Au conseil municipal, le grignotage de la Ceinture Verte en accusation
Politique 

Au conseil municipal, le grignotage de la Ceinture Verte en accusation

actualisé le 24/06/2019 à 14h25 : conseil municipal ceinture verte

Flux vidéo fourni par la Ville de Strasbourg / Commentaires par JFG / Rue89 Strasbourg

Le conseil municipal de ce lundi 24 juin se terminera de manière inhabituelle : deux interpellations de citoyens se succéderont, contre les constructions sur les espaces « non-constructibles » et pour plus de personnel en classe maternelle. Une séance-fleuve à suivre exceptionnellement dès 9h avec nos commentaires le matin.


Posez vos questions à notre journaliste sur le tchat. Nous répondrons en direct.

Il s’agit probablement d’une première en France. Des représentants d’une association et d’un collectif viendront directement interpeller le maire et son équipe vers la fin de la réunion du conseil municipal. Fort d’une « pétition citoyenne », c’est-à-dire reconnue par la municipalité, de plus de 3 600 signatures, l’association Zona demandera des comptes sur la politique d’urbanisme dans la Ceinture verte. Cet espace, pour lequel il n’existe pas vraiment de carte facilement accessible, correspond aux anciennes fortifications de la ville.

Les constructions y sont en théorie très limitées afin de préserver un poumon vert pour la ville et ses habitants. Mais grâce à différentes exceptions, les projets s’y accumulent comme le Consulat de Turquie, la chaufferie du Wacken, le Parc expo et son accès par l’autoroute, un parking pour le quartier Archipel, etc. Le président de l’association, Denis Matter, qui a porté de nombreux recours contre la municipalité, demande a minima plus de transparence et espère même un moratoire sur les projets immobilier au sein de cette ceinture.

Après le propos initial, 10 minutes sont réservées à des questions-réponses. Puis, les élus échangeront sur la question. Le maire Roland Ries (PS) décidera de la suite à donner à cette demande. Étant donné qu’il s’agit d’une première à Strasbourg, les suites données seront dès lors très observées.

L’interpellation de parents pour les maternelles

Un autre collectif, qui regroupe des parents d’élèves, aura aussi droit à sa question publique. Il demande à la municipalité de recruter une aide aux enseignants (Atsem) pour qu’elles soient présentes dans chaque classe maternelle de la ville (voir ici le plan qu’il propose). Exceptionnellement, Rue89 Strasbourg participera à une projection en direct du conseil municipal au bar l’Artichaut, Grand Rue, organisée par le collectif. Comme à notre habitude, nous commenterons avec les personnes présentes ce moment de démocratie locale.

L’heure des comptes, et multitude d’autres points

À quelle heure ce moment d’échange de déroulera ? Difficile à dire car avant cela un programme dantesque attend les élus comme souvent avant l’été, ce qui a justifié d’avancer la séance dès 9h. Les citoyens pétitionnaires ne sont pas attendus avant 16h.

Le conseil débutera par le compte administratif, une étude détaillée des dépenses réelles effectuées en 2018. C’est le premier dans le cadre du pacte financier controversé, qui limite les hausses des dépenses de fonctionnement 1,2% sous peine de sanctions financières par l’État.

Le maire Roland Ries (à droite) a-t-il assez engagé Strasbourg dans la lutte contre le réchauffement climatique ? (photo Pascal Bastien)
Le maire Roland Ries (à droite) a-t-il assez engagé Strasbourg dans la lutte contre le réchauffement climatique ? (photo Pascal Bastien)

Pour 2018, objectif rempli avec une hausse de 0,68%, soit 1,8 million d’euros de marge (sur 348,2). Mais pour 2019, les choses s’annoncent plus compliquées et la municipalité, comme toutes les associations d’élus locaux, aimerait que certaines dépenses « volontaires » soient enlevées du calcul, par exemple dans le domaine de la Santé ou de l’aide aux personnes à la rue qui revient à la charge de l’État. Elle met en avant que certaines de ses politiques sont encouragées via des financements nationaux ou européens qui ne relèvent pas de la gestion et la fiscalité locales. Pour l’instant, aucune réponse n’est parvenue.

Parmi les autres gros points de l’ordre du jour, le conseil doit débattre des suites à donner aux propositions pour l’avenue du Rhin (7 peuvent être prises « sous six mois », selon les élus qui ont travaillé dessus), une subvention à une réplique du marché de Noël strasbourgeois à New York, l’ouverture de 10 places d’hébergement dans la salle de consommation de drogue à l’hôpital civil…

À suivre en direct et avec nos commentaires.

Aller plus loin

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Sécurité dans les piscines de Kehl : la police française ne se mouille pas

par Emeline Burckel. 2 490 visites. 12 commentaires.

Un camp pour la « justice climatique » en Alsace

par Hélène Janovec. 382 visites. 6 commentaires.

Les maternités de Thann et d’Altkirch fermées dès novembre

par Pierre France. 780 visites. 5 commentaires.