Ryanair revient à l’aéroport de Strasbourg
Economie 

Ryanair revient à l’aéroport de Strasbourg

Un boeing de Ryanair (doc remis)

La compagnie low-cost irlandaise Ryanair va proposer des vols vers Londres et Porto au départ de Strasbourg en avril 2013. Engagé dans un difficile repositionnement, l’aéroport de Strasbourg réussit une belle opération avec le retour de cette compagnie apporteuse de voyageurs.

Thomas Dubus, le directeur de l’aéroport de Strasbourg-Entzheim, peut être fier de lui ! Il vient d’annoncer le retour de Ryanair à Strasbourg, qui va ouvrir deux lignes en avril 2013 vers Londres (Stansted) et Porto au Portugal.

Ryanair avait déjà tenté de s’installer il y a dix ans à Strasbourg-Entzheim mais avait dû se replier vers Baden-Baden à la suite d’un recours en justice d’Air France, qui a contesté avec raison les aides publiques dont bénéficiait alors la compagnie low-cost irlandaise. Mais aujourd’hui changement de décor, l’aéroport a changé de statut et Air France a annoncé en juin la fin de la très importante liaison vers Roissy Charles-de-Gaulle depuis Entzheim…

Pas besoin de chercher très loin pour voir que cette annonce sonne comme une revanche pour l’aéroport de Strasbourg. Thomas Dubus, son directeur, détaille :

« On ajoute enfin Londres à la liste des capitales desservies directement depuis Entzheim. Air France avait abandonné cette liaison en 2009. Depuis le début de l’année, on a récupéré Rome, Vienne et Barcelone. »

Les vols seront proposés par Ryanair au tarif de 35€ l’aller simple (prix de lancement), trois fois par semaine (mardis, jeudis et samedis) vers Londres et deux fois par semaine vers Porto (mardis et samedis). Ryanair indique avoir l’espoir d’augmenter la fréquence des rotations. Rappelons qu’à Baden-Airpark, la rotation vers Londres est quotidienne.

Troisième compagnie low-cost à Entzheim

Avec Volotea et Vueling, Ryanair est la troisième compagnie low-cost à rejoindre l’aéroport de Strasbourg. Mais la stature et la puissance commerciale de la compagnie irlandaise manquaient cruellement à l’aéroport de Strasbourg, dont le nombre de passagers annuels frôle dangereusement avec le million. Avec ces nouvelles liaison, l’aéroport compte sur 100 000 clients supplémentaires.

Contrairement à sa précédente installation, Ryanair ne recevra aucune contrepartie financière spéciale de l’aéroport, mais elle bénéficiera des conditions d’installation très avantageuses que la plate-forme d’Entzheim propose à toute nouvelle ouverture des lignes : des frais de redevance nuls la première année, puis progressifs pendant trois ans. Avec les baisses des taxes d’aéroport décidées par les collectivités territoriales alsaciennes (Strasbourg-CUS, conseil général, conseil régional), l’aéroport d’Entzheim a retrouvé grâce aux yeux des dirigeants de Ryanair, connus pour chasser les coûts jusqu’aux limites du raisonnable.

Pour Thomas Dubus, ce sont les efforts de l’aéroport et la position de Strasbourg qui ont emporté la décision :

« On a drastiquement baissé nos coûts d’exploitation, on a externalisé tout ce qui était possible et nos tarifs d’assistance sont devenus compétitifs. Le bassin de population auquel on s’adresse reste également très attractif pour les compagnies aériennes. La liaison vers Londres est un marché évident mais il reste encore bien d’autres villes à relier. C’est pourquoi Volotea s’est engouffré dans la brèche et, outre Nantes, Bordeaux et Montpellier déjà disponibles, ouvrira Toulon, Biarritz, Bastia et Ajaccio à l’été 2013. »

Pour Jonathan Brisig, directeur du marketing de Ryanair pour la France, confirme :

« Les nouvelles conditions permettent à Ryanair de s’installer. En tant que compagnie low-cost, nous nous devons de réduire les coûts sur l’ensemble de la chaîne… Et puis il y a un fort potentiel. Nous démarrons avec trois rotations par semaine, qui seront sans doute pleines autour de 85% et si ça se maintient à ce niveau, nous augmenterons le nombre d’avions. Londres est une destination fort prisée. Quand nous étions arrivés il y a dix ans, nous proposions directement deux rotations par jour, ça montre le potentiel ! »

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Le tribunal administratif suspend l’arrêté sur les masques au centre-ville

par Pierre France. 16 043 visites. 8 commentaires.

Les mobilités du monde d’après en débat

par piet. 1 161 visites. 4 commentaires.

Le tribunal administratif juge que le port obligatoire du masque au centre-ville est légal mais inutile

par Pierre France. 9 724 visites. 9 commentaires.