Rentrée : de 1 523€ à 2 557€ pour étudier à Strasbourg
L'actu 

Rentrée : de 1 523€ à 2 557€ pour étudier à Strasbourg

En 2017, un étudiant doit débourser entre 1 523 et 2 557 euros pour s’installer à Strasbourg. Ces chiffres sont issus d’une étude de l’Association fédérative des étudiants de Strasbourg (Afges) et ils sont en forte augmentation.

L’Union nationale des étudiants de France (Unef) avait déjà pointé l’augmentation du coût de la vie étudiante, spécialement à Strasbourg. Leurs calculs rejoignent ceux de l’Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg (Afges), qui note que le coût de la rentrée est en nette augmentation dans la capitale alsacienne. Selon l’Afges, le montant total des dépenses de la rentrée s’étend de 1 523 à 2 557€ selon la situation des étudiants et ces montants augmentent de 4,6% pour les boursiers et de 3.61% pour les non-boursiers.

Situation montant du premier mois augmentation
• étudiants boursiers logés en Cité U 1 523€ +4,6%
• étudiants boursiers logés en appartement 2 101€
• étudiants non boursiers logés chez leurs parents 1 691€ +3,5%
• étudiants non boursiers logés en appartement 2 557€ +2,6%

2 329€ en moyenne en France

Selon la Fage (Fédération des Associations Générales Etudiantes), pour un étudiant vivant en province la rentrée coûte en moyenne 2 329 euros. Aux dépenses courantes, telles que le loyer, les transports et l’alimentation, s’ajoutent les frais exceptionnels dont il faut s’exonérer à chaque début d’année scolaire, comme les droits d’inscription, l’achat de livres et de fournitures, la souscription à une assurance et à une mutuelle…

Le mois de la rentrée pour un étudiant à Strasbourg, de 1523 à 2 551€ selon l'Afges (Photo VisualHunt / cc)

Le mois de la rentrée pour un étudiant à Strasbourg, de 1523 à 2 551€ selon l’Afges (Photo VisualHunt / cc)

Hausse conjuguée des abonnements CTS et Vélhop

Selon l’Afges, à Strasbourg, la hausse du coût de la rentrée est à imputer au montant des loyers, des abonnements aux transports en commun et des frais de santé, les trois principaux pôles de dépenses des étudiants en ce début d’année scolaire. L’Afges interpelle l’Eurométropole de Strasbourg sur l’augmentation de l’abonnement CTS, plus de 26 euros par mois pour les jeunes désormais. Les étudiants boursiers bénéficiaires de la tarification solidaire sont également impactés (+3,91%). L’organisation tique aussi sur la hausse des tarifs étudiants des vélos de location Vélhop. Mais bizarrement, elle chiffre l’abonnement 10 mois à 48 euros, ce qui est le prix la deuxième année mais pas la première (42 euros).

Mais le plus alarmant reste l’augmentation du prix des assurances complémentaires proposées par les mutuelles. De plus en plus d’étudiants renoncent à se faire soigner faute de moyens, selon l’Afges. Avec une augmentation de 11% du prix des complémentaires par rapport à l’année dernière, ce phénomène risque de s’accroître.

Ces calculs sont à mettre en relation avec l’annonce du gouvernement de réduire de 5 euros les aides au logement, dont bénéficient de nombreux étudiants.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : À Strasbourg, vivre d’eau, d’amour et de knacks en boite

Sur Afges.org : l’étude complète

L'AUTEUR
Manon Weibel

En BREF

Une opposition au conseil municipal de Niederhausbergen

par Pierre France. 2 318 visites. 4 commentaires.

Enfants et professeurs éprouvés par une rentrée ratée à l’école maternelle Gutenberg

par Guillaume Krempp. 3 683 visites. 1 commentaire.

Un médecin de Brumath condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

par Guillaume Krempp. 3 465 visites. Aucun commentaire pour l'instant.