Les travaux de la Manufacture des tabacs ont commencé
Environnement 

Les travaux de la Manufacture des tabacs ont commencé

Photos – Les travaux de l’ancienne manufacture des tabacs ont démarré début 2019. Le chantier du pôle scientifique de l’Université de Strasbourg ainsi que celui de l’auberge de jeunesse sont en cours.

La Manufacture des tabacs, située au cœur du quartier de la Krutenau, est en en pleine transformation. Selon le maire de Strasbourg, Roland Ries (PS), elle est en phase de devenir « un lieu multiformes et multifonctions ». La Ville et la Société d’aménagement et d’équipement de la région de Strasbourg (Sers) ont tenu a « démolir le moins possible » les anciens bâtiments, classés au Monuments historiques depuis 2016.

En cet été 2019, deux chantiers sont en cours : le nouveau « pôle scientifique » de l’Université de Strasbourg et la future grande auberge de jeunesse sont en construction.

La Sers a acquit la manufacture en 2015. Cette année, les travaux ont enfin pu commencer. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

11 000 m² dédiés à la science

Le pôle d’excellence géosciences, eau, environnement et ingénierie (G2EI) de l’Université de Strasbourg occupera la majeure partie des bâtiments de l’ancienne Manufacture. Il permettra l’accueil des formations de deux écoles d’ingénieurs : l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg (Engees) et l’École et observatoire des sciences de la terre (Eost). Des activités de recherches pourront également être menées grâce à la création de laboratoires et de salles de travaux pratiques.

L’Université de Strasbourg s’est appropriée 11 000 m² de l’ancienne manufacture des tabacs. Cela représente la moitié de la surface totale disponible. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
L’année dernière, les bâtiments ont dû être désamiantés. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
Deux amphithéâtres et quinze salles de cours seront bientôt aménagés. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
De nombreux espaces propices à la vie étudiante devraient également voir le jour. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

Le chantier s’achèvera au printemps 2021. Les locaux, transformés en boîte de nuit géante et éphémère à l’été 2018, devront être prêts à temps pour la rentrée universitaire en septembre de la même année.

Un espace d’hébergement touristique

La future auberge de jeunesse de la manufacture occupera 3000 m². Elle abritera en tout 264 lits pour des chambres de 2 à 8 personnes. La nuit coûtera entre 17 et 32 euros : un tarif abordable afin d’accueillir de jeunes voyageurs ou des familles.

Une soixantaine de chambres seront réparties dans les étages. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
L’accès à l’auberge de jeunesse pourra se faire depuis le porche à l’angle de la rue de la Krutenau et de la rue Calvin. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
Les démolitions lourdes sont déjà terminées. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
Au rez-de-chaussé ouvrira un espace de restauration. Le prix des plats tournera autour de 10 euros. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

L’auberge de jeunesse devrait ouvrir ses portes fin 2020, juste à temps pour le Marché de Noël.

Des chantiers en préparation

La cour intérieure de la nouvelle manufacture sera ouverte sur le quartier, de jour comme de nuit. Les riverains pourront y circuler au même titre que les usagers des lieux. Cela leur permettra notamment de rejoindre plus facilement d’autres espaces comme le quai des Bateliers ou le campus universitaire.

La Sers a déjà réfléchi à des exemples de revêtements pour la cour intérieure de la manufacture. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)
La cour intérieure de 6000 m² sera réaménagée à partir de l’automne 2020. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

La Haute Ecole des Arts du Rhin (HEAR) s’est elle aussi trouvé une place (4300 m²) au sein de l’ancienne usine. Située juste à côté, rue de l’Académie, l’école désire s’étendre un peu. Ce nouvel espace lui permettra de mieux répartir ses activités cours et de disposer de locaux plus adaptés.

La HEAR occupera une partie des ailes Nord et Est de la manufacture. (Photo HJ / Rue89 Strasbourg)

Les différents chantiers de la future manufacture s’étendront jusqu’en 2022. Pour le moment, un peu plus de 75 millions d’euros ont été investis dans l’ensemble du projet.

Aller plus loin

L'AUTEUR
Hélène Janovec
Hélène Janovec
Journaliste stagiaire

En BREF

L’Elsauvien Michael Cuisance recruté par le Bayern Munich

par Jean-François Gérard. 975 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

De nouveau, une centaine de migrants installés aux Canonniers

par Emeline Burckel. 2 782 visites. 54 commentaires.

Des livreurs Deliveroo en grève, contre des courses à moins de 3€

par Emeline Burckel. 1 900 visites. 4 commentaires.