Enfants et parents pourront participer au défilé du Carnaval
L'actu 

Enfants et parents pourront participer au défilé du Carnaval

actualisé le 20/02/2019 à 10h10

La municipalité souhaite davantage associer les familles à la parade du Carnaval organisée par Arachnima.

Dans l’histoire chaotique du Carnaval de Strasbourg (que Rue89 Strasbourg vous contait en détail en 2018), la page des appareils articulés de l’association Arachnima s’écrit désormais depuis 2017. Avec la fin de Stras’ Carnaval, la municipalité a voulu marquer un tournant et « le choix d’assumer une dynamique familiale », rappelle l’adjoint en charge de l’animation Mathieu Cahn (PS). Ce temps où les rues sont avant tout pensées pour les enfants est d’ailleurs « le seul message politique » qu’il faut voir à cette édition 2019 dont le thème est « Monstres, Chimères et Carabistouilles ».

Finis donc les chars motorisés, la satire politique d’inspiration rhénane ou les sorcières un peu effrayantes, place aux « bidulos » encadrés par des dizaines de troupes et compagnies artistiques locales ou européennes. Mais après deux processions, un constat s’impose : les dizaines de milliers de spectateurs participent peu.

Deux moyens de participer

Ainsi l’édition du 10 mars doit amorcer un petit changement, avec la possibilité pour les Strasbourgeois ou Alsaciens lambda de s’intégrer aux cortèges de deux façons.

Pour les parents avec enfant(s), l’un des 37 groupes, le neuvième à défiler, leur sera réservé. Il s’agira du troisième des dix « tableaux » (un tableau = une grande machine articulée) dont le thème précis est « Le Cerbère bestiaire ». Pour cela, la seule consigne est de porter un déguisement qui s’inspire « du règne animal, historique ou de la science fiction ». Pour ceux en manque d’inspiration ou d’éléments, la municipalité fournira avec ses plaquettes de communication un masque en carton à découper. Les enfants devront être accompagnés d’un parent ou d’un responsable légal. La mairie ne limite pas le nombre de participants. Pour parader le 10 mars, il faut s’inscrire avant le 6 mars à l’adresse marie.villien@strasbourg.eu avec ses coordonnées, le déguisement prévu et en mettant « Carnaval de Strasbourg 2019 » en objet du mail.

L’autre manière, réservée aux adultes, de parader dans les rues est de défiler aux côtés des fameux « bidulos ». Pour participer en tant que bénévole à l’organisation, il faut se signaler plus tôt auprès d’Arachnima, avant le 27 février, à l’adresse antoinehalbwachs@free.fr avec ses coordonnées et la taille de costume, qui sera fournie par l’association.

10 bidulos "articulés" une vingtaine de groupes défileront dans les rues de Strasbourg pour le carnaval 2019, avec quelques Strasbourgeois demain. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

10 bidulos « articulés » une vingtaine de groupes défileront dans les rues de Strasbourg pour le carnaval 2019, avec quelques Strasbourgeois demain. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Le départ est prévu comme chaque année à 14h11, du côté de la place de la Bourse. La Fanfare Feis apportera une touche musicale à partir de 13h30, tandis qu’un Monsieur et Madame Loyal ouvriront le cortège. Le parcours de 2,1 kilomètres reprendra un itinéraire classique vers la place Kléber en passant par les quais désormais piétons et rouverts au public.

Le coût de la manifestation est estimé à 130 000 euros, un budget stable dont un peu plus de la moitié des fonds est versé aux compagnies et à l’association Arachnima pour la confection des machines.

S’inscrire

Pour intégrer le groupe « Les enfants et parents Strasbourgeois masqués »

Inscription avant le mercredi 6 mars, à l’adresse marie.villien@strasbourg.eu avec nom et prénom du/des parents et du/des enfants, mail numéro de téléphone et costume prévu, ainsi que « Carnaval de Strasbourg 2019 » en objet de l’e-mail.

Pour participer à l’organisation en tant que bénévole 

Inscription avant le mercredi 27 février, à l’adresse antoinehalbwachs@free.fr avec nom, prénom, e-mail numéro de téléphone et taille de costume (fournie par l’association) ainsi que « Carnaval de Strasbourg 2019 » en objet de l’e-mail.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 9 221 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 215 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 524 visites. 8 commentaires.