À l’Orchestre philharmonique, Beethoven brille dans l’ombre de Mahler
Culture 

À l’Orchestre philharmonique, Beethoven brille dans l’ombre de Mahler

Pour sa saison 2019-2020, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg retrouvera le Palais des Fêtes après plus de quarante ans d’absence. La programmation est dominée par les compositeurs Gustav Mahler et Ludwig van Beethoven.

La saison 2019-2020 de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg (OPS) est marquée par de nombreux temps forts. Notamment le concert de concert de réouverture du Palais des Fêtes, près de l’avenue des Vosges, le 31 janvier 2020. L’Orchestre y a joué de 1904 à 1975 et pourra y reprendre place, lorsque les travaux de rénovation seront achevés.

Cette saison musicale est aussi habitée au niveau mondial par la célébration du 250e anniversaire de Beethoven. Cependant, considérant que le compositeur est déjà largement joué, l’OPS ira à contre-courant en lui préférant un focus sur Gustav Mahler.

En 2015, après trois ans de travaux, une partie avait du Palais des Fêtes avait rouverte. Le reste sera accessible en janvier 2020.
Le Palais des Fêtes accueillera les musiciens de l’OPS le 31 janvier 2020, pour la première fois depuis 45 ans. (photo CL / Rue89 Strasbourg)

Pour un clin d’oeil à l’Histoire, Mahler aux côtés de Beethoven

Pour ses 160 ans, Gustav Mahler verra l’intégralité de ses symphonies jouées par l’OPS, pendant deux saisons. Le grand orchestrateur dirigea d’ailleurs l’Orchestre en 1905 au Palais des Fêtes. Cette célébration est aussi l’occasion de porter un regard nostalgique sur l’histoire de l’OPS et de sa salle emblématique. Fasciné par l’œuvre de Beethoven, Mahler écrivit neuf symphonies sans pouvoir achever la dixième. Sa place aux côtés de son prédécesseur au sein de la programmation n’est donc pas anodine.

Car Beethoven n’est pas laissé en reste, malgré le choix de ne pas saturer la saison de ses compositions. Le pianiste de renommée mondiale Krystian Zimerman interprétera l’intégralité de ses concertos pour piano les 27, 28 et 29 mai 2020 au Palais de la Musique et des Congrès. Un événement d’autant plus exceptionnel que Krystian Zimerman se produit rarement sur scène.

Il faut rajouter la journée d’hommage à Beethoven organisée par Arte pour la Fête de la Musique, le 21 juin 2020. Cet événement, Happy birthday Mr Beethoven, verra l’intégralité des neuf symphonies du compositeur jouées par plusieurs orchestres à travers toute l’Europe et retransmises en direct. L’OPS représentera la France et jouera devant la Cathédrale, place du Château.

Ludwig Van Beethoven (Photo J-O Eriksson / Flickr / cc)

À la recherche de nouveaux publics…

À côté de ces grandes célébrations du répertoire classique, l’OPS présente des événements plus atypiques, en cherchant à se connecter avec différents publics. Le 5 septembre 2019, dans le cadre de son partenariat avec les Bibliothèques Idéales, l’Orchestre organisera une soirée d’hommage à Jacques Brel à l’Opéra National du Rhin.

Le 22 décembre 2019 au Zénith de Strasbourg se déroulera l’orchestration live du classique de Disney La Belle et la Bête. Une expérience peu banale : redécouvrir la musique du dessin animé jouée par l’orchestre accompagné d’un écran géant.

L’OPS collabore toujours activement avec l’Opéra du Rhin et le Festival Musica. C’est au sein de ce dernier que sera joué le 4 octobre 2019 la Symphonie n°1 de Mahler, ouvrant le cycle dédié au compositeur. Il faut aussi noter un concert de musique de chambre, le 20 mars 2020 à l’Espace Django, peu habitué à ce type de concerts. C’est là une autre marque de cette volonté de démocratiser la musique dite « savante » auprès de tous les publics.

L'AUTEUR
Tristan Kopp
Pigiste de l'extrême

En BREF

Lahti supplante Strasbourg pour la « capitale verte européenne 2021 »

par Rue89 Strasbourg. 1 138 visites. 11 commentaires.

Ce week-end, la rue du Jeu-des-Enfants devient la rue Alain Bashung

par Hélène Janovec. 1 696 visites. 4 commentaires.

Ballon d’Alsace, Kaysersberg, Ribeauvillé… Ces sites classés pourraient être moins protégés

par Jean-François Gérard. 1 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.