Un bateau électrique chavire et met ses 9 passagers à l’eau
L'actu 

Un bateau électrique chavire et met ses 9 passagers à l’eau

actualisé le 12/09/2018 à 09h34 : mis à jour avec les circonstances de l'arrêt du moteur

Les pompiers de la caserne Finkwiller sont intervenus rapidement (Photo Pierre Pauma)

Les pompiers de la caserne Finkwiller sont intervenus rapidement (Photo Pierre Pauma)

Petite frayeur dimanche après-midi, dans le quartier de la Petite-France à Strasbourg. Neuf passagers d’un petit bateau électrique sans permis se sont retrouvés à l’eau, ils ont dû être secourus par les pompiers et trois d’entre eux ont été légèrement blessés.

Selon Pierre Pauma, notre journaliste-dessinateur qui était sur place au moment des faits, les plaisanciers ont coupé le moteur avant d’apponter, ce qui a déporté le petit bateau de 11 places vers le barrage, en raison du courant, le rendant ingouvernable. Puis le bateau a été déséquilibré et les neuf passagers sont tous tombés à l’eau, trois ou quatre d’entre eux se sont retrouvés sous la coque.

Le bateau a été attiré vers le barrage par le courant (Photo Pierre Pauma)

Le bateau a été attiré vers le barrage par le courant (Photo Pierre Pauma)

Ce sont les sapeurs-pompiers de la caserne Finkwiller, juste en face, qui sont allés secourir les naufragés tandis qu’une personne s’est jetée à l’eau pour les assister. Selon les pompiers, deux hommes de 58 et 80 ans et une femme de 78 ans ont été transportées à l’hôpital de Hautepierre pour soigner des plaies légères.

Neuf personnes se sont retrouvées à l’eau (vidéo Pierre Pauma)

Selon Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg en charge des mobilités alternatives, il s’agit du premier accident rencontré par la société de location de bateaux depuis qu’elle s’est installée à la Petite-France cet été. La société Marin d’Eau Douce loue à l’heure ces bateaux de 7 à 11 places après une formation au pilotage de quelques minutes.

Les algues se sont emmêlées dans l’hélice

Mise à jour : Le moteur de l’embarcation ne s’est pas coupé tout seul prématurément. Mais il a été victime d’une avarie, après que des algues se soient emmêlées avec l’hélice de l’embarcation. L’Ill est constellée d’algues, notamment en raison de la chaleur estivale. Les services de la Ville, de Voies navigables de France et bien évidemment de Marins d’eau douce doivent déterminer les mesures à prendre pour que les utilisateurs de ces bateaux ne puissent plus risquer de se retrouver dans le barrage.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Le tout premier urinoir féminin testé au festival Summer Vibration

par Hélène Janovec. 3 394 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

par Hélène Janovec. 4 914 visites. 3 commentaires.

À Gambsheim, un restaurateur sert un menu Affaires à la sauce Zemmour

par Jean-François Gérard. 14 106 visites. 24 commentaires.