Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Au conseil municipal, l’interdiction de fumer dans les parcs
Politique 

Au conseil municipal, l’interdiction de fumer dans les parcs

par Jean-François Gérard.
Publié le 23 mars 2015.
Imprimé le 28 novembre 2021 à 13:21
2 047 visites. 9 commentaires.
Le conseil municipal de Strasbourg (Photo JFG/ Rue89 Strasbourg)

Le conseil municipal de Strasbourg (Photo JFG/ Rue89 Strasbourg)

EN DIRECT. – En dehors des élections départementales, la vie politique locale continue, avec un nouveau conseil municipal. Au programme : l’interdiction de fumer sur les aires de jeux se généralise et renouvellement du site pour les marchés publics. Plus symbolique, une cuvée de vin au nom de la Cathédrale ou encore renommage d’une place.

Seuls 22 points sont à l’ordre du jour du Conseil municipal de ce lundi 23 mars. “En début de mandat, les projets se préparent, mais ne sont pas encore mûrs”, justifie le maire PS Roland Ries. Mais entre deux tours d’élections, la séance pourrait servir de tribune pour entamer la campagne de l’entre-deux tours, nombre de conseillers municipaux étant aussi candidats pour le Département.

Plus de fumeurs sur les aires de jeux

Une délibération concerne l’interdiction de fumer sur les aires de jeux à Strasbourg. Après une année expérimentale, dans trois parcs, le dispositif s’étend à l’ensemble des espaces d’amusement, clôturés ou non. La Ville versera en complément une subvention de 2 000€ à la ligue contre le Cancer pour que des panneaux soient apposés sur les aires de jeux. Une disposition qui devrait se retrouver dans la future loi de Santé à l’étude à l’Assemblée nationale. À ce stade, il n’y a pas de verbalisation prévue, mais cela pourrait être le cas si certains fumeurs se montrent récalcitrants. L’adjoint à la Santé publique, Alexandre Feltz, indique que des enquêtes lors de l’année de test ont eu des retours très positifs auprès des fumeurs comme des non-fumeurs .

Plus technique, la société ATEXO qui gère le site “Alsace marchés publics” de centralisation des offres de Strasbourg et son agglomération, de la Région, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et de Mulhouse et sa communauté urbaine voit sa confiance renouvelée pour un an. Cette délégation coûte environ 40 000€ hors-taxe par an à la collectivité, dont 8 000€ pour Strasbourg. La municipalité y voit une manière plus simple pour les entreprises d’accéder aux commandes publiques et constate de plus en plus d’offres contractées par ce site.

Une “cuvée du millénaire” de la Cathédrale

Plus folklorique, la fondation de l’Œuvre Notre-Dame, administrée par la Ville de Strasbourg, donne son accord à la cave du Roi Dagobert d’utiliser la rosace de la Cathédrale sur ses bouteilles dans le cadre d’une “cuvée du millénaire” (des premières pierres). L’entreprise exploite des vignobles qui appartiennent à cette fondation. L’opération commerciale est à la charge du vigneron. Sur chaque bouteille vendue, l’Œuvre Notre-Dame percevra 1 euro. La cave du Roi Dagobert début par une production de 10 000 bouteilles. La mise en rayon est programmée pour la fin du printemps.

Un prototype des bouteilles  de la "cuvée du millénaire" de la Cathédrale. (photo JFG/Rue89 Strasbourg)

Un prototype des bouteilles de la “cuvée du millénaire” de la Cathédrale. (photo JFG/Rue89 Strasbourg)

Enfin, mesure symbolique, la municipalité propose aussi de renommer la place face à la Médiathèque Malraux “Place de la liberté de penser – Die Gedanken sind frei”, en hommage aux victimes des attentats de janvier. Les détracteurs de la municipalité espèrent que la liberté d’expression ne se limitera pas à une seule place de Strasbourg.

Suivre le conseil municipal en direct à partir de 15h

Flux vidéo fourni par la ville de Strasbourg

Les commentaires sur Twitter


 

Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : télécharger l’ordre du jour

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur les conseils municipaux de Strasbourg

Article actualisé le 23/03/2015 à 23h49
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 675 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 363 visites. 1 commentaire.

Jeudi, une marche contre les violences sexistes et sexuelles

par Maud de Carpentier. 1 001 visites. 2 commentaires.
×