60 millions d’argent public pour l’agrandissement du stade de la Meinau, 40 millions à trouver
L'actu 

60 millions d’argent public pour l’agrandissement du stade de la Meinau, 40 millions à trouver

actualisé le 10/08/2018 à 11h18

Les quatre collectivités locales strasbourgeoises se sont mises d’accord pour financer une partie de l’agrandissement de la rénovation du stade de la Meinau, où joue le Racing club de Strasbourg. L’Eurométropole, propriétaire du stade, et la Région Grand Est sont les principaux contributeurs avec 20 millions d’euros chacun. La Ville de Strasbourg et le Département du Bas-Rhin apportent également 10 millions chacun. Soit 60 millions d’argent public au total. Le club doit trouver 40 millions d’euros d’autres puisque l’estimation totale est de 100 millions d’euros.

Quels changements ?

Cette rénovation, portée par le club, prévoit de passer de 27 000 places à « entre 30 000 et 35 000 places », dont 3 000 loges et salons, contre quelques centaines aujourd’hui. Les places supplémentaires sont prévues au-dessus du toit actuel, du côté des bancs de touche. Tous les sièges du stade seront changés.

Parmi les principales modifications avec le modernisation, la tribune Ouest, utilisée par le Kop, doit être transformée en « tribune active debout », ce qui est de fait déjà le cas lors des matches. Les tribunes populaires et leurs petits tarifs pour voir le match debout au bord de la pelouse seront aussi supprimées pour faire place à 6 500 places assises.

Autre nouveauté, un espace convivial appelé « fan zone » à l’entrée du stade.

Pour les travaux, pas de calendrier précis, mais l’objectif est de démarrer au plus tôt en 2019. Strasbourg s’est positionnée pour accueillir des matches de football lors des Jeux olympiques de Paris en 2024.

Le Racing veut agrandir un peu son stade de la Meinau (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Le Racing veut agrandir un peu son stade de la Meinau (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Trouver des financements privés

Pour trouver les financements restant, le club peut bien sûr utiliser ses fonds propres, mais aussi recourir à un emprunt tout comme se tourner vers d’autres entreprises. La Caisse des dépôts et Consignation sera notamment sollicitée. Une société parapublique spécifique au stade sera créée où l’Eurométropole serait majoritaire (type Semop) et où le club verserait un loyer annuel.

À l’instar de la Sig et son futur « Crédit mutuel forum », le Racing peut notamment se tourner vers un sponsor. Mais le nom de la Meinau étant très populaire auprès des supporters, la question demeure sensible.

En aidant à disposer ses deux clubs professionnels à se doter d’outils modernes qui génèrent des revenus quotidiens, les collectivités disent vouloir réduire leurs subventions annuelles, un sujet de débat dans plusieurs formations des hémicycles. Yves Bur, maire de Lingolsheim et vice-président et « numéro 2 » officieux de la coalition se dit « satisfait » que la contribution de l’Eurométropole soit ramenée à 20 millions d’euros « alors qu’un moment, 70 millions d’euros avaient été évoqués ».

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 372 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 582 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 589 visites. 5 commentaires.