Municipales : En quoi l’arrêté anti-mendicité change la donne
Édition abonnés  Politique 

Municipales : En quoi l’arrêté anti-mendicité change la donne

actualisé le 08/05/2019 à 17h20 : Pour préciser que Syamak Agha Babaei ne pouvait pas assister à la réunion d’adjoints du 18 mars car il n’a pas ce titre.

Une semaine après sa publicité, l'arrêté anti-mendicité laisse des stigmates sur la politique strasbourgeoise. État des lieux des différentes formations et leurs candidats . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 8 573 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 033 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 439 visites. 8 commentaires.