Schiltigheim appelle ses habitants à corriger « trois erreurs historiques » pour ses transports
L'actu 

Schiltigheim appelle ses habitants à corriger « trois erreurs historiques » pour ses transports

actualisé le 11/01/2019 à 18h31 : Pour préciser la position des listes lors des élections de 2018

La Ville de Schiltigheim lance une consultation sur les déplacements par tous les modes de transports pour imaginer l’avenir, en particulier pour le mandat suivant.

« Schiltigheim est à deux pas du centre de Strasbourg, mais on n’a pas l’impression d’être connecté. Aller à la gare est devenu complexe ». C’est le constat du premier adjoint au maire Patrick Maciejewski à l’heure de lancer une consultation sur les déplacements dans la deuxième commune de l’Eurométropole.

Élue en 2018, la maire Danielle Dambach (écologiste) estime que la situation est le fruit de « trois erreurs historiques » : d’abord, à la demande des maires du nord, l’absence de tramway route de Bischwiller lors de sa résurrection par la maire de Strasbourg Catherine Trautmann (PS) dans les années 1990. Puis, dans les années 2000, sous le tandem Keller-Grossmann (droite) à ce que l’on appelait encore la Communauté urbaine de Strasbourg, l’absence de piste cyclable sur cette même voie centrale, par crainte de fragiliser les commerces en amputant le stationnement. Et enfin, l’abandon du tram route du Général de Gaulle, à l’ouest, voté en 2013, mais annulé en 2014 par le nouveau maire Jean-Marie Kutner (alors à l’UDI), en accord avec d’autres maires du nord (Bischheim, Hoenheim, Souffelweyersheim et Vendenheim).

Les "lignes structurantes" de bus ont fait leur apparition à Schiltigheim en 2018. (photo Raphaël Da Silva / Rue89 Strasbourg)

Les « lignes structurantes » de bus ont fait leur apparition à Schiltigheim en 2018. (photo Raphaël Da Silva / Rue89 Strasbourg)

Une « avancée » parmi des « loupés »

À l’heure où la cité des Brasseurs va accueillir 6 000 habitants en plus en d’ici 5 ans, il est temps de « rattraper ces loupés », même si Danielle Dambach note « une avancée » récente, la réorganisation des bus au nord à la rentrée 2018. « Ce n’est pas suffisant » par rapport aux enjeux du XXI siècle », estime celle qui a obtenu 200 000 euros de l’Eurométropole pour des études concernant la potentielle relance de ce fameux tramway à l’ouest de sa ville.

Comme toutes les autres listes de gauche, contrairement à celles du maire sortant ou de son ex-premier adjoint Christian Ball (LR), les écologistes ont fait campagne pour le retour du tram lors de l’élection anticipée du mois d’avril 2018. Néanmoins, se posent toujours les questions de « quand » ainsi que « par où et jusqu’où ». Cette consultation publique, plus large que la simple question d’un deuxième tramway en plus de la ligne B, en est l’une des premières pierre.

Dates clés

Déambulations

• Secteur des Ecrivains : Samedi 26 janvier de 10h à 12h rdv au Centre socio-culturel Victor Hugo — 4 rue Victor Hugo à Schiltigheim.
• Route du Général de Gaulle – Rue Saint Charles : Mardi 29 janvier de 18h à 20h rdv à la Villa Scheyder, 55 route du Général de Gaulle à Schiltigheim
• Secteur Fischer : Samedi 2 février de 10h à 12h rdv à la Mairie de Schiltigheim, 110 route de Bischwiller
• Cœur historique – Vieux Schiltigheim : Mercredi 6 février de 18h à 20h, rdv à la Mairie, 110 route de Bischwiller

Permanences

Mercredi 30 janvier de 18h à 20h à la Villa Scheyder — 55 route du Général de Gaulle à Schiltigheim
Mardi 5 février de 18h à 20h, mairie de Schiltigheim – salle du conseil — 110 route de Bischwiller à Schiltigheim
Mercredi 13 février de 18h30 à 20h30, centre socio-culturel du Marais — 8 Rue de Touraine à Schiltigheim

Questionnaire

En ligne jusqu’au jeudi 28 février

Inspirer le mandat suivant

Les habitants des autres communes, en particulier ceux qui se déplacent à Schiltigheim, sont aussi appelés à participer. La consultation se déroule jusqu’au jeudi 28 février, sous la forme de 4 déambulations où les citoyens sont invités à se joindre, 3 permanences en fin de journée et un questionnaire en ligne. Puis les réponses seront analysées jusqu’au mois de juin, où une présentation des conclusions visera à inspirer « le mandat suivant », remis en jeu en mars 2020. Avis à bon entendeurs.

Cette consultation intervient après un long « Grenelle des mobilités » de l’Eurométropole, mais dont il est difficile de retenir des projets concrets à court-terme.

Aller plus loin

Sur enquete.strasbourg.eu : le questionnaire en ligne

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 985 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 576 visites. 7 commentaires.

Municipales : Alain Fontanel officiellement candidat

par Rue89 Strasbourg. 2 459 visites. 21 commentaires.