Revoir le débat sur le GCO à l’Odyssée
Environnement 

Revoir le débat sur le GCO à l’Odyssée

actualisé le 08/12/2016 à 11h28

Le débat sur le Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg à L’Odyssée mercredi a permis de mieux cerner les points de vue des partisans et opposants. Retrouvez la quasi-intégralité des échanges en vidéo.

Ayant atteint les limites d’accueil de la grande salle de L’Odyssée, plusieurs personnes n’ont pas pu accéder mercredi 14 septembre à notre soirée sur le Grand contournement ouest (GCO). Mais qu’ils se rassurent, nous avons enregistré la majeure partie des échanges. On a eu un peu de mal à mettre en route notre caméra, ce qui explique que le début de la soirée manque.

Revoir le débat sur le GCO à L’Odyssée

Le débat sur le GCO a duré plus de deux heures (vidéo Rue89 Strasbourg / YouTube / cc)

Salle bondée, température élevée, climatisation saturée... mais des mots pesés. (Photo Jean-François Badias)

Salle bondée, température élevée, climatisation saturée… mais des mots pesés. (Photo Jean-François Badias)

Ils étaient présents

Par ordre d’apparition :

  • Marc Bouron, président d’Arcos, société concessionnaire du GCO
  • Maurice Wintz, vice-président d’Alsace Nature
  • Jean-Luc Heimburger, président de la CCI de Strasbourg
  • Luc Huber, maire de Pfettisheim
  • Robert Herrmann, président de l’Eurométropole de Strasbourg
  • Jacques Fernique, conseiller municipal écologiste de Geispolsheim
Robert Herrmann, président de l'Eurométropole : "personne ne dit que le GCO va régler le problème des bouchons sur l'A35." (Photo Jean-François Badias)

Robert Herrmann, président de l’Eurométropole : « personne ne dit que le GCO va régler le problème des bouchons sur l’A35. » (Photo Jean-François Badias)

Ils l’ont dit

  • Luc Huber : « Transformer l’A35 en boulevard urbain ne réglera pas le problème des bouchons à Strasbourg. Si vous avez une baguette magique pour réduire le nombre de véhicules quotidiens de 150 000 à 30 000 alors faites le ! »
  • Robert Herrmann : « Je voulais inviter les anti-GCO à rêver : et si le GCO ne se faisait pas. Les gens iront s’installer à l’extérieur de la métropole et iront miter le territoire. Ce serait une catastrophe environnementale. »
  • Robert Herrmann : « Il faut siffler la fin de la récréation, faire le GCO, il est nécessaire. Sinon l’Alsace va s’effondrer. »
  • Robert Herrmann : « si l’étude TTK qui préconise des tracés alternatifs était une solution, franchement on est tous des cons alors… »
  • Jacques Fernique : « toute l’intervention de Justin Vogel [maire de Truchtersheim, ndlr] contre le GCO au conseil régional d’Alsace, pleine de suggestions pour préparer l’avenir, a été supprimée du compte-rendu officiel. On n’a jamais su pourquoi… »
  • Dans le public : « on assiste un détournement de moyens. Le GCO n’est pas construit pour faciliter l’accès à Strasbourg. »
  • Maurice Wintz : « il y a des solutions… En Allemagne, avec 600 000€, une ville a modifié les comportements de déplacement grâce à un accompagnement soutenu. »
  • Jean-Luc Heimburger aux écologistes : « Où étiez-vous quand il a fallu se mobiliser pour la taxe poids-lourds ? »
  • Marc Bouron : « il n’y a pas de financement public du GCO. Nous négocions simplement avec la banque européenne d’investissements, comme d’autres. »
  • Robert Herrmann : « nous allons créer un groupe de travail sur la requalification de l’A35, et confier son secrétariat à l’Adeus. »
  • Luc Huber : « Covoiturage intelligent, tramways, parkings-relais placés avant les bouchons… Il faut multiplier les solutions, il n’y a pas de solution miracle. »
  • Jean-Luc Heimburger : « Le GCO est peut-être une mauvaise réponse, mais c’est à l’heure actuelle la réponse la plus efficace qui existe. »
  • Jacques Fernique : « quand on discute, quand on sort des postures, on se rend compte qu’on peut régler les problèmes de circulation. Mais le GCO est un projet lourd qui plombe toute réflexion depuis 30 ans. »
  • Robert Herrmann : « je ne connais personne qui a dit qu’il n’y aurait plus de bouchon sur l’A35 grâce au GCO. »

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur le GCO

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Des traces de sang retrouvées dans l’appartement du suspect de l’enlèvement de Sophie Le Tan

par Jean-François Gérard. 3 362 visites. 5 commentaires.

Disparition d’une étudiante de 20 ans à Schiltigheim, un homme de 58 ans en garde à vue

par Pierre France. 5 391 visites. 1 commentaire.

La deuxième version du futur Parc des expositions sera en bois

par Jean-François Gérard. 1 828 visites. 8 commentaires.