Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Strasbourg n’est plus « capitale du vélo », selon le baromètre des cyclistes
Société 

Strasbourg n’est plus « capitale du vélo », selon le baromètre des cyclistes

par Guillaume Krempp & Jean-François Gérard.
Publié le 10 février 2022.
Imprimé le 04 février 2023 à 03:30
4 607 visites. 4 commentaires.

Dans le baromètre 2021 de la Fédération des Usagers de la Bicyclette, Strasbourg perd la première place au profit de Grenoble. Le résultat d’un changement de méthode pour ce classement… et d’une politique moins pro-vélo entre la fin du mandat précédent et l’installation de la nouvelle équipe.

La capitale du vélo déraille, au point de se faire doubler. Jeudi 10 février, la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) a publié les résultats de son baromètre biannuel. Strasbourg avait remporté les éditions 2017 et 2019, mais la capitale alsacienne n’est plus sur la première marche du podium de sa catégorie. Pour son baromètre 2021, dans la catégorie Grandes Villes, Strasbourg arrive deuxième, derrière Grenoble. La ville de l’écologiste Éric Piolle (EELV) obtient une note de 4,21 contre 4,18 pour celle de Jeanne Barseghian. En troisième position, plus loin derrière, Rennes obtient une moyenne de 3,74. Au total, ce sont plus de 275 000 Français qui ont participé au questionnaire pour donner leur ressenti.

Une nouvelle classification

Le président de la FUB relativise d’emblée ce déclassement. Le Strasbourgeois Olivier Schneider explique qu’avec la participation de communes de plus en plus nombreuses (300 en 2017, 750 en 2019 puis 1625 en 2021), la fédération a été contrainte de « regrouper les deux plus grandes catégories de communes, donc Strasbourg et Grenoble se sont retrouvées dans la même catégorie. Si ce changement de méthodologie avait eu lieu dès 2019, Strasbourg aurait déjà perdu la première place depuis deux ans. »

D’après Olivier Schneider, les cyclistes grenoblois bénéficient aussi de la réélection d’Éric Piolle (EELV) :

« Dès la première année de son deuxième mandat, le maire de Grenoble a continué sa politique favorable au cyclisme. À Strasbourg, la nouvelle équipe a préparé des budgets et fait des planifications. Elle n’a pas encore pu livrer de nouveaux aménagements au moment où les cyclistes ont voté, entre septembre et novembre 2021. »

Des projets votés, pas encore réalisés

En début de mandat, l’Eurométropole a voté la création de 120 kilomètres de pistes cyclables d’ici 2026. Les nouveaux kilomètres devraient surtout concerner des liaison dans les communes de première et deuxième couronne. À Strasbourg, les écologistes ont comme principal projet le « ring », c’est-à-dire un contournement cyclable de la Grande-Île. Il a été amorcé avec le Marché de Noël, mais n’est pas encore achevé notamment au Sud et aux Halles. Au début du mandat, des bandes cyclables ont été ajoutées sur l’allée de la Robertsau. Elles sont décriées par l’opposition.

Velo_strasbourg_ring_cyclable_contournement_martin_lelievre_rue89_strasbourg
Les associations de cyclistes craignent qu’en contrepartie du contournement cyclable, la traversée du centre soit encore plus compliquée. (Photo ML / Rue89 Strasbourg / cc)

Un autre projet important à Strasbourg est de créer une liaison le long de l’eau place de l’Étoile, pour éviter les carrefours encombrés avec la place de la Bourse. Enfin, la réforme de la politique stationnement résidant vise à réduire le nombre de places dans l’espace public, pour créer entres autres des passages apaisés pour les cyclistes. Les efforts seront concentrés dans les quartiers de la Neustadt, Montagne Verte et Neudorf. Face aux progrès de nouvelles municipalités, il en faudra peut-être plus pour reprendre le maillot jaune.

Le secrétaire général de la FUB avance une autre explication pour cette perte de la première place :

« Strasbourg se retrouve coincé par sa politique historique en faveur du vélo et ses aménagements sur les trottoirs qui créent des conflits avec les piétons. Le réseau strasbourgeois est assez complet mais il doit être réaménagé. Cela prend parfois plus de temps de refaire une rue que d’y installer une piste cyclable. Grenoble a comblé son retard rapidement parce qu’elle manquait clairement n’y avait pas d’aménagement. »

Directeur de l’association de cyclistes CADR67, Frédéric Masson relativise lui aussi le résultat du dernier baromètre de la FUB :

« La note de Strasbourg est stable par rapport aux précédents baromètres. Strasbourg a beaucoup fait il y a 20 ans pour les cyclistes. Ces dernières années, la ville était moins volontariste, mais la dynamique va se relancer prochainement, notamment grâce au plan de 100 millions d’euros pour les pistes cyclables. »

Pour la conseillère déléguée au vélo, l’écologiste Sophie Dupressoir, ce classement n’est « pas une sanction mais un encouragement » :

« La note de Strasbourg, qui arrive au début du mandat, augmente tout de même légèrement. Cela nous conforte dans notre volonté de changer de braquet. Les projets sont votés, financés, notamment le fait de relier les quartiers entre eux ou améliorer les axes Velostras. Avec la réalisation de ces projets, on espère remonter à la première place. Mais ce n’est pas une compétition entre villes mais contre le changement climatique. »

Illkrich-Graffenstaden sort du Top10

Autre perdante de cette nouvelle organisation, la commune d’Illkirch-Graffenstaden. Première en 2019 pour les villes entre 20 000 et 50 000 habitants, voici la 3è commune de l’Eurométropole éjectée du top10 de sa catégorie « communes de banlieue ». Elle récolte une note de 3,71, soit une classification C, alors que la notation va de A à G. C’est tout de même mieux que Schiltigheim, l’autre grande commune périphérique de l’Eurométropole qui hérite d’un E.

Dans le Grand Est, le podium est constitué de trois villes alsaciennes. Oberhausbergen et Turckheim complètent le classement derrière Strasbourg, qui reste donc la « capitale du Grand Est du vélo », toutes catégories confondues. L’honneur est sauf.

Article actualisé le 11/02/2022 à 08h12 : Pour ajouter la réaction de Sophie Dupressoir
L'AUTEUR
Guillaume Krempp & Jean-François Gérard
Un article réalisé en tandem.

En BREF

Après un accident mortel, une marche organisée vendredi pour des routes moins dangereuses à Cronenbourg

par Pierre France. 809 visites. 4 commentaires.

Réforme des retraites : près de 20 000 manifestants à Strasbourg ce mardi 31 janvier

par Guillaume Krempp. 6 671 visites. 9 commentaires.

Le budget de crise de la Ville de Strasbourg en débat au conseil municipal

par Pierre France. 885 visites. 5 commentaires.
×