Un tiers du quartier Danube sera habitable en 2016
Société 

Un tiers du quartier Danube sera habitable en 2016

actualisé le 28/03/2016 à 21h18

Le sud-est du quartier Danube en chantier (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Le sud-est du quartier Danube en chantier : à l’arrière (bâtiment jaune), l’INET ; au premier plan, les îlots Vinci Immobilier et Habitation Moderne (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Photos. – Longtemps en gestation, le chantier de l’écoquartier Danube, futur centre névralgique de l’axe Deux-Rives à Strasbourg, s’anime depuis 18 mois. Quatre ensembles sont en cours de construction et montent rapidement en hauteur, enserrant désormais l’Ehpad sur deux de ses côtés.

C’est le grand projet urbain engagé par l’actuelle municipalité qui a mis et mettra le plus de temps à sortir de terre à Strasbourg. Lancé au début du mandat de Roland Ries, en 2008-2009, le projet d’écoquartier Danube a longtemps végété, notamment pour des questions de pollution du sol – 1 million d’euros était provisionné en 2013 par la Sers, aménageur de la ZAC, pour régler cette question. Seul l’Ehpad Danube, maison de retraite pour personnes âgées dépendantes gérée par l’Abrapa, a été inauguré pendant le premier mandat de l’équipe PS-EELV, en 2012 (en noir sur le plan ci-dessous ou à visualiser en PDF).

Six nouveaux hectares de ville en 2020

Plan et phasage du quartier Danube (Document Ville de Strasbourg)

Plan et phasage du quartier Danube (Document Ville de Strasbourg)

Mais depuis un peu plus d’un an, les choses bougent et cela commence à se voir. En face du futur siège de l’INET (Institut national des études territoriales), qui jouxte le Ciné Cité, un premier îlot, construit par le géant du BTP Vinci, est déjà bien avancé. En bordure de trottoirs, côté avenue du Rhin et rue Edmond-Michelet (où passe le tram), des espaces commerciaux aux fenêtres arrondies sont visibles.

L'îlot construit par Vinci accueillera des espaces commerciaux en rez-de-chaussée (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

L’ensemble construit par Vinci Immobilier accueillera des espaces commerciaux en rez-de-chaussée sur trois côtés (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Cet ensemble fait partie de la première tranche de travaux, qui représente un tiers du programme global – un écoquartier de six hectares en tout, avec 650 logements environ (dont 50% de logement social), 18 000 m² de bureaux et de commerces, un EHPAD de 84 lits, une résidence étudiante, une tour à énergie positive et une école maternelle (G3 en violet sur le plan). Le tout s’échelonnant jusqu’en 2020.

Dès 2016, des commerces et une résidence étudiante

Cette première tranche, qui devrait être livrée en 2016, représente 250 logements environ, concentrés dans la partie sud-ouest du futur quartier. Vinci Immobilier, donc, réalise 70 logements et aménage 1 000 m² de bureaux et 600 m² de commerces. Les façades sont sensées être en briques – nous n’avons vu que du béton – et les toitures seront accessibles et végétalisées.

Un peu plus loin, toujours en bordure de l’avenue du Rhin, « Altexia réalise une résidence étudiante de 152 studios, répartie sur 4 corps de bâtiments, entre R+2 et R+7, et 400 m² de bureaux. Il s’agira d’une résidence gérée, apprend-t-on sur le site de la collectivité, qui sera dotée de locaux communs (cafétéria, blanchisserie, accueil…) ».

La résidence étudiante Altexia, côté Est (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

La résidence étudiante Altexia, côté Est (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Habitat participatif en accession sociale à la propriété : quasi-terminé

Le long de la façade Est de l’Ehpad, Habitat de l’Ill est en train de finaliser un programme d’accession sociale à la propriété de 13 logements, à haute performance énergétique, ossature et bardage bois, isolée avec des bottes de paille, baptisé Ecoterra. Y sera accolé au sud un petit immeuble imaginé par le collectif E-Zéro, dont le projet d’autopromotion comprend 4 logements sur 4 étages, avec des locaux communs (local atelier, local vélos-poussettes, terrasse commune en toiture, local poubelles).

Au premier plan, les 4 logements en autopromotion du collectif E-Zéro (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

13 logements en accession sociale à la propriété, construits par Habitat de l’Ill (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

A gauche (façade béton et terrasse partagée), le collectif E-Zéro, au milieu, les logements Habitat de l'Ill (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Côté Ehpad, le bâtiment Ecoterra d’Habitat de l’Ill, avec terrasse partagée à gauche (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

70 logements sociaux Habitation Moderne et Batigère

Habitation Moderne et Batigère Nord Est, deux bailleurs sociaux, construisent actuellement quant à eux environ 70 logements, répartis sur deux îlots. Le reste des terrains devrait être loti d’ici 2020, avec notamment la construction d’une école maternelle et de quelques autres petits collectifs en autopromotion.

Construite par Altexia, une future résidence étudiante (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Les futurs logements sociaux Batigère (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Les terrains Est seront lôtis à l'occasion d'une troisième tranche, d'ici 2020 (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Les terrains à l’est et au nord du site seront lotis à l’occasion d’une troisième tranche, d’ici 2020 (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

En face, les « Black Swans » en 2018

Tandis que côté ouest, devraient être érigées par le promoteur Icade les trois « Black Swans », ces tours d’une cinquantaine de mètres de haut conçues par Anne Demians, pour une livraison en 2017-2018.

Les trois tours d'Icade s'élèveront entre Danube et la presqu'île Malraux (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

(Avant) Les trois tours d’Icade s’élèveront entre Danube et la presqu’île Malraux (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

Les tours d'Anne Demians (Document remis)

(Après) Les tours d’Anne Demians d’ici 2017-18 ? (Document remis)

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

De nouveau, une centaine de migrants installés aux Canonniers

par Emeline Burckel. 2 688 visites. 54 commentaires.

Des livreurs Deliveroo en grève, contre des courses à moins de 3€

par Emeline Burckel. 1 858 visites. 3 commentaires.

Deux huissiers mandatés par la Ville de Strasbourg au squat Gruber

par Pierre France. 1 680 visites. 16 commentaires.