Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Une jeune femme accuse l’armée de harcèlement moral et sexuel
Vigies 

Une jeune femme accuse l’armée de harcèlement moral et sexuel

par Justine Monfefoul.
Publié le 15 juin 2017.
Imprimé le 08 décembre 2021 à 02:11
1 520 visites. 1 commentaire.

À VOIR SUR ALSACE 20

Morgane Blanchet, ancienne militaire du régiment d’Oberhoffen au nord de l’Alsace, a porté plainte pour harcèlement moral et sexuel contre l’armée. Dans une interview au journal télévisé du 8 juin sur Alsace 20, la jeune femme a détaillé son histoire :

Le témoignage de Morgane Blanchet (vidéo Alsace 20)

Elle s’engage dans l’armée en mai 2016 après avoir été réserviste pendant 1 an, mais son rêve tourne rapidement au cauchemar. Insultes, provocations et menaces vont rapidement faire partie de son quotidien. Dans un post public sur Facebook, elle a publié le 23 mai une série d’accusations, « après beaucoup d’hésitation », dit-elle (voir ci-dessous).

« J’adore les blacks aux cheveux courts et aux grosses fesses »

À France Bleu Alsace, la jeune femme a rapporté des remarques faites par son chef de section : « j’adore les blacks aux cheveux courts et aux grosses fesses », « t’as intérêt à fermer ta gueule ». Dans le JT d’Alsace 20, elle explique avoir été contrainte de marcher au pas dans un lac au milieu de la nuit, seulement pour que son instructeur puisse « se rincer l’oeil ». Selon son témoignage, certains des cadres de l’armée sont sous l’emprise de drogues ou d’alcools.

Sur Facebook, elle explique s’être blessée gravement lors d’une formation, puis avoir appris qu’elle serait renvoyée de l’armée quelques semaines plus tard. D’après France Bleu Alsace, l’armée a mis fin à son contrat pour « insuffisance des résultats » dans sa formation, mais la jeune femme reste persuadée que l’armée lui fait payer ses accusations.

Morgane Blanchet a porté plainte au commissariat de Haguenau contre l’armée mais son dossier a été classé sans suite. Toutefois, comme elle l’a souligné au JT d’Alsace 20, elle souhaite contre-attaquer en justice, aux cotés d’autres victimes de harcèlement. Quant à l’armée, elle n’a pas répondu aux sollicitations de France Bleu Alsace.

L'AUTEUR
Justine Monfefoul
Justine Monfefoul
Stagiaire à Rue89 Strasbourg et étudiante en prépa lettres à Paris.

En BREF

Mouvement de grève à la CTS : des perturbations à prévoir dès samedi

par Maël Baudé. 1 824 visites. 2 commentaires.

La Ville prête à acheter la Semencerie

par Pierre France et Maud de Carpentier. 2 062 visites. 2 commentaires.

Espérant contrer le virus, la préfecture ajoute de nouvelles contraintes au Marché de Noël

par Pierre France. 4 090 visites. 11 commentaires.
×