Sexisme à la Maison des associations : le directeur placé en garde à vue
L'actu 

Sexisme à la Maison des associations : le directeur placé en garde à vue

actualisé le 07/05/2019 à 15h49 : ajout de la levée de la garde à vue

Entendu au commissariat après des plaintes de salariées de la Maison des associations, le directeur a été placé en garde à vue lundi matin.

Convoqué lundi matin à l’hôtel de police dans le cadre de l’enquête qui le vise pour des faits de harcèlement sexuel à la Maison des associations de Strasbourg (voir notre enquête), Patrick Gerber n’en est ressorti qu’en soirée.

Le directeur, mis à pied depuis le 1er avril suite aux révélations de Rue89 Strasbourg, a été placé en garde à vue par les enquêteurs de la brigade des moeurs.

Confronté en fin d’après-midi à deux des trois victimes, il a nié avoir sexuellement harcelé les plaignantes, deux anciennes salariées de la Maison des associations qu’il avait lui-même recrutées. Tout juste a-t-il admis « des maladresses. »

L'hôtel de police de Strasbourg (doc remis)
L’hôtel de police de Strasbourg (doc remis)

Expertise psychiatrique

Âgé de 54 ans, Patrick Gerber a été libéré en fin de journée et a été confronté mardi matin à la troisième plaignante, la jeune stagiaire de 25 ans que nous avions appelée Isabelle.

C’est la journée oppressante vécue par la jeune femme qui a convaincu les deux autres victimes de porter plainte contre leur directeur pour harcèlement sexuel et dénoncer des gestes déplacés et des propos sexistes constants. Traumatisée, Isabelle a mis plusieurs semaines avant de pouvoir se retrouver seule chez elle ou dans un bureau…

Les victimes avaient d’abord tenté d’alerter les responsables de l’association gestionnaire de la Maison des associations mais une enquête interne n’avait abouti qu’à un blâme pour Patrick Gerber et l’obligation de garder sa porte de bureau ouverte…

À l’issue de l’enquête de police, le procureur de la République doit décider s’il poursuit Patrick Gerber des chefs de harcèlements sexuels aggravés.
Une expertise psychiatrique pourrait être ordonnée.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 064 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 159 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 493 visites. 8 commentaires.