Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Plan canopée : la Ville compense les pertes de l’été et plante 1 000 arbres supplémentaires
Environnement 

Plan canopée : la Ville compense les pertes de l’été et plante 1 000 arbres supplémentaires

par Thibault Vetter.
Publié le 24 novembre 2022.
Imprimé le 01 décembre 2022 à 10:54
925 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La municipalité écologiste poursuit son « plan canopée » avec la plantation de 1 000 arbres cet automne. D’autres arbres sont plantés en plus pour compenser les 115 arbres morts cet été à cause de la sécheresse.

Quai Koch jeudi 24 décembre, des agents du service espaces verts de la Ville de Strasbourg s’attellent à l’installation de 38 jeunes arbres, sur les 1 000 environ qui doivent être érigés dans le cadre de la troisième phase du « plan canopée ». « On ne sait pas encore, à l’unité près, combien seront plantés car il peut toujours il y avoir des problèmes sur un site où l’on se rend compte que le sol n’est pas adapté parce qu’on trouve des tuyaux par exemple », explique une agente du service des espaces verts.

Suzanne Brolly, adjointe à la maire en charge de l’Habitat, indique que la moitié des arbres du plan doivent être plantés dans des espaces verts comme des parcs, et l’autre moitié sur des zones plus minérales, dans des rues :

« Nous avons été critiqués parce que beaucoup d’arbres sont plantés dans des espaces déjà verts, mais cela a un intérêt aussi, notamment pour la biodiversité en ville. Le pouvoir rafraichissant des parcs est très important, mais pour cela il faut aussi y renouveler la végétation. Pour ceux qui sont plantés dans les rues, on essaye d’établir des connexions et des continuités afin de créer des couloirs écologiques, également dans le but de favoriser la biodiversité. »

Déminéralisation des abords de la patinoire

À cause de la sécheresse, 12% des 966 plants sont morts, soit environ 115 arbres. « Tous les arbres morts sont remplacés, autant de fois qu’il le faudra jusqu’à ce qu’ils survivent, et ces plantations ne sont pas comptabilisées dans les arbres des nouvelles saisons », précise Suzanne Brolly.

L’objectif du plan canopée est d’arriver à 10 000 nouveaux arbres à Strasbourg en 2030. Il comprend aussi des déminéralisations : par endroits, la municipalité enlève du béton, revégétalise et plante des arbres. Pour la « saison 3 » du plan canopée, il s’agira notamment des abords de la patinoire à Cronenbourg et du Palais de la musique et des congrès.

Sophie Dupressoir (à gauche), élue du quartier des Contades, et Suzanne Brolly (à droite), adjointe à la maire, présentent la « saison 3 » du plan canopée. (Photo Amélie Schaeffer / Rue89 Strasbourg)

Aux habitants de proposer où planter

Sophie Dupressoir, élue référente des quartiers Tribunal et Contades, rappelle les enjeux patrimoniaux à prendre en compte lors des plantations :

« Nous tenons compte de l’avis de l’architecte des bâtiments de France pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine. Les plantations quai Koch s’inscrivent dans l’histoire de la Neustadt, conçue par les Allemands pour favoriser le bien-être et la santé des habitants, avec les Bains romains et de nombreux espaces verts comme le jardin botanique. Nous souhaitons offrir un cadre propice à la marche et au vélo, avec des rues ombragées et une continuité de la Grande-Île jusqu’au Parlement européen. »

Les élues affirment que dans certaines zones très minérales, les plantations sont difficiles car elles impliquent de prendre sur la route ou le stationnement, ce que les riverains ne souhaitent pas toujours. Suzanne Brolly précise que la municipalité incite les Strasbourgeois à suggérer les zones de plantation sur le site Strasbourg.eu (page consultable ici). Ainsi, en cette fin d’automne, des arbres seront notamment dressés rue Pauline de Metterne et Amélie de Berckheim à la Robertsau suite à des propositions d’habitants. Les plantations quai Koch ont aussi été suggérées par des riverains.

Article actualisé le 25/11/2022 à 10h38
L'AUTEUR
Thibault Vetter
Thibault Vetter
enquête sur l'hébergement d'urgence, la grande précarité, les pollutions et l'industrie.

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 546 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 337 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 108 visites. 1 commentaire.
×