Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Après trois jours, Europa Park arrête ses bracelets de couleurs différentes entre vaccinés et non-vaccinés
Vigies 

Après trois jours, Europa Park arrête ses bracelets de couleurs différentes entre vaccinés et non-vaccinés

par Jean-François Gérard.
Publié le 21 août 2021.
Imprimé le 30 novembre 2021 à 22:28
3 354 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Europa Park pensait avoir trouvé une manière simple de distinguer ses visiteurs qui nécessitent un nouveau test de dépistage du Covid-19 en cours de séjour, mais la méthode retenue a suscité de vives critiques.

À lire sur sur Die Welt.de ou Courrier international.com

La distinction entre vaccinés et non-vaccinés a duré trois jours. Un article de Die Welt, que l’on retrouve dans sa version traduite sur Courrier international, relate la rapide machine arrière d’Europa Park dans l’instauration d’un passe sanitaire depuis le lundi 16 août. Une mesure qui fait suite à l’élargissement du dispositif allemand dans le land du Bade-Würtemberg.

Le parc allemand à succès revoit sa politique de distinction entre ses visiteurs vaccinés et testés. (Photo Europa Park)

À l’entrée, le parc d’attraction attribuait un bracelet blanc aux personnes vaccinées ou guéries et un bracelet coloré à celles et ceux qui présentaient un test négatif. Et ce, même pour les enfants dès 6 ans. D’après le journal allemand, « le tollé sur les réseaux sociaux a été immédiat ». Les critiques portaient notamment sur la protection des données de santé personnelles, ainsi exposées à la vue de tous.

Le parc a reconnu « une erreur » et a mis fin à cette distinction dès le jeudi 19 août. En Allemagne, les tests antigéniques ne sont acceptés que pendant 24 heures et les tests PCR pendant 48 heures, ce qui avait pour conséquences que les personnes qui dormaient dans un hôtel devaient être retestées lors de leur séjour. Europa Park pensait avoir trouvé une manière de faciliter le suivi des visiteurs qui avaient besoin d’un test quotidien.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un collectif de profs s’organise pour sortir leurs élèves et leurs familles de la rue

par Camille Balzinger. 3 117 visites. 12 commentaires.

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 745 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 628 visites. 1 commentaire.
×