Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le collectif Vélorution s’arme pour attaquer la municipalité sur sa politique vélo
L'actu 

Le collectif Vélorution s’arme pour attaquer la municipalité sur sa politique vélo

par Maël Baudé.
Publié le 30 octobre 2021.
Imprimé le 09 décembre 2022 à 06:53
5 392 visites. 13 commentaires.

Lancée officiellement le 17 août par des membres du collectif Vélorution, Strasbourg à vélo (SAV) est une nouvelle association de cyclistes. Elle entend contribuer à l’amélioration des conditions de circulation des cyclistes dans l’Eurométropole.

« Notre objectif est clair : créer des axes cyclables de qualité, sans interruption », affirme Emmanuel Jacob, président de Strasbourg à vélo (SAV). Des membres du collectif Vélorution ont créé cette nouvelle structure le 17 août 2021. « On a constaté les limites de notre collectif informel alors on a décidé de monter une association. Sans statut, nous ne pouvions pas engager de démarches administratives telles que des recours contentieux (ces derniers peuvent permettre de contester l’aménagement d’une route sans piste cyclable, ou contraindre une municipalité à revoir la signalétique d’une rue, NDLR) », poursuit Emmanuel Jacob.

« Strasbourg doit reprendre son statut de capitale française du vélo »

Strasbourg à vélo réclame plus d’aménagements pour sécuriser les cyclistes, notamment des pistes cyclables bien distinctes des voies automobiles et piétonnes pour éviter les conflits d’usage. L’association souhaite que les cyclistes puissent traverser de la ville du nord au sud et d’est en ouest grâce à des itinéraires continus. SAV rêve enfin de voir les journées sans voiture s’étendre à l’échelle de l’agglomération. Emmanuel Jacob explique :

« Strasbourg doit reprendre et assumer son statut de capitale française du vélo. Selon le classement des villes les plus cyclables, publié par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), elle n’est plus la ville la plus cyclable de France car sa note (4,02 sur 6) est un peu en dessous de celle de Grenoble (4,12 sur 6). Cela passe par la création de nouveaux axes cyclables qui débutent depuis la première et seconde couronne de la ville. »

Une appli pour cartographier les difficultés quotidiennes

La jeune association souhaite aussi confronter la municipalité aux « problèmes de terrain ». « Des traces au sol impossible à suivre, des feux trop long, des endroits inadaptés à la pratique du vélo… Aujourd’hui la place Kléber est dangereuse pour la pratique du vélo », note le président de SAV. Tous les ans, l’association présentera — en partenariat avec le collectif Vélorution — un bilan annuel de la situation du vélo dans L’Eurométropole de Strasbourg (EMS).

SAV s’est également tournée vers l’application Vigilo qui permet aux usagers de cartographier les difficultés quotidiennes qu’ils rencontrent lors de leurs déplacements. Depuis le 10 septembre, 166 observations ont été publiées pour Strasbourg :

« Véhicules ou objets gênants, aménagements mal conçus, défauts d’entretien… Une base de données factuelles va se constituer au fur et à mesure du temps. Des données libres que nous allons pouvoir présenter à des collectivités et des associations. Elles pourront les exploiter pour axer des chantiers dans le but d’améliorer la mobilité de chacun. « Il faut qu’ils se saisissent de l’application Vigilo. On va devoir les y encourager » »

Emmanuel Jacob , président de Strasbourg à vélo (SAV)

Voir en plein écran

L'AUTEUR
Maël Baudé
Maël Baudé
Journaliste en formation à l'IUT de Lannion. Stagiaire à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Après l’évacuation du camp de l’Étoile, au moins la moitié des sans-abris est à Bouxwiller

par Thibault Vetter. 16 748 visites. 2 commentaires.

La police a procédé ce matin à l’expulsion des occupants du parc de l’Étoile

par Thibault Vetter et Amélie Schaeffer. 6 527 visites. 3 commentaires.

Camp de l’Étoile : Jeanne Barseghian annonce attaquer l’État pour sa défaillance en matière de mise à l’abri

par Thibault Vetter. 3 088 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×