Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pour ses 20 ans, le musée d’art moderne s’offre un anniversaire festif
Culture 

Pour ses 20 ans, le musée d’art moderne s’offre un anniversaire festif

par Rue89 Strasbourg.
Publié le 4 mai 2018.
Imprimé le 02 octobre 2022 à 18:46
5 280 visites. 1 commentaire.

Le Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg a 20 ans. Rendu possible grâce à un leg de la famille Arp, le musée a accueilli 3 millions de visiteurs et s’offre une saison festive jusqu’en mai 2019. Un week-end festif est prévu samedi 5 et dimanche 6 mai.

Qui s’en souvient ? Le Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS) a été inauguré en le 6 novembre 1998 par la ministre de la Culture d’alors… Catherine Trautmann. Véritable geste architectural conçu par Adrien Fainsilber, ce paquebot culturel qui a attiré 3 millions de visiteurs en 20 ans est en fête de mai 2018 à mai 2019. La célébration la plus visible est la réalisation d’une gigantesque œuvre sur 1 000 m² de ses façades, « The Air We Share » par le collectif Faile de Brooklyn, New-York.

Le collectif américain Faile a redécoré les façades du MAMCS avec son style pop art (vidéo)

Les artistes ont projeté leur oeuvre sur les murs du musée, pour peindre les façades de granit après les avoir recouvertes d’un revêtement protecteur, appelé « graffiti coat ». Ce revêtement permettra d’enlever les oeuvres sans endommager les façades.

Samedi 5 et dimanche 6 mai, le MAMCS s’offre un week-end inaugural et festif, en partenariat avec le NL Contest, festival des cultures urbaines. D’abord, les oeuvres de Faile dans la ville seront inaugurées, car outre la façade le collectif new-yorkais a également décoré la verrière de la gare et un tramway de la CTS. Samedi à 13h, des DJs et des performances de graffiti sont programmés devant le MAMCS, sur la place Hans Arp et dans la nef du musée.

(Photo Matthieu Bertola / Musées de Strasbourg)

L’oeuvre de Faile s’étend sur 1 000 m² (Photo Matthieu Bertola / Musées de Strasbourg)


Programme inaugural

Samedi 5 mai : Don’t Faile ! À partir de 13h sur la place Hans-Jean Arp : Invitation aux pratiques des cultures urbaines avec Dj’s, performance, graffiti (le long des quais : une fresque de 20m sera partagée par 3 artistes : Pro 176, Jaek el Diablo et Salamech) et ateliers d’initiation aux pratiques du ride : Skate, roller, BMX, Freestyle Scooter et au Parkour

  • De 14h à 18h : Atelier jeunes / adultes « L’art e(s)t la ville » dans les salles du service éducatif du musée graffs, tags, writing… invitation à peindre, dessiner, coller, bomber sur des supports qui vont envahir peu à peu la nef du musée et goûter hip hop
  • 14h15 : Performance Roller, Skate, BMX, Freestyle Scooter
  • 14h45 : Show DJ de DJ Topic (DMC French Champion Battle For Supremacy 2017/DMC French Champion Battle For Supremacy 2013)
  • 15h : Temps de rencontre avec les artistes Patrick Mc Neil et Patrick Miller de FAILE (ateliers, dédicaces…)
  • 16h : Projection du film The Rise of Graffiti Writing dans l’auditorium
  • 16h15 : Show DJ de DJ Mad Pressure (Vice-Champion Scratch Or Die 2018 et champion Rock Da Club 2012)
  • 16h30 : Performance Roller, Skate, BMX, Freestyle Scooter
  • 17h30 : Show DJ de DJ Q (TurnatabEast DJ Crew / RBS / Lyre Le Temps)
  • 17h45 : Show de danse hip hop des élèves d’Illusion Crew
  • 18h : Battle de danse hip hop

Dimanche 6 mai : Family Day

  • 11h : visite panachée (plusieurs expositions en une visite) pour découvrir le nouveau visage du MAMCS pour ses 20 ans : FAILE / ExpériMAMCS ! / MicroMégas / Joyeuses frictions
  • De 14h à 18h : moment festif et ateliers dans ExpériMAMCS ! dès 4 ans. Fanfare balkanique de Duna Orkestar, goûter et surprises dans la nef du musée
  • 16h : Projection du film The Rise of Graffiti Writing dans l’auditorium

Ciné-bowling le 1er juin

Et dès le 19 mai à partir de 21h30, un gigantesque « soul train » est organisé par l’Espace Django, dans la nef du MAMCS. Le Soul Train est une référence à une émission télévisée mythique des années 70 et qui consiste en une piste de dance en longueur où des couples n’ont que quelques secondes pour faire la démonstration de tous leurs talents de danseurs sur des notes de disco. Notes qui seront ce soir là assurées par les Fat Badgers.

À noter le 1er juin à partir de 18h, toujours devant le MAMCS, une soirée exceptionnelle autour du bowling, avec la projection en plein air de « The Big Lebowski » tandis que des pistes de bowling seront installées pour s’essayer aux strikes comme le Dude et Jesus. Car, le Festival du film fantastique le rappelle, « The Big Lebowski » a aussi 20 ans, puisque le film est sorti le 6 mars 1998.  Dress code de rigueur : vos plus beaux peignoirs, vos plus belles tenues de bowling, vos plus fantasmagoriques tenues de Valkyries…

En mars, le MAMCS invite à « Un petit voyage philosophique, une exploration du monde entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, » avec l’exposition « Micromégas » jusqu’au 26 août. Plus de 20 artistes sont présentés, invitant chacun à « observer d’un nouvel œil et sous un angle inédit les différentes facettes du vivant, le côté sublime de la nature et la démesure humaine. »

Joana Vasconcelos, Cinderela (Cendrillon), 2007 (c)

Joana Vasconcelos, Cinderela (Cendrillon), 2007 (c)

Du 5 octobre au 17 février 2019, le MAMCS accueillera une exposition de Joana Vasconcelos, « I Want To Break Free », qui transformera le musée en maison d’habitation, avec des objets du quotidien détourné afin de mettre en évidence des clichés sexistes. Artiste portugaise parmi les plus reconnues de la scène contemporaine, son travail combine objets usuels, arts appliqués et savoir-faire issus de la culture portugaise comme la céramique, la broderie ou encore la ferronnerie.


L’inauguration du MAMCS au journal de France 2 en novembre 1998 (vidéo INA)

Le musée d’art moderne de Strasbourg était dans les plans des municipalités strasbourgeoises depuis les années 1960. Ses collections ont d’abord été exposées au sein du Palais Rohan près de la Cathédrale puis à l’Ancienne Douane. Le fonds initial a été constitué de divers legs et donations, surtout en provenance de la famille Arp, qui, entre 1920 et 1973, fit don d’une trentaine de pièces historiques de Hans Jean Arp et de Sophie Taeuber-Arp.

Aujourd’hui, le MAMCS est riche d’une collection d’environ 18 000 œuvres sur une période allant de 1870 à nos jours. Le fonds moderne part des artistes Impressionnistes pour aller jusqu’aux pionniers de l’abstraction, sans oublier ceux des arts décoratifs. La collection contemporaine se concentre sur l’art des années 1960 et présente un ensemble de peintures allemandes unique en France.

L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Le Conseil d’État maintient la suspension du confinement de Stocamine

par Pierre France. 450 visites. 1 commentaire.

Mobilisation et manifestation intersyndicale jeudi 29 septembre pour « l’urgence sociale et écologique »

par Maud de Carpentier. 3 169 visites. 5 commentaires.

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 2 042 visites. 3 commentaires.
×