Avec l’extension du tram, il faudra attendre plus longtemps
Société 

Avec l’extension du tram, il faudra attendre plus longtemps

actualisé le 12/04/2016 à 17h13

La cadence des tramways à Strasbourg sera réduite d’une à deux minutes en journée après la mise en service de l’extension de la ligne A vers Illkirch-Graffenstaden.

La Compagnie des Transports Strasbourgeois (CTS) change ses horaires avec l’extension du tramway vers Illkrich. À partir du 23 avril, la ligne A s’arrêtera au centre d’Illkirch-Graffenstaden et non plus à Lixenbuhl (3 arrêts supplémentaires). La ligne E, qui part de la Robertsau, prolongera quant elle son chemin jusqu’au campus d’Illkirch. Mais revers de cette extension, le temps d’attente sera plus long de quelques minutes sur toutes les lignes.

Dans les fiches horaires à compter du 23 avril, le cadencement affiché en journée (7h à 20h) sur les 5 lignes est légèrement inférieur à celui indiqué actuellement :

  • Tram A : 6 à 10 minutes contre 4 à 8 actuellement (6 à 10 lors des vacances scolaires)
  • Tram B : 6 à 10 minutes contre 6 à 8 actuellement
  • Tram C : 5 à 10 minutes conte 4 à 8 actuellement t (6 à 8 lors des vacances scolaires)
  • Tram D : 6 à 10 contre 6 à 8 actuellement
  • Tram E : 5 à 10 minutes contre 4 à 8 actuellement (6 à 8 en vacances scolaires)
  • Tram F : 8 à 15 minutes contre 8 à 12 actuellement

La fréquence est aussi baissée de quelques minutes les samedis et dimanches. Par ailleurs, après 19h en semaine, le temps entre chaque rame passe à 11 minutes, notamment en bout de certaines lignes, avant de s’espacer de plus en plus au fil de la soirée.

Selon Alain Geisi, directeur général adjoint de la CTS, le temps d’attente en journée sera pourtant identique :

« En heure de pointe on passe à 6 minutes à la place de 5 sur la A, car un passage est sur une voie unique près du terminus. Mais le tram E va désormais jusqu’au campus d’Illkirch toute l’année, où plus de monde voyage (le tram E s’arrêtait avant à Baggersee et à Krimmeri tout l’été ndlr). Sur le reste du réseau, on sera à 7 minutes en moyenne en journée comme maintenant, et un peu moins aux horaires d’hyper-pointe vers 7h/7h30 le matin. Sauf pour la ligne F à 10 minutes, mais qui emprunte un tracé commun avec d’autres lignes. L’extension du tram impacte tout le réseau bus au sud qui a été restructuré. Il y aura aussi de meilleures correspondances avec les TER dont l’abonnement CTS permettra de circuler entre les gares de l’Eurométropole à la fin de l’année. »

Le nouveau réseau bus/tram au sud de Strasbourg

Le réseau CTS bus et tram est réaménagé à partir du 23 avril (plan schématique CTS)

Le réseau CTS bus et tram est réaménagé à partir du 23 avril. Cliquez dessus pour agrandir (plan schématique CTS)

Depuis plusieurs mois des usagers, élus ou l’ASTUS (l’Association des usagers des transports en commun de l’agglomération strasbourgeoise) disent avoir constaté une moins bonne fréquence sur le réseau. Interrogé par Catherine Zuber (LR) en conseil de l’Eurométropole, Roland Ries, maire de Strasbourg (PS) et vice-président de l’Eurométropole en charge des Transports avait répondu qu’il y a « un élément permanent, qui est d’adapter la fréquence en fonction de la demande des voyageurs » et aussi des travaux ponctuels. Selon Alain Geisi, la fréquence est identique.

Le temps d'attente augmentera d'une à 2 minutes en moyenne sur le réseau. (photo Stephen Coleburn/ Flickr /cc)

Le temps d’attente augmentera d’une à 2 minutes en moyenne sur le réseau. (photo Stephen Coleburn/ Flickr /cc)

Fin 2014, la CTS a commandé 12 nouvelles rames pour 41 millions d’euros notamment pour absorber les extensions du réseau vers Illkirch et Kehl en Allemagne (avril 2017). Les Strasbourgeois avaient pu voter en ligne pour… la forme de la cabine avant. Les premières seront en service en décembre. Huit d’entre elles servent au renouvellement du matériel. Il y aura donc 4 rames de plus en sur le réseau, qui seront accompagnées de quelques recrutements.

Le 26 mars, le conseil de l’Eurométropole a voté une délibération sur l’augmentation des tarif des abonnements, un an après celle des tickets à l’unité. Cette augmentation de prix a notamment pour but une « amélioration du service » et « d’attirer et fidéliser les usagers ». Avec plus d’attente, pas sûr que tout le monde suive la logique.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la CTS

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Le tout premier urinoir féminin testé au festival Summer Vibration

par Hélène Janovec. 3 394 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

par Hélène Janovec. 4 914 visites. 3 commentaires.

À Gambsheim, un restaurateur sert un menu Affaires à la sauce Zemmour

par Jean-François Gérard. 14 106 visites. 24 commentaires.