Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Que sont devenus les 104 réfugiés afghans arrivés en août à Strasbourg ?
Société 

Que sont devenus les 104 réfugiés afghans arrivés en août à Strasbourg ?

par Maël Baudé.
Publié le 10 décembre 2021.
Imprimé le 24 mai 2022 à 08:29
2 502 visites. 5 commentaires.

Suite à la prise du pouvoir des talibans en Afghanistan, 104 réfugiés sont arrivés à Strasbourg le 26 août. Hébergés à l’hôtel Mercure de la place de Bordeaux, ils ont tous été relogés depuis grâce aux dispositifs dédiés aux demandeurs d’asile. Environ la moitié de ce contingent est resté dans le Bas-Rhin tandis que l’autre a été dispersée dans toute la France.

Les 104 réfugiés afghans, arrivés en août à Strasbourg, ont tous déposé leur demande d’asile à la préfecture. « L’examen de ces demandes est en cours et devrait prendre de 6 à 12 mois. Ils devraient obtenir une réponse favorable étant donnée leur parcours », explique Arnaud Fritsch, directeur de l’association Foyer Notre-Dame de Strasbourg.

Hôtel réquisitionné pour l'accueil de demandeurs d'asile à Strasbourg fin août 2021. Place de Bordeaux. (Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc).
L’hôtel réquisitionné pour l’accueil de demandeurs d’asile à Strasbourg fin août 2021. (Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc).

Tous relogés grâce à des dispositifs dédiés aux demandeurs d’asile

Suite à la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan le 15 août, l’armée française a évacué 2 834 personnes — dont plus de 2 600 ressortissants afghans — de Kaboul dans le cadre de l’opération spéciale Apagan. 104 d’entre eux sont arrivés jusqu’à Strasbourg, le 26 août. La préfecture du Bas-Rhin a alors réquisitionné l’hôtel Mercure de la place de Bordeaux, vide pour cause de travaux, afin de les loger en urgence.

Depuis le 20 septembre, ces réfugiés afghans ont tous quitté cet hôtel et relogés dans les structures affectées à l’hébergement des demandeurs d’asile : des Cada (Centres d’accueil de demandeurs d’asile) et des des Huda (Hébergement d’urgence des demandeurs d’asile).

Une moitié encore dans le Bas-Rhin, l’autre un peu partout en France

La préfecture avait mandaté l’association du Foyer Notre-Dame, qui gère déjà plusieurs centres d’hébergement de demandeurs d’asile, pour assurer l’accueil et le suivi de ces personnes. Son directeur, Arnaud Fritsch, précise :

« De nombreuses familles, quelques hommes isolés et un petit nombre de femmes seules composent le groupe de 104 Afghans hébergés à l’hôtel Mercure. Il y a beaucoup d’enfants dont certains en bas âge. Entre 40 et 50 réfugiés sont toujours hébergés dans le Bas-Rhin et à Strasbourg. L’autre moitié a été réorienté un peu partout en France : Lille, Nantes, Paris… »

En attendant la réponse de l’Ofpra concernant leurs demandes d’asile, les 104 Afghans disposent tous d’un titre de séjour temporaire qui leur permet de rester sur le territoire français pendant ce temps (voir notre article dédié sur la procédure d’asile). Le Cada de l’association Foyer Notre-Dame à Strasbourg a pris en charge une vingtaine de ces ressortissants, répartis en petits groupes dans des logements sociaux et des logements du parc privé. L’association Accueil Sans Frontières 67 de Saverne et le Cada de l’unité locale de la Croix-Rouge française en ont également pris en charge une partie.

L'AUTEUR
Maël Baudé
Maël Baudé
Journaliste en formation à l'IUT de Lannion. Stagiaire à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 5 599 visites. 22 commentaires.

Le port autonome lance une procédure d’urgence pour faire expulser le squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 788 visites. 3 commentaires.

Électricité de Strasbourg protègera finalement ses clients contre la hausse des prix du gaz

par Laurence George. 1 203 visites. 2 commentaires.
×