Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Manifestation déclarée le jour, sauvage la nuit
L'actu 

Manifestation déclarée le jour, sauvage la nuit

par Guillaume Krempp.
Publié le 5 décembre 2019.
Imprimé le 15 août 2022 à 03:06
4 284 visites. 4 commentaires.

À Strasbourg, plus de 10 000 personnes ont participé à la manifestation déclarée du 5 décembre contre la réforme des retraites. Vers 16h, des centaines de personnes ont quitté la place de la République pour une manifestation sauvage jusqu’à la nuit tombée.

Départ de la place de la Bourse

Le cortège est parti de la place de la Bourse. (Photo Guillaume Krempp / Rue89 Strasbourg / cc)
Plusieurs Gilets jaunes tenait la bannière « Convergence des luttes en légitime défense. »
Une banderole des salarié.e.s de centres socio-culturels.
« Les calculs sont pas bons Jean-Michel! » Blanquer?

Discours place de la République

Les discours appelant à la grève générale se sont succédé place de la République. Au micro : des réprésentant.e.s des Gilets jaunes, enseignants, avocats, personnel hospitalier, journalistes…
« Incertain.e.s », « Incertitude », « ? »
La place de la République était remplie par une dizaine de milliers de manifestants.
Impossible de distinguer la fin du cortège au fond de l’avenue de la Liberté.

Manif’ sauvage entre campus, Rivétoile et Krutenau

Rendez-vous pour une Assemblée générale est donné à 10 heures au Patio.
Le cortège se dirige vers le centre commercial Rivétoile où quelques dizaines de manifestants parviendront à faire une brève incursion.
Chassés par les gendarmes mobiles, les manifestants laissent des barrages derrière eux, autant d’obstacles au retour des forces de l’ordre.
Le cortège se dirige vers le centre-ville.
Les forces de l’ordre attendent au bout de la rue. Un dernier manifestant, caché, prend la fuite.
Certains manifestants expriment leur désarroi : « On va pas faire demi-tour à chaque fois qu’on voit les flics! »
Les manifestants ont été repoussés jusqu’à la place d’Austerlitz.

La fin dans un nuage de lacrymo

Masque d’Emmanuel Macron, bidon-tambour et fumigène.
A quelques mètres de la place du Corbeau, les forces de l’ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes.
Puis les gendarmes mobiles ont repoussé les manifestants sur la place d’Austerlitz.
La manifestation s’est terminée vers 18h30.
L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

Retour de la Grande braderie ce samedi : transports gratuits et sécurité renforcée

par Lucie Lefebvre. 1 576 visites. 7 commentaires.

L’association Deaf Rock veut continuer d’accueillir des services civiques

par Pierre France. 817 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution du Rhin après l’incendie d’un centre de tri de déchets industriels

par Nicolas Cossic. 3 430 visites. 2 commentaires.
×