Un nouveau réseau de transports : la pédale !
L'actu 

Un nouveau réseau de transports : la pédale !

actualisé le 27/11/2018 à 08h54

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont enfin trouvé quelques crédits pour améliorer les pistes cyclables de l’agglomération. Un réseau de pistes va être créé avec l’objectif d’être utilisé par les Strasbourgeois comme un réseau de transports en commun.

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont présenté lundi un nouveau réseau de transports : les pistes cyclables de l’agglomération ! Si, si, ce n’est pas (complètement) une blague : les pistes cyclables les plus importantes de l’agglomération vont être réunies au sein d’un réseau, appelé Vélostras. Ce réseau reprendra les codes des lignes de tram pour, selon le mot de Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg et conseiller en charge des mobilités alternatives, s’inscrire dans « la carte mentale des Strasbourgeois. »

La carte de Vélostras, telle qu'elle est imaginée par les élus... en 2030. (doc remis)

La carte de Vélostras, telle qu’elle est imaginée par les élus… en 2030. Les portions en pointillées correspondent à des aménagements futurs (par exemple la VLIO) et donc non empruntables actuellement. Les autres tracés sont existants même si pas forcement aux critères vélostras. (doc remis)

Vélostras est une vieille idée, notre premier article sur ce réseau date de… 2013. Mais comme souvent avec les idées des écologistes, elle n’a pas reçu de financements lors des arbitrages. Résultat, il ne s’est pas passé grand chose jusqu’à présent. Mais miracle, un million d’euros a quand même été trouvé par les exécutifs à la tête de l’Eurométropole et de la Ville de Strasbourg. Il semble que l’activisme de Pierre-Etienne Bindschedler ait aussi joué : le P-DG de Soprema réclamait depuis longtemps une piste cyclable pour améliorer son plan de déplacements d’entreprise… Au Port-du-Rhin, l’entreprise emploie plus de 450 personnes.

10 lignes radiales et deux rocades

L’idée de Vélostras est de mailler l’agglomération en deux lignes circulaires, des « rocades » numérotées 1 à 2, et en 10 lignes radiales, étiquetées de A à J. Elles ont vocation à permettre aux habitants des communes périphériques de rejoindre rapidement le centre-ville de Strasbourg, alors que l’adoption progressive des vélos à assistance électrique permet à de plus en plus d’utilisateurs de disposer de temps de trajets compétitifs avec la voiture.

La signalétique des lignes radiales (doc remis)

La signalétique des lignes radiales (doc remis)

 

La signalétique des rocades (doc remis)

La signalétique des rocades (doc remis)

Avec ce premier million d’euros, l’Eurométropole prévoit d’améliorer sensiblement la circulation des vélos et des piétons le long du canal de la Marne au Rhin, jusqu’à Eckwersheim, en passant par Schiltigheim et Souffelweyersheim. L’espace réservé aux vélos aura 4 mètres de large sur la plus grande partie du parcours, tandis que les piétons pourront se promener le long du canal sans crainte de voir débouler des vélos lancés à fond derrière eux… Le circuit sera éclairé, avec des lampadaires qui s’illumineront en fonction de la fréquentation. Autrement dit, les cygnes devraient continuer à pouvoir dormir tranquilles… Ce sera la ligne A et ce sera la « vitrine » de ce futur réseau.

Une ligne à fois…

Une signalétique nouvelle va permettre d’ancrer ce nouveau réseau dans « la carte mentale » des Strasbourgeois, avec de jolies couleurs pour identifier les lignes pistes qui seront répétées sur les documents, les panneaux et même au sol.

Les autres lignes ne bénéficieront de cette nouvelle signalétique qu’un peu plus tard, avec une priorité donnée aux pistes existantes ne nécessitant que peu de travaux, soit la piste C vers Kehl qui longe le tram, la ligne F jusqu’à Plobsheim… Pour les autres, il faudra attendre que les millions d’euros continuent de se débloquer. L’Eurométropole espère trouver 2 millions par an pendant 10 ans pour Vélostras (soit la même somme que pour réaliser un kilomètre de tramway). Vélostras ne sera donc totalement opérationnel qu’en 2030…

Les lignes seront identifiables y compris sur la chaussée (doc remis)

Les lignes seront identifiables y compris sur la chaussée (doc remis)

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Concordia contre Schiltigheim : la réponse de la Ville

par Rue89 Strasbourg. 1 894 visites. 8 commentaires.

Qui en veut aux panneaux « tourne à droite » cyclistes ?

par Pierre France. 3 068 visites. 11 commentaires.

La prolongation de l’utilité du GCO jugée définitivement conforme

par Jean-François Gérard. 2 508 visites. 10 commentaires.