On connait les prix pour habiter dans la tour à « énergies positives » Elithis
Environnement 

On connait les prix pour habiter dans la tour à « énergies positives » Elithis

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le gros œuvre de la tour Élithis dans le quartier du Danube est terminé. Dans cette tour de logements qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, une première mondiale, les factures devraient avoisiner 80 euros par an. Les premiers habitants sont attendus en janvier.

L’habillage de panneaux solaire de la tour à énergies positives Danube est terminé. Tous les jours, un étage d’échafaudage est enlevé. La société dijonnaise Elithis, conceptrice du projet, multiplie les visites pendant les finitions, à quelques semaines de la commercialisation. D’une hauteur de 56 mètres, elle toise légèrement les tours Black Swans voisines.

Les appartements ne sont pas à vendre

Les appartement ne sont pas à vendre. Ils seront tous à louer aux constructeurs, c’est-à-dire la société Élithis, mais surtout les financeurs, le Crédit agricole et la Caisse des Dépôts, qui comptent ainsi rembourser sur le long terme leur investissement de 19,9 millions d’euros.

La mise sur le marché est prévu fin novembre et les premiers déménagements pour le 1er janvier 2018.

Les prix

Apprtement Surface Loyer moyen
Deux pièces 42m² 620 euros
Trois pièces 77m² 981 euros
Quatre pièces 90m² 1134 euros

(Les prix peuvent varier selon l’étage et l’orientation)

112% de la production

Selon les prévisions du promoteur, la tour devrait produire 112% de ses besoins grâce aux panneaux solaires sur son toit, mais aussi sur ses parois verticales. Des panneaux noirs, plus esthétiques on été appliqués, parfois devant les fenêtres, de sorte à créer des ambiances ombragées à l’intérieur.

Mais à certains moments, en particulier la nuit et en hiver, la tour devra s’approvisionner auprès de la centrale biomasse du port. Si bien qu’une facture sera quand même présentée aux habitants, mais en moyenne de 79 euros par… an. Une économie annuelle de 1 600 euros par rapport à un ménage français moyen selon les calculs d’Élithis.

Un éventuel surplus versé en Stück

Cette prévision est établie pour un trois-pièces en se chauffant à 21° et avec un électroménager intermédiaire. En clair, en se chauffant à 20°, ce sera déjà un peu moins. Pour les foyers très économes, la facture pourrait néanmoins devenir négative. Dans ce cas, le reliquat sera versé en Stück, la monnaie locale alsacienne.

Selon le directeur général d’Élithis, Thierry Brièvre, construire un bâtiment autonome, était possible, mais cela a d’autres inconvénients comme « du stockage et donc des batteries » :

« La logique n’est pas que chaque bâtiment soit indépendant, mais qu’à certains moments la tour puisse alimenter d’autres bâtiments voisins, qui eux sont peu économes en énergie. »

Les surplus sont revendus à Électricité de Strasbourg. Côté nord, les façades sont orientées vers le nord est-et le nord-ouest pour que tout le monde ait un peu de soleil.

Avoir une facture dans une tour à énergie positive peut paraître contre-intuitif, mais selon le directeur, c’est aussi une « question de comportement et d’appropriation par les habitants », à savoir atteindre cette fameuse facture négative en faisant attention.

Pour cela, chaque appartement sera équipé d’une tablette, ou « Aladin », un logiciel qui prend la forme d’un petit ours analysera la consommation de chaque ménage et lui suggérer des pistes d’économies. L’habitant peut demander des conseils plus ou moins fréquents. Ces donnés seront recueillies par le concepteur mais anonymisées.

Thierry Brièvre poursuit :

« La tour à un rôle politique, de montrer que l’on peut vivre sans facture énergétique et sans se priver de confort. Il ne faut pas attendre un cataclysme climatique pour changer les mentalités. »

1300 euros du m²

Le coût de construction est de 1 300 euros par mètre-carré. La tour conçue par les architectes Anouk Legendre et Nicolas Desmazières du cabinet XTU compte 63 appartements, principalement des trois-pièces (32), mais aussi des deux-pièces (15) et des quatre-pièces (16). Les appartements n’ont pas de balcon, mais des grandes baies vitrées, afin d’ouvrir son salon sur l’extérieur. La tour accueille aussi 809m² de bureaux sur trois étages.

Elle optimise son fonctionnement aussi avec des parties communes compactes et des avancées technologiques. Un système de récupération d’une partie des eaux usées à 28° permet de « moins chauffer » l’eau propre injectée, d’habitude à une dizaine de degrés Celsius. La ventilation changera selon les saisons ou encore des détecteurs de présence sont installés pour l’éclairage des parties communes.

Au dernier étage, avec une vue imprenable sur la Cathédrale, l’Esplanade et au-delà, un espace de vie collectif est aménagé.

Aller plus loin

Tourelithis.com : le site de la tour Danube

L'AUTEUR
Pascal Bastien et Jean-François Gérard
Photos par Pascal Bastien, texte par Jean-François Gérard

En BREF

David, artiste de rue, témoin de l’attaque

par Pierre Pauma. 2 597 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’attaque de mardi, le Marché de Noël reste fermé un jour de plus

par Pierre France et Jean-François. 10 014 visites. 24 commentaires.

Coups de feu dans le centre-ville de Strasbourg, trois morts et treize blessés

par Guillaume Krempp, Pierre Pauma, Jean-François Gérard et Pierre France. 9 170 visites. 6 commentaires.