Municipales : Strasbourg GO s’arrête
L'actu 

Municipales : Strasbourg GO s’arrête

Le projet de liste citoyenne qui avait pour objectif de faire de Strasbourg une ville résistante au changement climatique s’arrête à un peu moins d’un an de l’élection.

Ne pas avoir de thème pour le mois de mai était un indice, c’est désormais officiel. Le projet de liste aux élections municipales « Strasbourg Go » n’ira pas au bout. Le projet, dévoilé en novembre 2018 (lire la tribune fondatrice sur Rue89 Strasbourg), avait pour thème centraux la résistance au changement climatique et « l’effondrement » de nos modèles de développement. Cette démarche se faisait en dehors des partis politiques traditionnels.

Le mouvement pointe plusieurs raisons à sa stagnation militante : « Manque de disponibilité, difficultés à mobiliser, retenue des associations, défiance vis à vis de la dimension politique ».

La démarche Strasbourg Go ne se traduira pas par une liste aux élections municipales de mars 2020.

Pas de consigne et la suite

L’initiateur de la démarche Jean-Christophe Anna, un chef d’entreprise strasbourgeois de 43 ans, explique s’être arrêté fin avril et ajoute que personne parmi la dizaine de membres du « noyau opérationnel » n’a souhaité endosser ce rôle. Dans des raisons qu’il ajoute à titre personnel , il pointe le manque de « prise de conscience actuelle de la population vis à vis de la double urgence écologique et sociale » et « la situation actuelle de Strasbourg qui s’est trop betonnisée ».

Le mouvement, qui avait eu des contacts avec plusieurs formations, ne donne pas de préférence pour les municipales. Il pointe plutôt vers les nombreuses associations et mouvements locaux où s’engager en Alsace :
(Alsace Nature, Strasbourg Respire, Zona – La Ceinture Verte de Strasbourg, Alternatiba, ANV-COP21, La Jeunesse pour le climat, Il est encore temps, le Labo Citoyen, EurOasis, Greenpeace, Sea Shepherd, RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire), le Carillon, Le Stück, Vélorution, la Maison Citoyenne, Oxfam, Zéro Déchet Strasbourg, Strasbourg Action Solidarité, Les Restos du Cœur, L’Abribus, Zéro SDF Strasbourg, Collectif SDF Alsace, La Cimade… )

Strasbourg Go laisse néanmoins la porte ouverte, si quelqu’un voudrait « reprendre le flambeau », la marque Strasbourg Go étant déposée.

Jean-Christophe Anna ajoute poursuivre son engagement à différents niveaux et lance d’ailleurs un nouveau site, sur un thème similaire : effondrementetrenaissance.com

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Le tout premier urinoir féminin testé au festival Summer Vibration

par Hélène Janovec. 3 471 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

par Hélène Janovec. 5 053 visites. 3 commentaires.

À Gambsheim, un restaurateur sert un menu Affaires à la sauce Zemmour

par Jean-François Gérard. 14 176 visites. 24 commentaires.