Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Vers une « salle de shoot » à l’hôpital ?
Vigies 

Vers une « salle de shoot » à l’hôpital ?

par Jean-François Gérard.
Publié le 3 avril 2015.
Imprimé le 26 novembre 2022 à 17:20
689 visites. 1 commentaire.
À LIRE SUR

L’EXPRESS.FR

Des mesures d'accompagnement pour toxicomanes doivent être instaurées dans ces salles (capture d'écran)

Des mesures d’accompagnement pour toxicomanes doivent être instaurées dans ces salles (capture d’écran)

Dans une interview à l’hebdomadaire L’Express le maire de Strasbourg évoque la création d’une future « salle de shoot ». Roland Ries (PS) récuse d’ailleurs ce mot :

« Je ne souhaite pas utiliser ce terme car il est source de beaucoup de malentendus. Il faut parler de salles de consommation à moindre risque. Il ne s’agit pas de favoriser l’usage de drogue mais de l’encadrer en évitant les risques secondaires liés à cette consommation. »

Comme pressenti dès février 2013, l’association de prévention Ithaque gérerait ce lieu, qui se trouverait au sein des hôpitaux universitaires. Les élus locaux discuteront de la disposition lors du conseil municipal du 18 mai.

La loi de Santé prévoit l’expérimentation

Une salle « de consommation à moindre risque » est un souhait de l’édile strasbourgeois depuis 2011, mais aucune date n’est avancée. La loi de santé à l’étude au Parlement prévoit l’expérimentation de ce type d’établissements pendant six ans.

Paris souhaitait dès 2013 construire un tel lieu, mais un avis défavorable du Conseil d’État a suspendu le projet. Si la loi est votée cet été, la municipalité parisienne espère ouvrir la première « salle de shoot » française officielle dans le Xè arrondissement près de la gare du Nord en décembre.

Mais depuis 2013, huit villes françaises expérimentent discrètement ces pratiques.

Lire l’interview complet sur l’Express.fr

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 014 visites. 1 commentaire.

Épuisés, les magistrats de Strasbourg exigent une réponse concrète du gouvernement

par Pierre France. 1 819 visites. 1 commentaire.

À l’IHU, « 50% des infirmières de bloc sont parties, mais on continue de faire 100% de l’activité »

par Guillaume Krempp. 1 511 visites. 3 commentaires.
×