« Nuit Debout » se fait beau et veut inviter plus de monde aux débats
Société 

« Nuit Debout » se fait beau et veut inviter plus de monde aux débats

actualisé le 01/05/2017 à 23h34 : Ajouter des événements, notamment le dimanche.

Après 10 jours de mobilisation, « Nuit Debout » continue à s’ouvrir au public ce week-end : actions, animations, réaménagement du lieu de vie place de la République… Rue89 Strasbourg fait le point.

Le mouvement « Nuit Debout » existe depuis près de deux semaines à Strasbourg. Après des assemblées générales et la mise en place de commission, le mouvement cherche à se connecter au reste de la société via des programmations festives les week-ends. En toile de fond, des tensions avec la Ville, liées à l’occupation de la place de la République… Réunis à l’origine pour protester contre la loi travail, les participants cherchent à être un lieu de réflexion et de propositions sur la « convergence des luttes », tout en travaillant sur leur image auprès des Strasbourgeois.

Suite aux remarques, et parce qu’il y avait un risque de coup de vent, les porteurs du mouvement ont enlevé leurs bâches et ont investi dans des tonnelles et des tentes, afin d’accueillir les participants au sec lors de cette journée qui s’annonce très pluvieuse. Une participante détaille :

« On veut faire quelque chose de plus esthétique, plus ouvert. C’est surtout pour éviter l’image de squat et que ce soit une invitation pour les gens à venir discuter avec nous, recueillir des informations sur nos actions, notre engagement ».

Ainsi par exemple, le mouvement invite les participants à ne plus consommer d’alcool en journée place de la République, consigne validé en AG.

Les participants de Nuit Debout ont décidé de rendre "plus esthétique" leur lieu de vie afin de le rendre plus accueillant.

Les participants de Nuit Debout ont décidé de rendre « plus esthétique » leur lieu de vie afin de le rendre plus accueillant (Photo PD / Rue89 Strasbourg / cc)

Des forums et des concerts samedi après-midi

Une première action est prévue samedi, à 10 heures, au marché à Hautepierre. Le rendez-vous est donné devant le centre commercial Auchan. L’objectif étant de faire découvrir à la population, l’existence du mouvement pour ceux qui n’en avaient pas connaissance jusque là, les sensibiliser, créer un dialogue avec le public sur des questions sociales, environnementales, économiques, sanitaires… C’est aussi l’occasion pour « Nuit Debout », qui occupe la place de la République, d’aller à la rencontre de personnes habitant d’autres quartiers de Strasbourg.

À midi, l’opération « un café gratuit » est reconduite, devant le Starbucks place Kléber. Avec thermos et gobelets, les militants tenteront de proposer leur café aux clients de la firme américaine, dont ils dénoncent les contournements fiscaux et l’usage de produits OGM.

À 13h, retour place de la République pour un « banquet citoyen ». Chacun apporte de quoi pique-niquer dans une ambiance « auberge espagnole ». Le mouvement espère que les cheminots viendront avec leur matériel pour proposer des grillades, mais rien n’est sûr.

À 13h également, le mouvement « Ma Voix« , à proximité de la « Nuit Debout », désignera son candidat à l’élection législative partielle fin mai, par un tirage au sort prévu à 14h. L’investiture sera suivie par un « World Café » jusqu’à 17 heures pour lancer la campagne.

À 14h, reprise des discussions, des échanges, et des forums citoyens. Les différentes commissions sont invitées à se retrouver pour progresser sur leurs thèmes (démocratie, logistique, actions, communication) et deux commissions nouvelles ont été créées : médiation, pour faire exister le mouvement et ses revendications plus largement, et logement, afin de réfléchir à la précarité et d’y apporter des solutions. Par ailleurs des discussions sur la loi travail (14h-16h) et le droit au logement (16h-18h) seront menées. Le Collectif SDF-Alsace participe au mouvement et a interpellé sur le danger mortel que constitue le mal logement, après le décès de « Tonton Gégé », SDF de 41 ans.

Parmi les autres associations et mouvements qui devraient participer à l’après-midi : l’associations des chômeurs et précaires ABCDE 67, la Coordination des intermittents précaires (CIP), les Colibris 67, les incroyables comestibles, la monnaie locale le Stück ou un projet « d’université populaire » initié par le mouvement. Les premiers thèmes sont « foot et politique : scandale autour du ballon rond » et la permaculture.

À Paris, une chanson a été composée sur la place de la République par le mouvement « Nuit Debout ».

À 17h, concerts et scène ouverte. Il y aura comme samedi dernier le DJ Vladimir Spoutnik, mais le groupe strasbourgeois de blues-rock pêchu Osh est annoncé, tout comme Léonard Mandavy. Voici une avant-première :



« Sing » de OSH

Des groupes de hip-hop sont également attendus, mais le programme n’était pas définitif à l’heure d’écrire cet article.

À 19h, la traditionnelle assemblée générale (AG) du mouvement. Selon un des organisateurs, ce sera un moment fort de la semaine, puisqu’il s’agira de rendre compte des débats de la journée, des travaux des commissions et les participants seront amenés à prendre plusieurs décisions pour la suite du mouvement, sur ses priorités et sur ses actions à venir. Faut-il, par exemple, ouvrir le mouvement aux forces traditionnelles comme les syndicats ?

Dimanche, brocante gratuite

Dimanche, la journée sera moins dense place de la République. Mais d’autres activités en lien avec le mouvement se dérouleront dans d’autres lieux. Parmi les activités, le « jeu de l’île » au Cemea (Centre d’Entrainement aux Méthodes d’Education Active, rue de la broque), dès 9h30 et jusqu’à 19h (inscription à l’avance et renseignements à nuitdeboutstrasbourg@gmail.com ; il faut 8/9 personnes pour pouvoir jouer)

Au Molodoï, deux ateliers sont prévus l’après-midi : désintoxication de la langue de bois (14h), déjouer les postures virilistes (15h), : la précarité dans l’Audiovisuel, récit d’une vie professionnelle (15h) et le rôle d’animateur-facilitateur en intelligence collective. Des projections sont aussi prévues jusqu’à 18h.

Le mouvement a néanmoins prévu une « donnerie » à partir de 14h et jusqu’à 18h sur la place de la République. Chacun est invité à amener des objets en bon état mais dont il n’a plus besoin, afin qu’ils trouvent une seconde vie dans les mains d’une autre personne, sans échange d’argent. La journée devrait se terminer par des concerts.

L’AG du soir à 19h devrait être moins formelle que celle de la veille. Les participants ayant exprimé la nécessité de pouvoir se reposer. Un temps d’échanges sera néanmoins proposé mais il ne devrait pas y avoir de vote.

Le programme des événements est fréquemment mis à jour

Aller plus loin

Sur NuitDebout.fr : le site du mouvement de Strasbourg

L'AUTEUR
Pierre France avec Pablo Desmares

En BREF

Vendredi 26 avril, une marche contre les violences conjugales et les féminicides

par Cassandre Leray. 505 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Conseil des ministres a prononcé la dissolution du Bastion social

par Guillaume Krempp. 523 visites. 1 commentaire.

La CGT appelle les salariés de Sew-Usocome à se mobiliser lundi

par Cassandre Leray. 1 922 visites. 2 commentaires.