Maladie de Lyme : la condamnation de Viviane Schaller confirmée en appel
L'actu 

Maladie de Lyme : la condamnation de Viviane Schaller confirmée en appel

actualisé le 16/12/2016 à 10h07

Mercredi, la Cour d’appel de Colmar a reconnu Viviane Schaller coupable d’escroquerie à l’assurance maladie. Cette ancienne biologiste de Strasbourg devra rembourser 280 000€ à la Sécurité sociale après avoir systématiquement réalisé deux tests au lieu d’un pour détecter la maladie de Lyme.

Viviane Schaller, pharmacienne biologiste de Strasbourg qui réalisait systématiquement deux tests de détection de la maladie de Lyme au lieu d’un (voir nos précédents articles), a été reconnue coupable mercredi d’escroquerie par la Cour d’appel de Colmar, au préjudice de l’assurance maladie. La Cour l’a condamnée à neuf mois de prison avec sursis, ainsi qu’au remboursement de 280 000€, injustement perçus pendant son activité.

En première instance à Strasbourg, Viviane Schaller, 68 ans, avait été condamnée à une peine similaire. Son avocat, Me Julien Fouray, a annoncé son intention de se pourvoir en cassation mais cette dernière condamnation est exécutoire, autrement dit, l’ancienne biologiste va devoir rembourser la Sécurité sociale.

Les deux prévenus lors de la suspension d'audience (Photo PF / Rue89 Strasbourg)

Viviane Schaller et Bernard Christophe, lors de l’audience de première instance à Strasbourg (Photo PF / Rue89 Strasbourg)

Bernard Christophe décédé

Elle avait comparu aux côtés de Bernard Christophe, qui commercialisait le « Tic Tox », censé soulager les patients atteints de la maladie de Lyme, une infection virale transmise par les tiques. Bernard Christophe avait aussi été condamné en première instance pour exercice illégal de la profession de pharmacien. Mais il a été victime à 67 ans d’une crise cardiaque samedi.

Viviane Schaller et Bernard Christophe ont toujours nié avoir profité de la détresse des victimes de la maladie de Lyme. Cette affection est souvent mal diagnostiquée, peu connue des médecins et peut mener à des errances thérapeutiques dramatiques en raison de signes multiples, diffus et mal documentés. Plusieurs médecins reconnaissent un défaut dans la prise en charge de la maladie de Lyme, ce qui a fini par alerter le ministère de la Santé qui a lancé un plan national.

Cependant, la justice n’a pas reconnu à Viviane Schaller et Bernard Christophe de rôle de lanceurs d’alerte, comme l’ont réclamé leurs avocats lors des deux procès.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur la maladie de Lyme

 

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Manifestation déclarée le jour, sauvage la nuit

par Guillaume Krempp. 2 823 visites. 4 commentaires.

Environ 10 000 personnes défilent contre la réforme des retraites

par Rue89 Strasbourg. 6 746 visites. 5 commentaires.

Un technicien de 43 ans se suicide aux Dernières Nouvelles d’Alsace

par Pierre France. 19 753 visites. 24 commentaires.