Tuerie à Charlie Hebdo : les réactions émues des Strasbourgeois
Société 

Tuerie à Charlie Hebdo : les réactions émues des Strasbourgeois

actualisé le 12/01/2015 à 14h53

Les mots de la foule réunie place Kléber (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Les mots de la foule réunie place Kléber (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Vidéos – Au rassemblement spontané organisé ce mercredi 7 janvier place Kléber, environ 5 000 Strasbourgeois ont rendu hommage aux victimes de la fusillade qui s’est déroulée à la rédaction de Charlie Hebdo. Les mots étaient difficiles à trouver.

Minute de silence à midi

Une minute de silence sera observée dans de nombreuses institutions à 12h jeudi 8 janvier comme les écoles ou les administrations. À Strasbourg, la Préfecture organise un rassemblement place de la République et le glas sonnera à la Cathédrale ainsi que dans de nombreuses églises. Les véhicules de la CTS s’arrêteront de circuler à ce moment. La journée du 8 janvier est également une journée de deuil national. Une décision rarissime, dont France Tv info nous explique le fonctionnement et la signification. Le Conseil régional du culte musulman d’Alsace appelle à un rassemblement de soutien aux victimes et d’unité nationale vendredi 9 janvier à 18h place de la République.

Comme dans de nombreuses villes françaises, les habitants de Strasbourg se sont réunis en hommage aux victimes de la fusillade qui a eu lieu mardi 7 janvier au journal satirique Charlie Hebdo, à Paris. Le bilan provisoire de ce drame fait état de 12 morts et 11 blessés. Bien qu’identifiés, les trois suspects sont toujours en fuite.

Une organisation éclair

À l’origine du rassemblement, Silvio Philippe, étudiant à Sciences Po Strasbourg. Quelques minutes après avoir appris la nouvelle, il organise de manière spontanée un événement sur Facebook. « Ça aurait pu être quelqu’un d’autre », s’excuse presque le jeune homme en pleine période d’examens.

Quelques coups de fils plus tard à… Pierre France, directeur de la publication de Rue89 Strasbourg, à l’adjoint au maire Éric Schultz, au Club de la Presse, domicilié place Kléber, et à la préfecture la manifestation est autorisée légalement. Le délai normal pour obtenir une autorisation est de 72 heures.

Sur la place Kléber (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Sur la place Kléber (Photo PF / Rue89 Strasbourg)

Reportage et réactions au rassemblement

Minute de silence et nombreux slogans

Avant l’heure de rendez-vous des centaines de Strasbourgeois étaient déjà sur la place centrale de la capitale alsacienne. À 18h30, la seule prise de parole a été effectuée par Françoise Schöller, présidente du Club de la Presse de Strasbourg-Europe, très émue. S’en est suivie une minute de silence.

Une ill (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Paix amour liberté & dessins. (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

De nombreuses personnes sont restées longtemps sur la place. Plus d’une heure pour une grande partie. Plusieurs slogans tels « Charlie liberté », « Non à l’ignorance, Oui à la liberté », « On est Charlie ! On est vivants ! » ont été scandés de manière désordonnée et surtout spontanée.

Françoise Schöller, présidente du Club de la Presse. (Photo Pokaa)

Françoise Schöller, présidente du Club de la Presse. (Photo Pokaa)

Moment d’union

Dans ce trop rare moment d’union nationale, beaucoup ont trouvé un réconfort, même s’il n’était pas toujours possible de mettre des mots sur l’émotion. Pour clore l’événement le grand sapin de Noël place Kléber a été éteint quelques instants.

Le président de la République, François Hollande, a annoncé que jeudi 8 janvier sera une journée de deuil national, la première depuis le 11 septembre 2001.

Retrouvez tous ces moments, ainsi que les réactions des Strasbourgeois à cet événement dans nos vidéos et notre diaporama.

La réaction de Pierre France, fondateur et directeur de Rue89 Strasbourg

Les photos de la soirée place Kléber

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vidéos : Emmanuel Jacob
Texte : Jean-François Gérard
Photos : Pierre France, Jean-François Gérard et Pokaa

L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Mobilités : l’usage de la voiture toujours en recul à Strasbourg

par Pierre France. 1 913 visites. 18 commentaires.

Strasbourg compte bannir les plus vieux diesel dès 2021

par Jean-François Gérard. 3 366 visites. 27 commentaires.

Épuisées, des mères d’enfants handicapés devant le rectorat pour obtenir de l’aide

par Guillaume Krempp. 10 884 visites. 15 commentaires.