Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Sous la pression, le gouvernement renonce à supprimer des places d’hébergement d’urgence
Édition abonnés  Politique 

Sous la pression, le gouvernement renonce à supprimer des places d’hébergement d’urgence

par Lucie Delaporte (Mediapart).
Publié le 1 novembre 2022.
Imprimé le 01 décembre 2022 à 12:14
812 visites. 2 commentaires.

Depuis la rentrée, près de 2 000 enfants dorment dans la rue, dont plusieurs dizaines à Strasbourg. Le gouvernement devait supprimer 14 000 places d’hébergement d’urgence et a finalement renoncé devant le tollé suscité par cette décision au moment où l’inflation et l’explosion des factures d’énergie risquent d’augmenter les impayés de loyer. Dans le Bas-Rhin, la préfecture avait annoncé et amorcé la suppression de 1000 places d'ici la fin de l'année 2022.

Olivier Klein a finalement renoncé. Le ministre délégué au logement . . .

Cet article fait partie de l'édition abonnés.

Soutenez la presse locale indépendante

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89 Strasbourg (dossiers, articles et enquêtes)
  • Soutenez le journalisme local d'enquêtes et d'investigations
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité

5€ par mois
désabonnement en un clic

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Lucie Delaporte (Mediapart)
Après avoir suivi l'extrême droite à Mediapart quelques années, je m'intéresse désormais au logement et à l'urbanisme.

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 546 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 337 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 108 visites. 1 commentaire.
×