Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Avec The Hunter, Thomas Schoeffler Jr marie le blues et le rock moderne
Rock this town
Strasbourgeoise branchée sur les soirées et les concerts, Lulu partage ses découvertes et ses rencontres.
blogs Rock this town 

Avec The Hunter, Thomas Schoeffler Jr marie le blues et le rock moderne

par Lulu.
Publié le 4 mars 2017.
Imprimé le 25 janvier 2022 à 17:46
2 537 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Thomas Schoeffler Jr revient avec The Hunter, un troisième album sombre et profond où s’entremêlent à merveille rock, blues et country. Seul avec sa guitare, son harmonica, sa « stomp box » et sa voix incroyable, il nous emmène dans une recherche intime et magnifique, entre douleur et rêve.

La musique de Thomas Schoeffler Jr a depuis plusieurs années déjà franchit le Rhin et les Vosges. Le talent de cet alsacien est reconnu et encensé partout où il passe, de Blues sur Seine à Jazz à Vienne, de Binic Folk Blues Festival à Blues Rules Crissier Festival, pour ne citer qu’eux. Son précédent album, Jesus Shot Me Down sorti en 2015 était une vraie petite merveille.

Avec The Hunter, qui sort le 3 mars 2017, le chanteur propose un album plus abouti et plus personnel que les précédents. Toujours en One Man Band, c’est-à-dire seul, le chanteur nous emmène avec puissance et beauté vers des territoires étrangers, des paysages perdus du Midwest, des étendues sauvages qu’il ne cherche pas à dompter mais à sublimer.

Thomas Schoeffler Jr

Thomas Schoeffler Jr (doc remis)

Dans son album, on retrouve plus que jamais l’essence même du blues et de la folk, un cri, une émotion. Un son brut et incisif et un renouvellement qui amène aussi Thomas Schoeffler Jr vers des contrées bien plus rock.

Écouter l’album

Daisies all around avec ses petites notes de folk donne envie d’inviter ses voisins, mettre le feu à sa table basse et danser autour en se tenant par le bras. Sauerkraut est plus rock, puissant. Une guitare qui électrise le rythme et cette voix grave incroyable qui s’empare de toutes les pensées. Une énergie farouche qu’on retrouve dans le parfait Oh, Mary Line.

D’autres morceaux sont plus doux mais aussi plus noirs, comme I should have known ou Why is made of tears. Je me dois également de citer The Hunter, un titre majestueux, Thomas atteint là le paroxysme de son art. Et n’oublions pas le très sexy Hips and lips qui sonne comme le déhanché endiablé d’une séductrice sans scrupules.

Mélange d’époques

Les neuf titres de The Hunter évoquent aussi bien l’abandon que l’amour, l’adieu que la revanche. Un album qui mélange différentes influences tout en étant très harmonieux. Un mariage réussi entre du blues intemporel et un rock plus moderne. Et toujours cette voix, qui murmure, susurre, qui monte et qui explose.

On attend désormais de retrouver toute l’énergie et l’émotion de The Hunter sur scène, portés par le charisme et l’humour de Thomas Schoeffler Jr. Il sera justement le 25 mars au Mudd pour interpréter son nouvel album.


Y aller

Présentation the The Hunter par Thomas Schoeffler, samedi 25 mars au Mudd Club, 7 rue de l’arc en ciel à Strasbourg.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Lulu
Lulu
Je suis Lulu ! Strasbourgeoise depuis mes 18 ans, passionnée de musique, je te propose de me suivre à la découverte de notre impressionnante scène locale ! Electro, hip hop, rock'n'roll, les talents ne manquent pas. Les concerts non plus. Alors viens, on va boire des coups et écouter du bon son !

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 731 visites. 9 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 987 visites. 10 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 4 054 visites. 3 commentaires.
×