Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Dans l’Eurométropole, 120 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires d’ici 2026
L'actu 

Dans l’Eurométropole, 120 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires d’ici 2026

par Marine Dumeny.
Publié le 23 juin 2021.
Imprimé le 20 septembre 2021 à 22:23
4 492 visites. 7 commentaires.

L’Eurométropole vote le 25 juin un nouveau Plan vélo. Fini de revendiquer le titre de capitale du vélo en France, Strasbourg veut désormais s’élever sur le podium des métropoles européennes avec une centaine de kilomètres pistes cyclables supplémentaires. Le plan prévoit des jonctions manquantes sur le réseau pour le rendre plus praticable.

Deux ans après un « Plan vélo » ambitieux mais sous financé (voir notre article), la nouvelle majorité à l’Eurométropole investit 100 millions d’euros pour présenter le sien. Objectif : 120 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires en 5 ans et arriver à 20% de part de déplacements à vélo d’ici 2030, contre 11% actuellement.

La délibération sera soumise au vote du conseil de l’Eurométropole vendredi 25 juin. Il s’agit d’une concrétisation d’une promesse des écologistes strasbourgeois lors de la campagne des élections municipales. Le promesse était d’ajouter 20 kilomètres par an de nouvelles pistes, soit 120 en six ans.

Aménager et améliorer pour égaliser le territoire

L’Eurométropole prévoit d’œuvrer pour la continuité des pistes actuelles en terminant les « rocades » Vélostras. Il en existe deux, une le long des canaux et de la gare à Strasbourg (la boucle numéro 1) et une seconde plus élargie, qui passe par plusieurs communes de l’Eurométropole (en vert sur le schéma ci-dessous), à l’ouest et au nord de Strasbourg. Le plan présenté est encore un peu approximatif.

(document Eurométropole de Strasbourg)

Un « contournement cyclable » de la Grande-Île strasbourgeoise est prévu dans ce plan, afin de réduire la friction entre piétons et cyclistes dans l’hypercentre.

Des passages à améliorer

Mais plus que les kilomètres, c’est aussi « une cinquantaine de jonctions » qui doivent être réalisé, afin de relier les pistes existantes des 33 communes de la métropole. Plus particulièrement, 20 « ouvrages d’art, » des passerelles ou des tunnels, ont été listés à des endroits critiques du réseau de pistes cyclables.

La majorité de ces franchissements identifiés sont à Strasbourg (voir ci-dessous), dont trois au niveau du très fréquenté carrefour de l’Étoile. Un passage en contrebas, le long des canaux, est à l’étude. La sécurisation des pistes, de leurs futures liaisons, et la cohabitation avec les piétons font partie des axes du programme.

plans des aménagements velo à Strasbourg
Les points à améliorer sur le réseau. (document Eurométropole)

Viser un podium européen

Strasbourg jouit du titre honorifique de « capitale du vélo », quoique talonnée par Grenoble et Bordeaux selon les classements. Mais plutôt que de regarder par dessus son épaule, l’exécutif métropolitain ambitionne de concurrencer les métropoles européennes. Elle est pour l’instant, 5e du classement Copenhagenizeindex derrière Anvers, Utrecht, Amsterdam et la ville cyclable exemplaire en Europe, Copenhague.

D’après les données fournies par l’Eurométropole, 500 000 déplacements par jour de moins de 5 km se font en voiture, ainsi que 63% des déplacements de moins de 3 km. L’exécutif métropolitain vise tout particulièrement ce type de déplacements pour les convertir en mobilités douces.

Les 7 axes principaux du plan vélo

  1. Créer des liaisons avec les intercommunalités voisines et renforcer les liaisons transfrontalières afin de permettre le développement sécurisé des déplacements domicile-travail facilité par le vélo à assistance électrique ;
  2. Rendre cyclables, et donc sécurisés et confortables, les principaux axes routiers métropolitains radiaux autour de continuités permettant des accès rapides et sûrs ;
  3. Relier les communes de première et seconde couronnes par des aménagements en dehors des centres urbains pour développer des liens longues distances ;
  4. Améliorer et finaliser la rocade Vélostras 1 pour faciliter les échanges entre communes et quartiers afin de rendre cyclable l’ensemble du territoire de l’Eurométropole dans sa diversité géographique ;
  5. Finaliser les liaisons structurantes facilitant le rabattement sur le réseau Vélostras, organiser un réseau sécurisé autour des gares TER, des collèges et lycées ; favoriser l’accès aux zones d’activités ;
  6. Créer un « contournement » de l’ellipse strasbourgeoise afin d’éviter les conflits piétons-vélos et de sécuriser les itinéraires très utilisés ;
  7. Réaliser les ouvrages permettant le « franchissement » des coupures urbaines : voies de chemin de fer, réseau routier et autoroutier, voies d’eau qui constituent autant de ruptures accidentogènes pour les cyclistes.
L'AUTEUR
Marine Dumeny
Marine Dumeny
Journaliste stagiaire à Rue89 Strasbourg, je m'intéresse particulièrement aux questions de société, à la vulgarisation scientifique et aux initiatives.

En BREF

Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans

par Martin Lelievre. 549 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 211 visites. 8 commentaires.

Manifestation vendredi pour que MackNeXT aille se construire ailleurs qu’en zone protégée

par Martin Lelievre. 3 588 visites. 16 commentaires.
×