Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Nage dans l’Ill : Strasbourg ne se mouille pas
Environnement 

Nage dans l’Ill : Strasbourg ne se mouille pas

par Lola Collombat.
Publié le 16 août 2021.
Imprimé le 25 octobre 2021 à 07:05
5 949 visites. 7 commentaires.

Pour la deuxième année consécutive, la compétition de nage en eau libre Open Swim Stars doit se tenir mi-septembre mais au Baggersee. Ses organisateurs rêvaient qu’elle retourne dans l’Ill, mais la municipalité a refusé. Un veto mis sur le compte de la pollution, mais qui interroge, à un an du déploiement d’un plan de baignade pour le grand public.

Début 2021. L’Open Swim Stars, qui organise des compétitions de nage en eau libre dans plusieurs grandes villes, annonçait le retour de sa course strasbourgeoise en plein centre-ville. Comme en 2019, les nageurs devaient s’époumoner dans l’Ill, entre le quai Finkwiller et les institutions européennes au Wacken. L’évènement, prévu le 12 septembre, se veut grandiose. Pour Laurent Neuville, l’organisateur et ancien capitaine de l’équipe de France de natation, c’est bien la moindre des choses. Son organisation, sponsorisée par Harmonie mutuelle, est avide d’images spectaculaires, comme ils en obtiennent à Toulouse ou à Lyon, où les nageurs peuvent se défouler dans le cadre urbain de la Garonne et du Rhône. Avant même d’avoir les autorisations, la société propose une inscription au départ des quais sud de l’Ill.

Le 1er juillet, la préfecture du Bas-Rhin répond positivement à sa demande, et prononce un arrêt de navigation des bateaux durant la compétition le dimanche matin. La tenue de l’évènement reste néanmoins soumise à l’autorisation de la Ville de Strasbourg, pour les aspects d’hygiène et santé. Depuis des années, permettre aux Strasbourgeois de renager dans l’Ill est un projet porté par l’ancienne municipalité, notamment à la demande des écologistes. Mais malgré les engagements successifs, ce dessein est repoussé d’étés en étés. Et pour l’été 2021 encore, la municipalité ne veut pas se mouiller. Pour elle, la course proposée de l’Open Swim Stars doit se tenir à nouveau dans le lac du Baggersee, certes agréable mais moins pourvoyeur d’images de bâtiments historiques.

Les raisons d’une nage à contre-courant

La baignade dans l’Ill est prohibée depuis 1955, à la suite d’une forte crue ayant altéré la qualité des cours d’eau dans la région. Jamais levé, l’arrêté municipal posant l’interdiction est depuis justifié principalement par la puissance des courants, mais aussi par le risque de contamination bactériologique – principalement la présence des germes d’escherichia coli et d’entérocoques.

Un nageur à l’Open Swim Stars organisé au Baggersee, en 2020. (Sébastien Ferraro / document remis)

Rodé à d’autres cours d’eau urbains, l’Open Swim Stars savait à quoi s’en tenir. En plus de faire encadrer la compétition par deux bateaux et 10 kayaks et stand-ups paddles, l’organisme affirme avoir planifié trois prélèvements bactériologiques en amont de la course : un le 15 juillet, un le 18 août et un dernier six jours avant l’évènement, le 6 septembre. Cette proposition avait convaincu l’ancien maire, Roland Ries, en mai 2019. Celui-ci avait alors laissé l’évènement se tenir pour la première fois dans l’Ill, après une première édition dans le canal du Rhône au Rhin… Non sans obtenir plusieurs mois plus tard la réprimande du déontologue de la Ville. Le professeur Patrick Wachsmann avait pointé que le maire avait ainsi mis la santé des nageurs en danger, faute d’expertise par des « professionnels spécialisés » et contre l’avis de ses services. Pour 2021, la Ville n’a pas attendu les analyses proposées par l’Open Swim Stars, que les organisateurs promettaient d’effectuer en juillet, mais elle n’a pas non plus souhaité en effectuer par ses propres moyens.

Seulement deux zones de l’Ill seraient adaptées à la baignade

Derrière cet imbroglio, la question de la qualité de l’eau de l’Ill se pose, à l’heure où la Ville entend mettre en place des spots de baignade encadrés d’ici l’été 2022. L’adjoint à la maire en charge des espaces partagés, Pierre Ozenne, en dévoile d’ailleurs un nouveau :

« Il y en aura un espace de baignade vers l’île Weiler, du côté du Herrenwasser – qui est une zone étudiée de longue date -, et un du côté de la presqu’île Malraux. L’installation de guinguettes et de douches est aussi à l’étude. »

Avec l’aide du bureau d’études Geonat Environnement, la Ville réalise actuellement un « profil de baignade », c’est-à-dire une analyse des sources de pollution susceptibles d’avoir un impact sur la qualité de l’eau de baignade et donc sur la santé des nageurs. Mais sur ce sujet sensible, la municipalité n’est guère transparente et a refusé de transmettre à Rue89 Strasbourg cette étude. Pierre Ozenne se contente de la résumer, en indiquant que « l’étude rapporte que ces zones seraient baignables la plupart du temps, mais qu’il faudra être vigilant lors des évènements pluvieux ».

Les rejets des égouts en cause

C’est là le cœur du problème avec les baignades dans l’Ill. Lors des crues ou des fortes pluies, certains réseaux d’assainissement sont susceptibles de déborder. Et donc de laisser les égouts et le contenu des toilettes des Strasbourgeois s’écouler dans la rivière. « Nous pourrions ainsi avoir à fermer les zones de baignade temporairement pendant quelques heures, voire quelques jours », concède Pierre Ozenne. En mai 2019, justement, l’évènement Open Swim Stars s’était déroulé le lendemain d’une journée d’orage, contre l’avis des services, ce qui avait motivé la saisine et l’avis sévère du déontologue. Est-ce ce mauvais souvenir qui a refroidi la Ville, au point de ne pas laisser une chance à la course de se tenir sur ce site ?

L’adjoint aux Sports, Owusu Tufuor, refuse également de répondre à nos questions, en se retranchant derrière une annulation justifiée par « le contexte sanitaire » et les difficultés d’organisation liées à la pandémie. « Il n’en a pourtant jamais été question dans nos échanges », s’étonne Laurent Neuville, qui souligne qu' »il n’y a qu’à Strasbourg qu’on nous oppose de tels arguments ». Le maintien d’évènements comme le NL Contest, capable d’accueillir 7 000 personnes alors que seules 500 places sont ouvertes à l’Open Swim Stars (150 inscrits en 2020), permet aussi de remettre en question la position de la municipalité.

Fâché, l’Open Swim Stars envisage de ne plus proposer sa course à Strasbourg si elle n’obtient pas sa tenue dans l’Ill.

Article actualisé le 16/08/2021 à 14h53
L'AUTEUR
Lola Collombat
Journaliste, je jongle entre l'enquête et la caméra. Fan de politique, de longboard et de Strasbourg.

En BREF

Fin de l’hébergement à l’hôtel F1 de Geispolsheim, une vingtaine de personnes à la rue

par Maël Baudé. 5 028 visites. 2 commentaires.

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 523 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 119 visites. 3 commentaires.
×