, il faut encore trouver 65 colistiers. Pacha Mobasher lance un appel :

« On sait qu’il y a des listes orphelines et nous appelons à ce qu’elles se rejoignent, afin d’avoir des personnes de tous les quartiers. Notre tête de liste n’est pas désignée. »

« Les Habitants aux commandes » sait qu’elle n’a pas les moyens financiers des listes concurrentes. Elle aura du mal à rivaliser avec les équipes des listes déjà en place. Elle espère néanmoins faire avancer ses idées dans le débat local et pousser la future municipalité à plus de transparence, d’écoute et d’intégration des habitants.

Aller plus loin

Sur Google Drive : Les propositions de la liste

Contact par e-mail : habitants-strasbourg2020@laposte.net

Sur Facebook : la page Les habitants aux commandes

Tags
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Les infirmières scolaires peuvent désormais soutenir le personnel des hôpitaux et des Ehpad

par Guillaume Krempp. 650 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Koenigshoffen, un jeune homme en possession de cannabis frappé par des policiers

par Florian Schotter. 6 353 visites. 8 commentaires.

Fred Ficus, DJ producteur : « Dans six mois, trois fois plus d’albums publiés »

par Florian Schotter. 559 visites. Aucun commentaire pour l'instant.