L’est de Neudorf décroche par rapport à l’ouest
Politique  Société 

L’est de Neudorf décroche par rapport à l’ouest

actualisé le 07/03/2018 à 19h38

La Place du Marché à Neudorf, rénovée en 2013 (Photo AB / Rue89 Strasbourg)

La Place du Marché à Neudorf, rénovée en 2013 (Photo AB / Rue89 Strasbourg)

L’ouverture du centre commercial Rivétoile en 2008 et les différents aménagements des Fronts de Neudorf depuis quelques années donnent une image dynamique du faubourg, mais masquent une autre réalité : celle d’un quartier où l’ouest s’embourgeoise, tandis que l’est évolue peu, voire décroche. La preuve en 4 cartes.

Il y a quinze ans, le Neudorf était un peu le faubourg « miroir » de Strasbourg : le revenu médian de la ville et du secteur étaient similaires, ainsi que leurs compositions socioprofessionnelles respectives. Mais depuis, le quartier s’embourgeoise par rapport à l’ensemble de la ville : en 2011, le revenu médian s’élevait à 16 870€ par an, tandis qu’il frôlait les 20 800€ à Neudorf.

Fini le faubourg « miroir » de Strasbourg

Mais à l’échelle du quartier, on observe une nette distinction entre l’ouest qui s’embourgeoise et une partie est plus à la traîne. Il suffit de cartographier le revenu fiscal annuel médian par unité de consommation en 2011 pour se rendre compte de ces disparités.

Entre 2001 et 2011, ce revenu médian par unité de consommation a connu une hausse de 16% sur Strasbourg. À l’ouest de Neudorf, cet indice a progressé de 26%, tandis que l’est et le sud du faubourg il n’augmentait respectivement que de 16% et 18%. L’autre phénomène notable de ces dix années est le cercle vertueux dont semble bénéficier les riverains de l’ouest du quartier.

À l’est, on gagne moins

À l’ouest de Neudorf, 25% de la population gagne moins de 13 650€ par an. Ce seuil a progressé d’environ 2 430€ (+21,6%) entre 2001 et 2011. À l’est, il n’a augmenté que de 1 673€ (+17,7%) sur la même période, pour s’arrêter à 11 150€ annuels.

Le schéma est similaire pour les 25% de revenus les plus élevés. À l’ouest, le seuil a augmenté de 6 460€ (+27,2%) en dix ans, alors qu’il n’a progressé que de 3 850€ à l’est (+18,5%).

À l’ouest, on profite des commerces

Pour Jean-Philippe Maurer, conseiller général UMP élu sur ce canton, ce clivage territorial s’explique par la proximité du centre-ville avec l’ouest du quartier :

« À l’image de la Krutenau, le Neudorf est devenu une véritable extension du centre-ville, et les coins qui peuvent en bénéficier se tournent vers lui. Les commerces route du Polygone, qui sont par exemple beaucoup plus nombreux entre la place de l’Étoile et le Scala que de l’autre côté, vers le Neuhof. »

« Le nouveau secteur mériterait presque d’être un quartier à part »

Et cela se ressent dans la composition socioprofessionnelle de cette zone du faubourg. Si dans l’ensemble de Neudorf, on comptait en 2011 presque 14% de cadres, cette proportion se rapprochait des 21% à l’ouest.

Pour Clarisse Siefert, de l’association « Pour Neudorf », cette gentrification de l’ouest du Neudorf est clairement ressentie par les habitants :

« On l’entend lors des conseils de quartier, les gens perçoivent vraiment les Fronts de Neudorf (aujourd’hui axe Deux-Rives ndlr) comme un secteur en plein développement, avec un écoquartier et des logements de luxe destinés à des gens aisés. Ce nouveau secteur qui borde l’avenue du Rhin, très dense, mériterait presque d’être un quartier à part. »

Plus de seniors et de chômeurs à l’est

Côté est, ce sont les employés et la catégorie socioprofessionnelle « Autres » (chômeurs n’ayant jamais travaillé, élèves et étudiants, personnes sans activité et militaires du contingent) qui sont surreprésentés.

Dans cette zone, un premier signe de paupérisation peut se trouver dans la part des 65 ans et plus, un peu plus élevée qu’à l’ouest. Mais c’est surtout l’ancienneté résidentielle qui est très remarquable, avec une nouvelle distinction entre l’est et l’ouest.

Les ménages installés depuis plus de 10 ans sont beaucoup plus nombreux à l’est (34,3%) qu’à l’ouest (28,7%). Selon Jean-Philippe Maurer, c’est le résultat d’une ancienne politique de relogement :

« Côté Musau, on trouve beaucoup d’anciens résidents de quartiers situés plus au sud, qui ont été relogés suite à des démolitions. Certaines de ces familles ont alors accédé à la propriété à bon prix pour s’ancrer dans le quartier. »

L’adjointe de quartier Pernelle Richardot et Philippe Bies (tous deux PS), le député du secteur et par ailleurs conseiller municipal et communautaire, n’ont pas donné suite à nos sollicitations pour commenter ces données.

Un autre indicateur, plus insolite, a récemment distingué l’est et l’ouest de Neudorf. Aux dernières élections municipales, le vote écologiste, souvent considéré comme marqueur d’embourgeoisement d’un secteur, s’est révélé bien plus fort à l’ouest qu’à l’est.

L'AUTEUR
Raphaël Da Silva
Raphaël Da Silva
Webjo à ses heures perdues, rédacteur avec une grosse appétence pour les trucs techniques en général et le data en particulier.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 8 790 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 075 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 451 visites. 8 commentaires.