Strasbourg va étendre les terrasses des bars et restaurants pour permettre leur réouverture
L'actu 

Strasbourg va étendre les terrasses des bars et restaurants pour permettre leur réouverture

actualisé le 29/05/2020 à 11h36

La Ville de Strasbourg a élaboré une « charte » avec le syndicat des bars et restaurateurs pour étendre les terrasses existantes sur l’espace public afin de permettre leur réouverture en respectant les mesures sanitaires. De nouvelles terrasses pourraient même être créées, temporairement.

Les modalités selon lesquelles les bars et restaurants pourraient rouvrir, à partir du 2 juin, n’ont pas encore été communiquées par le Gouvernement mais la Ville de Strasbourg s’y prépare. Un protocole d’accord a été signé avec l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Bas-Rhin (Umih 67) afin que les bars et les restaurants puissent étendre leurs terrasses et ainsi, permettre que les mesures sanitaires de distanciation physiques s’y appliquent.

La terrasse du café Brant avant le confinement… (Photo Matthieu Mondoloni)

Des places de parking et des voies de circulation pourraient être ainsi occupées par des terrasses agrandies de cafés et de restaurants. Cette demande était exprimée par une partie des restaurateurs qui ont dû fermer complètement leurs établissements dès le 17 mars (lire la tribune de Fanny Fuchs et Stéphane Wernert), sans pouvoir rouvrir depuis.

Pour le président de l’Umih 67, Pierre Siegel, il s’agit là d’une mesure « de sauvegarde pour une profession en très grande difficulté après trois mois sans exploitation. » Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a également parlé d’une mesure « de solidarité avec les restaurateurs pendant cette période particulière. »

Des extensions évaluées au cas par cas

Ces extensions seront validées au cas par cas et seront en vigueur jusqu’en octobre, date à laquelle de nouveaux protocoles d’accueil des clients seront étudiés, en fonction de la vigueur de l’épidémie de Covid-19.

La charte d’occupation

La charte élaborée par les restaurateurs et la Ville de Strasbourg comporte 10 points et vise à assurer la sécurité des personnels, des clients ainsi que la tranquillité des riverains. Le document précise que l’extension des surfaces ne doit pas permettre l’installation de plus de clients qu’en 2019.

Cependant, les établissements qui ne disposaient pas de terrasse en 2019 pourront demander une création, après l’étude de leur dossier qui doit faire état de difficultés économiques et d’une impossibilité de rouvrir dans les conditions actuelles et en respectant les gestes barrières.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, et Robert Herrmann en tant qu’adjoint à la sécurité, ont précisé que ces extensions ne se feraient pas au détriment de la sécurité des piétons, qui pourront toujours se croiser à bonne distance au centre-ville de Strasbourg.

La Ville de Strasbourg renonce par ailleurs à percevoir les loyers d’occupation de l’espace public auprès des restaurateurs et cette mesure est étendue jusqu’en octobre. En outre, le stationnement sur voirie est désormais gratuit entre 12h et 14h, puis pendant les deux premières heures à partir de juillet.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un médecin de Brumath condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

par Guillaume Krempp. 2 702 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les Vins d’Alsace à l’amende pour une entente et des consignes de prix pendant 38 ans

par Jean-François Gérard. 3 218 visites. 1 commentaire.

Le port du masque toujours obligatoire à Strasbourg, sauf en forêt et au port

par Pierre France. 2 973 visites. 10 commentaires.