Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Selon la préfecture, la M35 est plus fluide et plus rapide depuis la mise en service du GCO
Environnement 

Selon la préfecture, la M35 est plus fluide et plus rapide depuis la mise en service du GCO

par Pierre France.
Publié le 31 août 2022.
Imprimé le 30 septembre 2022 à 04:45
2 510 visites. 20 commentaires.

Le Grand contournement ouest (GCO) est fréquenté par 5 000 camions par jour en moyenne, selon des chiffres fournis par Vinci. Selon la préfecture du Bas-Rhin, ces camions retirés de l’ancienne A35 ont permis de fluidifier le trafic à Strasbourg.

La préfecture du Bas-Rhin et Arcos, la filiale de Vinci concessionnaire du Grand contournement ouest (GCO, lire tous nos articles), se sont félicités mardi des chiffres de fréquentation de l’autoroute de contournement mise en service le 21 décembre 2021, lors d’une conférence de presse où Rue89 Strasbourg n’a pas été convié.

Pas de nouveauté : Vinci a pointé environ 5 000 camions par jour sur son autoroute, en moyenne sur un mois, soit 6 à 7 000 camions les jours ouvrés. Le nombre de camions sur le GCO le dimanche et jours fériés chutant drastiquement. Un chiffre cohérent avec les chiffres que le concessionnaire avait déjà communiqués en juin et ceux tirés de la campagne de comptage du collectif GCO Non merci.

Arcos a confirmé que l’autoroute payante était majoritairement utilisée par les véhicules de passage, ainsi les chiffres des véhicules légers augmentent sensiblement lors des vacances scolaires par exemple (voir le graphique ci-dessous).

Trafic journalier moyen hebdomadaire de janvier à juillet. On peut observer des pics de voitures individuelles lors des congés scolaires (février, avril et juillet) et des jours fériés de mai, tandis que le trafic de camion chute les jours fériés à savoir le week-end de Pâques, l’Ascension, la Pentecôte et le 14 juillet. (en orange les camions, en bleu les voitures, en gris le total – doc remis)

Afin d’éviter le report du trafic sur la M35, l’ancienne A35 qui traverse Strasbourg, les poids-lourds en transit (qui ne s’arrêtent pas dans l’Eurométropole) ont été interdits et la vitesse maximale a été abaissée à 70 km/h entre la place de Haguenau et la porte de Schirmeck, et à 90 km/h sur la rocade sud (M353) entre Geispolsheim et Fegersheim et la M351 vers Eckbolsheim (voir la carte ci-dessous).

(Carte Jean-Yves Sauter / Adeus)

Selon la préfecture, ces mesures combinées ont eu pour effet de délester les autres axes de circulation strasbourgeois. En 2022, il y aurait en moyenne 6% de voitures en moins sur la M35 par rapport à 2019, sans qu’il soit observé de hausse sur l’axe est-ouest d’accès à l’agglomération, la M351 dont la charge baisse légèrement (-3%). Les projections anticipaient plus de trafic sur cette entrée de ville.

(doc remis)

La baisse la plus spectaculaire concerne le nombre de camions sur la M35, qui aurait baissé de 33% en moyenne par rapport à 2019 selon les chiffres de la préfecture, voire jusqu’à -35% en juin à Ostwald au sud. Le trafic poids lourd sur l’A5 allemande n’aurait semble-t-il pas été affecté.

(doc remis)

En outre, la préfecture estime que le GCO a permis de réduire considérablement le nombre et la fréquence des ralentissements (vitesse inférieure à 40 km/h) sur la M35. Selon des pointages effectués entre janvier et mars 2022, ces ralentissements ne sont survenus qu’une demi-heure sur le tronçon entre La Vigie et la Porte de Schirmeck, alors qu’ils ont existé pendant plus de trois heures sur le même tronçon entre septembre et novembre 2021. Même chose entre Reichstett et la place de Haguenau, où le temps de ces ralentissements aurait fondu de près de trois heures à 14 minutes (voir graphique ci-dessous).

(Visualisation Jean-Yves Sauter / Adeus)

Au final, la préfecture estime que les usagers de la M35 ont gagné 15 à 20 minutes de temps de trajet aux heures de pointe. Selon l’Agence d’urbanisme de Strasbourg (Adeus), à l’origine des résultats sur lesquels s’appuie la préfecture et qui a mis en place un « observatoire de la M35 », cette « amélioration des conditions de circulation est à surveiller dans le temps. En effet, elle pourrait pousser les usagers à davantage utiliser la voiture soit en terme de choix modal, soit en terme de modification des habitudes de territoire de vie. »

Temps de trajets comparés (cliquez sur l’image pour la voir en plus grand).
Article actualisé le 31/08/2022 à 10h31
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Mobilisation et manifestation intersyndicale jeudi 29 septembre pour « l’urgence sociale et écologique »

par Maud de Carpentier. 3 094 visites. 5 commentaires.

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 958 visites. 3 commentaires.

Oui, l’État a l’obligation légale de proposer aux étrangers un hébergement d’urgence, même sans titre de séjour

par Camille Balzinger. 34 272 visites. 2 commentaires.
×