Municipales : Mathieu Cahn quitte la liste « Faire ensemble Strasbourg »
L'actu 

Municipales : Mathieu Cahn quitte la liste « Faire ensemble Strasbourg »

Ancienne tête de liste socialiste, l’adjoint au maire Mathieu Cahn quitte définitivement la campagne des élections municipales à Strasbourg. Il a annoncé à 20 Minutes Strasbourg vouloir « protéger [s]a famille et [s]es proches ».

Désinvesti par le PS national

Le mercredi 5 février, il inversait sa place de numéro 1 avec Catherine Trautmann, ancienne maire (PS) de Strasbourg. Il avançait des « attaques », sans les préciser, dans le cadre du procès à venir pour harcèlement du directeur de la Maison des associations, structure qu’il a présidé lors des faits.

Comme l’a révélé Rue89 Strasbourg avec Mediapart, c’est en fait le Parti socialiste national qui lui a retiré son investiture. Le parti à la rose, qui ne peut décider que des têtes de listes, a estimé que ses activités personnelles passées n’étaient pas en accord avec les valeurs féministes du parti.

Entre 2004 et 2011, le militant socialiste, devenu adjoint au maire à la Jeunesse en 2008, s’adonnait sous le pseudo de Mathieu Borowicz à des photographies d’étudiantes nues, parfois rémunérées. Elles étaient publiées sur « le blog de Boro ». Le site a été mis hors ligne à cette époque après des premiers remous en interne au PS du Bas-Rhin, dont le secrétaire fédéral était alors… Mathieu Cahn. Les faits ont été portés à la connaissance de la direction nationale du parti lorsque Mathieu Cahn est devenu la tête de liste élue par les militants à l’automne 2019.

Mathieu Cahn devra osciller entre bilan socialiste et renouvellement (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Quelles conséquences pour la liste ?

Mathieu Cahn était resté numéro 2 et avait convaincu certaines personnalités engagées de figurer sur sa liste. « Je voulais partir dès la semaine dernière, mais je me suis laissé convaincre de rester », a-t-il ajouté à 20 Minutes.

La liste « Faire ensemble Strasbourg » peut soit remonter tous les hommes d’un cran, ce qui propulserait Serge Oehler en numéro 2, Salah Koussa (non-encarté) en 4, etc. Ou alors, ce retrait entraînera une réorganisation plus importante de liste présentée samedi, avec beaucoup d’élus sortants aux avant-posts (voir notre analyse). C’est vraisemblablement Catherine Trautmann qui décidera de la suite.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Une opposition au conseil municipal de Niederhausbergen

par Pierre France. 2 328 visites. 4 commentaires.

Enfants et professeurs éprouvés par une rentrée ratée à l’école maternelle Gutenberg

par Guillaume Krempp. 3 688 visites. 1 commentaire.

Un médecin de Brumath condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

par Guillaume Krempp. 3 473 visites. Aucun commentaire pour l'instant.