Pour le déconfinement, Strasbourg prête 2 kilomètres aux cyclistes
L'actu 

Pour le déconfinement, Strasbourg prête 2 kilomètres aux cyclistes

À Strasbourg, 2,2 kilomètres de bandes cyclables vont être aménagés sur trois axes de circulation. Pendant la crise sanitaire, la Ville souhaite éviter l’augmentation du trafic de voitures, tandis que la fréquentation des transports en commun a diminué.

Mercredi 20 mai, Roland Ries, maire (divers gauche) de Strasbourg et Jean-Baptiste Gernet, adjoint en charge des mobilités (La Coopérative), ont présenté la création de 2,2 kilomètres de voies supplémentaires dédiées aux cyclistes. Ces aménagements, d’un montant de 250 000€, sont transitoires et doivent durer le temps de la crise sanitaire. Ils pourraient cependant devenir pérennes, selon les choix de la prochaine municipalité.

2,2 km d’aménagements post-confinement (doc Ville de Strasbourg)

Ainsi une bande cyclable unidirectionnelle de 250 mètres a été aménagée rue de Molsheim, dans le sens de circulation du Musée d’Art Moderne vers la Laiterie. Cet aménagement supprime une voie de circulation automobile.

Autre ajout, route de Vienne près de la place de l’Étoile, 150 mètres de bande cyclable au niveau du croisement avec l’avenue Jean Jaurès, également équipée de 120 mètres dédiés aux cyclistes. Les travaux d’aménagement sont prévus jusqu’au début du mois de juin.

L’aménagement de six axes de circulation

Des aménagements vont aussi être créés spécialement pour les bus et les cyclistes. Deux bandes cyclables de 700 mètres vont être tracées sur le boulevard Clemenceau et avenue des Vosges. Au niveau de la rue de Wissembourg et du boulevard du Président-Wilson, une bande de 450 mètres va être ajoutée d’un côté de la chaussée, l’autre côté étant déjà aménagé.

Une bande cyclable a été aménagée rue de Molsheim. (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Depuis la fin du confinement, la capacité de fréquentation des transports publics a diminué à cause de l’obligation de se distancer physiquement. L’utilisation de la voiture n’a pas atteint les niveaux d’avant le confinement, contrairement à l’utilisation du vélo, qui a elle augmenté (+30% sur la route de Vienne).

Lundi 18 mai, le collectif Vélorution, qui fédère plusieurs associations oeuvrant en faveur de la pratique cycliste, a publié une lettre ouverte demandant à la municipalité d’ajouter sans délai des pistes cyclables transitoires pour éviter un report modal des transports en commun vers la voiture :

« De nombreuses villes se saisissent de l’enjeu que représentent les pistes cyclables transitoires, en lançant sans délai l’étude et la réalisation d’aménagements cyclables : Lyon +56 km, Paris +50 km, Bordeaux +25 km, Grenoble +18 km. Même des villes réputées hostiles aux cyclistes s’y sont mises : Marseille +23 km, Aix +13 km, Montpellier +15 km. Même Nice s’y met avec 60 km. »

Tribune de Vélorution
L'AUTEUR
Clara Depoers
Clara Depoers

En BREF

Un médecin de Brumath condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

par Guillaume Krempp. 2 695 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les Vins d’Alsace à l’amende pour une entente et des consignes de prix pendant 38 ans

par Jean-François Gérard. 3 207 visites. 1 commentaire.

Le port du masque toujours obligatoire à Strasbourg, sauf en forêt et au port

par Pierre France. 2 973 visites. 10 commentaires.