Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Au Nouvel An, la préfète du Bas-Rhin impose un couvre-feu à tous les jeunes mineurs
L'actu 

Au Nouvel An, la préfète du Bas-Rhin impose un couvre-feu à tous les jeunes mineurs

par Pierre France.
Publié le 13 décembre 2021.
Imprimé le 27 novembre 2022 à 13:16
3 215 visites. 7 commentaires.

La préfète du Bas-Rhin sort une nouvelle arme contre les dégradations qui ont lieu à chaque nuit du réveillon à Strasbourg : un couvre-feu à partir de 22 heures pour tous les jeunes de moins de 16 ans.

Les dispositifs pour lutter contre l’épidémie de covid sont de plus en plus rapidement recyclés pour être utilisés dans des objectifs de maintien de l’ordre par les autorités. Dans un communiqué diffusé lundi, la préfecture du Bas-Rhin annonce qu’au soir du 31 décembre, un couvre-feu sera imposé à tous les jeunes de moins de seize ans non accompagnés de leurs parents, à partir de 22 heures jusqu’à 6h le lendemain matin. Cette mesure s’appliquera sur les bans des communes de Strasbourg, Hoenheim, Bischheim, Schiltigheim, Illkirch-Graffenstaden, Lingolsheim et Ostwald.

Couvre-feu (Photo Jacque Lebleu / FlickR / cc)

Dans son communiqué, la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, justifie cette mesure ainsi :

« Des phénomènes de violences et de dégradation urbaines sont régulièrement observés dans l’agglomération de Strasbourg la nuit du Nouvel An depuis 1997. Ces phénomènes comprennent notamment l’utilisation d’artifices pouvant entraîner de graves blessures, l’incendie de véhicules et de mobilier urbain, ainsi que des agressions sur les sapeurs-pompiers et les forces de l’ordre. Chaque année les mineurs sont particulièrement impliqués dans ces troubles à l’ordre public, et plus particulièrement la tranche d’âge de 13 à 16 ans. »

En outre, la préfète indique que le « contexte sanitaire actuel, avec une circulation importante du virus parmi les jeunes, incite à limiter les rassemblements importants sur la voie publique. » Elle conclut en indiquant que cette mesure a été prise « après consultation par la préfète des maires concernés. » Le texte ne dit pas si les maires étaient d’accord avec elle sur cette mesure qui va s’appliquer à tous les jeunes de leur commune…

Article actualisé le 15/12/2021 à 10h36
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 389 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 274 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 040 visites. 1 commentaire.
×