Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
« Pas d’enfant à la rue » : manifestation mercredi devant le centre administratif
L'actu 

« Pas d’enfant à la rue » : manifestation mercredi devant le centre administratif

par Thibault Vetter.
Publié le 7 décembre 2021.
Imprimé le 01 février 2023 à 16:30
2 097 visites. 2 commentaires.

Des personnels de l’éducation et des parents d’élèves appellent à un rassemblement place de l’Étoile mercredi. Ils demandent des repas gratuits à la cantine pour les enfants des personnes sans-abri, leur hébergement dans les bâtiments inutilisés de la Ville et des inscriptions facilitées dans les écoles.

Enseignante à l’école maternelle Langevin de Cronenbourg, Catherine fait partie du collectif formé fin novembre « Pas d’enfant à la rue ». Choqués par le fait que deux de leurs élèves dorment avec leur famille dans une voiture, elle et ses collègues ont décidé de se mobiliser. Leur collectif est constitué aujourd’hui de personnels de l’éducation et de parents d’élève de différents établissements de la ville : « Nous constatons que dans de très nombreuses écoles strasbourgeoises, il y a des enfants sans-abris. Notre appel à fait écho à d’autres enseignants », explique t-elle.

Trois revendications : inscriptions, repas et hébergement

Le collectif organise une manifestation le 8 décembre à 15h30, devant le centre administratif de la Ville, place de l’Étoile. Catherine livre les trois revendications principales :

« Nous demandons que la mairie rende gratuits les repas à la cantine pour les enfants sans-abris. Aussi, les inscriptions à l’école doivent être facilitées : pour l’instant, il est obligatoire d’avoir une adresse pour être scolarisé. Ce n’est pas le cas de tous les enfants, et certains ne sont pas scolarisés à cause de ça. Enfin, nous estimons que la mairie pourrait prendre ses responsabilités et loger les familles dans des bâtiments inutilisés qui lui appartiennent. »

Plusieurs familles ont des enfants, parfois très jeunes. (photo Gérard Baumgart)
Comme au camp des canonniers en 2019, depuis quelques années, des enfants, parfois très jeunes, vivent dehors à Strasbourg. (Photo Gérard Baumgart / doc remis)

Après la manifestation, le collectif rencontrera une adjointe à la maire

Pour l’instant, « Pas d’enfant à la rue » compte une quinzaine de membres. « Nous sommes au début. Nous pensons que cette cause risque de mobiliser beaucoup de monde », commente Catherine. « On n’est pas toujours au courant que les élèves dorment dehors », relève t-elle, estimant que l’ampleur du phénomène est difficile à cerner.

Après la manifestation, une délégation du collectif doit rencontrer, à 17h, Floriane Varieras, adjointe à la maire en charge des solidarités, pour exposer les revendications. Parallèlement, « Pas d’enfant à la rue » prévoit d’envoyer une lettre au directeur des services départementaux de l’éducation nationale (Dasen), pour qu’il prenne davantage cette situation en compte.

Article actualisé le 07/12/2021 à 23h29
L'AUTEUR
Thibault Vetter
Thibault Vetter
enquête sur l'hébergement d'urgence, la grande précarité, les pollutions et l'industrie.

En BREF

Le budget de crise de la Ville de Strasbourg en débat au conseil municipal

par Pierre France. 810 visites. 5 commentaires.

Consultation citoyenne sur la sobriété énergétique : forte participation, peu de solutions radicales

par Maud de Carpentier. 866 visites. 3 commentaires.

Heineken : une cagnotte Leetchi pour aider les grévistes à sauver leurs emplois

par Thibault Vetter. 1 368 visites. 2 commentaires.
×