Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Strasbourg-nord : la gauche croit en sa victoire aux législatives
Politique 

Strasbourg-nord : la gauche croit en sa victoire aux législatives

par Marie Marty.
Publié le 14 juin 2012.
Imprimé le 02 octobre 2022 à 17:30
1 688 visites. 23 commentaires.

Fin de meeting mercredi 13 à la Salle du Cercle de Bischheim (Photo David Rodrigues)

C’est le seul meeting de gauche organisé à Strasbourg entre les deux tours de ces élections législatives. Et qui plus est dans cette troisième circonscription à suspense, où le PS et EELV croient en leurs chances. Mercredi soir à Bischheim, une bonne partie de la gauche du Bas-Rhin était réunie pour soutenir le duo Andrée Buchmann (Europe écologie) – Zoubida Naili (PS).

Elles ont mis le paquet. Pétales de fleurs au sol et bouquets de roses, émotion et rire avec deux chanteuses et un humoriste, cerises fraîches en guise d’accompagnement à l’apéritif… Le duo 100% féminin composé d’Andrée Buchmann (EELV, élue de Schiltigheim) et de Zoubida Naili (PS, élue de Bischheim) a marqué le coup ce mercredi soir, à la Salle du Cercle de Bischheim. Objectif de la soirée : fêter le score surprise d’Andrée Buchmann et de sa suppléante dimanche – 36% des voix sur la troisième circonscription du Bas-Rhin, contre 38% pour l’UMP – mais aussi rassembler les militants et créer l’élan suffisant pour battre le député sortant au soir du 17 juin.

Andrée Buchmann, conseillère municipale de Schiltigheim et élue régionale (Photo David Rodrigues)

Brochette d’élus : Andrée Buchmann et sa suppléante Zoubida Naili, l’eurodéputé José Bové, Mathieu Cahn (PS) et Jacques Fernique (EELV) (Photo David Rodrigues)

Et le sortant André Schneider, principal de collège retraité et ancien maire de Hœnheim qui brigue un quatrième mandat, en a pris pour son grade. Mathieu Cahn, premier secrétaire fédéral du PS pour le Bas-Rhin, a été l’un de ceux qui ne l’ont pas épargné :

« C’est un peu grâce à nous que André Schneider a pu faire trois mandats, à cause de nos divisions. Je pense qu’il est très fatigué et qu’on doit lui rendre ce service et le laisser se reposer. (…) André Schneider a voté toutes les lois de Sarkozy ; il a été dans le consensus permanent, il ne s’est jamais démarqué. Ce n’est finalement qu’un député de droite parmi d’autres, et en Alsace, on en a déjà assez ! (…) La troisième circonscription est aujourd’hui à notre portée. Des brèches sont ouvertes dans l’hégémonie de l’UMP dans nos territoires. »

De gauche à droite : Raphaël Nisand, Roland Ries et Andrée Buchmann (Photo D. Rodrigues)


Raphaël Nisand : « Mon retrait a porté ses fruits »

Malgré la dynamique ressentie lors de cette soirée, où du beau monde s’est pressé à la tribune, avec les interventions notamment de Roland Ries, maire PS de Strasbourg, ou de José Bové venu représenter « tous les eurodéputés écologistes », la partie est loin d’être gagnée pour la gauche dans cette circonscription (lire nos prévisions de report des voix du 1er au 2d tour). L’analyse – optimiste – du maire PS de Schiltigheim, Raphaël Nisand :

« Le score fait par Andrée Buchmann, six points de plus que Hollande et Joly réunis au premier tour de la Présidentielle, a créé la surprise : elle est accrochée derrière Schneider qui semblait imbattable. La dynamique est de notre côté ! Même si le sortant apparaissait comme usé, personne n’imaginait ce résultat. Et je crois en un phénomène d’amplification. Les abstentionnistes de droite sont nombreux à ne pas se déplacer, parce qu’ils craignent une cohabitation et donnent sa chance à la gauche. Le Front National n’est pas un réservoir univoque pour Schneider.

Concernant mon retrait, il a porté ses fruits. Au vu de ce qui se passe pour les dissidents, qui sont tous ou presque balayés, je ne regrette pas de ne pas être allé au bout. Le score de la gauche est amélioré partout dans la circonscription. Tout ça est très bon pour l’avenir. »

Sur les 15 circonscriptions alsaciennes, seul un député sortant porte une casaque de gauche. Dix duels ou triangulaire (à Mulhouse) opposeront l’UMP à l’alliance PS-EELV dimanche 17 juin. Cinq sont jugés « gagnables » par les instances de gauche, dont trois à Strasbourg.

Relire le live-tweet du meeting.

Article actualisé le 03/01/2017 à 18h03
L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Le Conseil d’État maintient la suspension du confinement de Stocamine

par Pierre France. 440 visites. 1 commentaire.

Mobilisation et manifestation intersyndicale jeudi 29 septembre pour « l’urgence sociale et écologique »

par Maud de Carpentier. 3 168 visites. 5 commentaires.

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 2 041 visites. 3 commentaires.
×