Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

Sasha et les vélos, une aventure cycliste dessinée par Ariane Pinel

Les Strasbourgeois Ariane Pinel, illustratrice, et Joel Henry, auteur et explorateur, ont réalisé leur premier album sur un thème cher à la ville : le vélo. Une expédition poétique.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89 Strasbourg, abonnez-vous.

Sasha et les vélos, une aventure cycliste dessinée par Ariane Pinel

Qui est ce petit personnage qui sillonne le globe à deux-roues ? Les auteurs de Sasha et les vélos aiment laisser parler en premier les lecteurs et journalistes. Il ? Elle ? « C’est un personnage non-genré », s’amuse Ariane Pinel, l’illustratrice. Cela peut donc être un garçon ou une fille.

Le scénario ? Sasha reçoit un vélo pour son anniversaire. Un vélo qui va l’emmener à la rencontre d’autres bicyclettes à travers le globe. Pédalo, Grand-bi, VTT, vélo-cargo… « Tous les vélos dessinés existent vraiment », assure l’artiste.

Une collaboration strasbourgeoise

Les lecteurs de Rue89 Strasbourg ont déjà pu voir les coups de crayon d’Ariane Pinel, trentenaire. En avril 2019, elle racontait sa semaine chez un maraîcher du Ried. Elle a illustré notre série d’été 2018 « Se choper à Strasbourg » ou des sujets plus lourds comme l’affaire Naomi Musenga ou le harcèlement.

Cet ouvrage pour enfants est le fruit d’une rencontre avec Joel Henry. Explorateur original et auteur de 65 ans, il a aussi publié des billets de blog sur des excursions absurdes aux débuts de Rue89 Strasbourg.

Achevé fin 2019, ce travail a nécessité un an :

« Nous nous sommes rencontrés dans l’idée de faire un projet ensemble. On se retrouvait pour chercher des idées et on s’est retrouvé tous les deux sur le vélo qu’on utilise au quotidien. À Strasbourg, on peut tout faire à vélo et dans le livre, c’est aussi le message, Sasha peut aller partout. C’est aussi une idée générale que l’on diffuse ailleurs à travers ce livre. »

Ariane Pinel

Avec Sasha et les vélos, Ariane Pinel publie son premier album Jeunesse. Par le passé, elle a déjà réalisé des bandes dessinées et des romans illustrés.

Inspirée par les peintres flamands

Chaque double page consiste en une grande illustration, surmontée de quelques lignes de texte. Cette présentation a un objectif selon Ariane Pinel : 

« J’ai ce souvenir de regarder des grands livres que l’on peut re-regarder à l’infini. Sur chaque double page, il y a Sasha à trouver et beaucoup de petits détails à découvrir. »

Le livre est une succession de grandes illustrations. La première double page contient quelques allusions à Strasbourg. (extrait Sasha et les vélos / remis)

Quelle est la principale source d’inspiration de ces grandes compositions ? D’autres livres pour enfants ? Des jeux ? Pas vraiment. Ariane Pinel réfléchit… « Les tableaux des peintres hollandais Bosch et Bruegel » . Mais le mouvement primitif flamand n’a guère représenté les vélos.


#Édition

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Plus d'options