Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Tribune : plus de ferroutage pour se passer du GCO
Société  Tribune 

Tribune : plus de ferroutage pour se passer du GCO

par Tribune.
Publié le 25 juin 2012.
Imprimé le 28 mai 2022 à 18:51
1 511 visites. 2 commentaires.

Le fret, une des solutions pour diminuer le nombre de camions sur l'A35 (Photo Flick / Thierry Llansades)

Dans le cadre de la réflexion sur le transport de transit en Alsace, surtout après l’enterrement du GCO, la FNAUT (Fédération nationale des usagers des transports) Alsace met sur la table quelques propositions pour développer le réseau ferroviaire au niveau local, mais également à plus grande échelle. Cette tribune est signée François Giordani, membre du bureau national de la FNAUT et président de l’ASTUS (Association des usagers des transports urbains de l’agglomération strasbourgeoise).

L'info à trois voixUn hebdomadaire spécialisé dans les transports signalait le mois dernier que l’axe Anvers – Bruxelles – Luxembourg – Saverne – Strasbourg – Mulhouse – Bâle était prioritaire en tant que corridor de fret européen pour moderniser et mettre en place une véritable signalisation européenne (ERTMS). Les travaux ont déjà commencé et permettront à court terme la possibilité de faire circuler au minimum 50% de plus de trains par heure qu’actuellement sur cet axe.

Il est donc possible d’envisager la création de trains de ferroutage réguliers entre le nord de l’agglomération de Strasbourg et l’entrée nord de l’agglomération de Bâle d’une part ou jusqu’à l’agglomération de Belfort – Montbéliard d’autre part. Côté matériel, un choix devra être fait entre du matériel français et local « Modalohr » ou germano-helvétique de type « route roulante ». Dans la plaine d’Alsace une très grande partie du trafic poids-lourds en transit sur l’axe nord-sud pourrait ainsi disparaître du réseau routier.

La taxe poids lourds pour inciter au ferroutage

Le financement de l’investissement et de l’exploitation de ces relations serait possible par la mise en œuvre de la taxe poids-lourds dont le coût pour les poids lourds devra être supérieur au coût de l’utilisation du ferroutage. En mettant en place deux circulations par heure, il serait envisageable de transporter sur une amplitude de 18 heures plus de 2500 camions par jour.

Pourquoi se limiter à l’Alsace et ne pas étendre la réflexion ? Des possibilités de traverser le Rhin existent ou pourraient être réactivées, telles que Strasbourg – Offenburg, Mulhouse – Müllheim et au-delà, voire Roeschwoog – Rastatt et Colmar – Fribourg. Deux de ces relations sont déjà disponibles et leur équipement en signalisation ERTMS permettrait de rajouter des circulations fret, à savoir Strasbourg – Offenburg et Mulhouse – Müllheim. Le Réseau FNAUT Alsace encourage la réouverture conjointe et le plus rapidement possible des deux autres relations, Roeschwoog – Rastatt et Colmar – Fribourg.

François Giordani

La FNAUT Alsace préconise également d’autres mesures, telles la réorganisation des gares, la création de nouveaux arrêts, la tarification « multimodale » (valable pour divers modes de déplacement à combiner), etc.

Article actualisé le 08/08/2019 à 18h04
L'AUTEUR
Tribune
Tribune
Je suis une tribune, l'auteur de cette contribution est indiqué dans l'article.

En BREF

Législatives : le Rassemblement national investit à nouveau la candidate pro-russe Tamara Volokhova

par Achraf El Barhrassi. 2 636 visites. 1 commentaire.

Le tribunal décide de l’expulsion sous 48 heures du squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 1 165 visites. 2 commentaires.

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 6 080 visites. 22 commentaires.
×