Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

Prison avec sursis et dix ans d’inéligibilité requis contre une élue du Grand Est pour une prise illégale d’intérêts

Pascale Gaillot (LR), présidente de la commission environnement de la Région Grand Est, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Strasbourg mardi 5 juillet pour prise illégale d’intérêts. Le parquet lui reproche d’avoir voté, lors du mandat précédent, une subvention de 156 279 euros, pour une association de recherche en agronomie dont son mari était alors trésorier. Le procureur a requis 8 mois d’emprisonnement avec sursis, 15 000 euros d’amende et 10 ans d’inéligibilité pour l’élue des Ardennes.

Édition abonnés
Prison avec sursis et dix ans d’inéligibilité requis contre une élue du Grand Est pour une prise illégale d’intérêts

Lisez la suite pour 1€ seulement

  • Accédez à nos enquêtes et révélations exclusives
  • Soutenez une rédaction locale qui appartient à ses journalistes
  • Maintenez une vigie citoyenne sur les pouvoirs locaux

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89 Strasbourg. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#agriculture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options